Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Visite à Renens: recul de la dette de Salt, emploi en Suisse et avenir de Salt TV

Andreas Schönenberger, le CEO suisse de Salt.

Andreas Schönenberger, le CEO suisse de Salt.

Après le lancement de son offre sur la fibre optique, j’ai eu l’opportunité mardi de rencontrer la direction de Salt qui m’a dévoilé en primeur les chiffres présentés à ses investisseurs. L’occasion de constater que l’endettement fond comme neige au soleil et que l’opérateur, toujours plus rentable, a développé l’emploi en Suisse!

En effet, selon cette présentation, on apprend que Salt a internalisé 105 emplois en Suisse ces deux dernières années pour un total de 703 collaborateurs au 31 décembre 2017, contre 688 trois mois avant. Les chiffres produits par l’opérateur sont intéressants, car ils montrent que certains de ces postes (Roumanie, Pologne, Finlande et Inde) ne sont pas partis en France, comme d’aucuns le glissent ici et là de manière malveillante.

La dette de Salt recule rapidement.

La dette de Salt recule rapidement.

Une dette qui recule rapidement

En lisant bien cette présentation, on apprend par ailleurs que Salt parvient à réduire ses coûts en rapprochant les compétences nécessaires en Suisse et en France! Grâce à un travail en profondeur sur son organisation, Salt affirme être encore plus profitable et rembourse rapidement la dette placée dans la Holding Matterhorn, comme le montre le slide reproduit ci-contre…

En rapatriant ses compétences, il s’assure par ailleurs une meilleur gestion de ses processus, puisqu’il a terminé la migration complète de sa base clients sur sa propre solution informatique basée sur des systèmes open source, comme l’a souligné Olivier Rosenfeld, bras droit de Xavier Niel, propriétaire à 100% des actions.

Salt parie sur l’avenir pour la Suisse

Avec son directeur financier, Franck Bernard et Pierre-Alain Allemand de NJJ Holding, mes hôtes soulignent que Salt continue d’investir durablement en Suisse. Ils ont ainsi pro-activement renforcé leur Datacenter à Zurich en collaborant avec Interxion, pour l’aligner sur les normes de l’autre nœud toujours basé à Crissier, que j’ai aussi visité…

L’occasion de rencontrer sur ce site Eric Wolff, directeur technique, et son équipe pour faire le point sur la Salt Fiber Box et évoquer les futurs développements sur les réseaux fixes et mobiles. On m’a bien fait valoir que ce nouveau routeur est surtout capable de fournir en parallèle jusqu’à sept flux de 1 gigabit en symétrique pour bénéficier simultanément d’un internet ultra-rapide.

Des flux spécifiques pour Salt TV

Sur la question des 10 gigabits et de la technologie XGS-PON utilisée, on me souligne qu’en Suisse la bande passante n’est pas partagée sur la fibre optique et que ce débit devrait être disponible sur la fibre maîtrisée de bout en bout par les ingénieurs de Salt. De quoi, là aussi, faire taire des rumeurs malveillantes…

Les entrailles du routeur Salt Fiber Box.

Les entrailles du routeur Salt Fiber Box.

Concernant l’offre TV, Eric Wolff souligne que les flux proposés sont spécifiquement encodés par Zattoo pour Salt avec un débit moyen adapté à la fibre, alors que l’offre sur smartphone et tablette bénéficie d’un débit variable pour s’adapter aux contraintes éventuelles des réseaux mobiles. L’offre de Salt n’a donc rien à voir avec l’offre de base de Zattoo, comme je le constate d’ailleurs depuis quelques jours (test complet de Salt TV).

Salt TV: le marketing se prépare

Bref, Salt a réalisé un virage stratégique complet ces derniers mois et son CEO, Andreas Schönenberger, épaulé par Marcel Huber, responsable juridique, se montre confiant pour répondre aux nouvelles demandes de notre société numérique, pour autant que le cadre légal continue d’évoluer de manière à soutenir la concurrence, notamment sur la fibre optique.

Dans cette perspective, on ne peut que rejoindre le pari sur le futur de Salt, qui mise d’abord sur le fibre optique et ses débits multiples de plusieurs gigabits/sec. Le vectoring et le g.fast de Swisscom sur le cuivre, qui ne permettent que des débits minables en téléversement (indispensable pour faire ses backups sur la toile) semble désormais tellement obsolète, anachronique. Salt va-t-il relancer l’intérêt pour la fibre, véritable réseau d’avenir?

Quoi qu’il en soit, l’offre fibre à peine lancée, l’excitation semble à son comble à Renens. Antoine Caffin, chef du marketing, précise que son équipe a été modernisée selon les vœux de Xavier Niel est désormais taillée pour lancer à terme la campagne sur Salt TV, qui n’a pas encore commencé…

Xavier Studer, de retour de Renens

Apple TV 4K: une première mondiale avec Salt!

Apple TV 4K: une première mondiale avec Salt!

Première mondiale avec Apple pour Salt TV

Lors de ma visite au siège de Salt à Renens, on m’a présenté plus en détail la nouvelle offre TV. Avec l’Apple TV 4K, l’opérateur en mains de Xavier Niel, a permis à la pomme d’entrer en première mondiale sur le marché de la TV, n’en déplaise aux historiques…

En effet, Salt a travaillé en étroite collaboration avec Apple pour développer une application sur mesure et l’ergonomie associée. Il et ainsi désormais possible d’effleurer simplement le pavé tactile pour zapper d’une chaîne à l’autre.

Désormais, dans les réglages, un accès Fournisseur TV a fait son apparition. Salt est le premier au monde à y figurer. Cette première laisse présager de futurs développements de la pomme sur le marché en pleine évolution de la TV numérique…

Dans les mois à venir, Salt complètera d’ailleurs sont offre avec des chaînes en direct de qualité 4K. L’opérateur basé à Renens proposera aussi des contenus à la demande en 4K et compatibles HDR pour profiter encore davantage des potentialités du boîtier d’Apple.

Pour terminer, soulignons que contrairement à ses concurrents qui s’épuisent sur des réseaux obsolètes métalliques, il n’a pas vraiment besoin de compresser le signal sur la fibre optique… Selon son directeur technique Eric Wolff, il optimisera d’ailleurs en conséquence son offre vidéo en partenariat avec ses prestataires de service Zattoo et HollyStar…

XS

La galerie photo

24 commentaires pour “Visite à Renens: recul de la dette de Salt, emploi en Suisse et avenir de Salt TV

  1. Tricoline
    04/13/2018 à 6 h 14 min

    Ce sont des champions le « com » chez Salt !

    Par contre l’amélioration du réseau mobile c’est pas leur tasse de thé, car la banlieue lausannoise c’est un territoire mité leur couverture radio, pas assez de puissance, à l’extérieur c’est bon, mais dès que vous entrez dans bien des bâtiments récents, cela coupe, plus de signal.

    Quand à relancer le déploiement de la fibre pure FTTH en Suisse, c’est pour le moment Swisscom qui décide presque de tout, alors pour le moment c’est Niet et tout est axé sur le cuivre en g.fast.

    Quand aux électriciens, dans les villes avec un SI (avec électricité) c’est déjà fait, donc la progression du FTTH elle est au point mort.

    Salt il s’en moque, leur but c’est de pomper des clients dans les 25% de ménages suisses ayant la fibre, c’est suffisant pour leur business plan, le reste peu importe.

  2. Misa
    04/13/2018 à 8 h 26 min

    Encore et encore le disque rayé de Jean-machin Tricoline 😀

    • Henry Dunant
      04/13/2018 à 13 h 44 min

      effectivement Tricoline toujours à regarder le verre à moitié vide, plutôt que de se réjouir de voir bouger un marché sclérosé dans le saindoux Swisscom.

      • Tricoline
        04/13/2018 à 15 h 24 min

        Tricoline il examine tous les « côtés » du verre !
        Le côté plein et bénéfique c’est la pression sur les autres fournisseurs, par contre le côté vide et gênant ce sont les 3/4 de la population qui n’est pas éligible et qui paye plus cher tout en ayant moins dans l’assiette !

        Après cela on verra dans le temps si cette pression accélère le déploiement de la fibre à domicile.

        Tricoline il n’est pas adepte de la positive attitude qui consiste à jouer au béni oui oui à tout.
        Sans critique objective et constructive il n’est possible d’avancer.

        • Henry Dunant
          04/14/2018 à 9 h 38 min

          Il n’est pas question de faire béni oui oui;, juste d’apprécier que l’initiative de Salt fait bouger les lignes. Peut être que cela ne fonctionnera pas, peut être que Swisscom arrivera à étouffer de tout son poids les velléités de son concurrent, toujours est-il que dans cette article un certain nombre de préjugés son démenti.

          Concernant l’accessibilité de l’offre, avez vous déjà vu n’importe ou dans le monde une offre disponible partout au premier jours de sa sortie ? Surtout quand celle-ci mise sur une nouvelle technologie de bout en bout.

          On peut garder un regard critique; mais tout ce que l’on peut souhaiter c’est que cela réussisse pour le bien de l’ensemble des consommateurs. Y compris ceux qui resterons chez leur opérateur car satisfait des services; mais à moitié prix.

    • 04/13/2018 à 18 h 52 min

      Exactement ….. chez les opérateurs en general il y a toujours quelque chose qui cloche tout n’est pas rose chez salt comme chez Swisscom ou sunrise etc etc ça sers a rien d’avoir toujours l’esprit critique

  3. Misa
    04/13/2018 à 8 h 35 min

    Merci bien Mr Studer pour ces précisions 🙂

  4. Joe
    04/13/2018 à 9 h 00 min

    Ce qui fait Salt est bien, mais franchement j’ai pas lu que Salt va tirer de la fibre pour remplacer le réseau cuivre existant soit disant obsolète. Pourquoi ce serais aux autre de investir à la place de Salt?

    • Tricoline
      04/13/2018 à 9 h 59 min

      +1 -:)

  5. Tom
    04/13/2018 à 9 h 00 min

    Se qui compte, s’est de constater, que Salt a bien donné un bon coup sur la fourmilière, Sunrise commence à réagir avec des promotions , Sc a baissé le prix de offre Wingo , upc ne va pas rester avec les bras croisés ,
    Une connaissance chez Salt , me disait qu’il a bc d’intérêt sur la fibre , et les gens cherchent à savoir comment faire pour résilier sont opérateur actuel. , et il y’a déjà pas mal de contrats signés .
    On va donc attendre les prochains semaines. …. pour voir se qui va faire Sc et upc
    Merci Salt 👍👍👍👍👍👍

  6. Freemoto
    04/13/2018 à 9 h 23 min

    Et un nombre de chaînes francophones comparable à UPC et Swisscom?

    • Henry Dunant
      04/13/2018 à 13 h 41 min

      . Oui même plus 95 chaines francophones les 6 premiers moi, un peu moins ensuite (env. 80) …. Il suffit de regarder sur leur site. Après si le nombre de chaînes qui compte alors prenez la satellite.

  7. Tom
    04/13/2018 à 10 h 09 min

    Se je constate au tour de moi , c’est que on a un nombre incroyable de chaînes, qu’on regarde presque jamais , c’est qu’on entand tjrs , on revient tjrs aux chaînes classiques, le prix fait vite oublier les autres chaînes si on réfléchit bien

  8. Anjoco
    04/13/2018 à 11 h 54 min

    Dans le canton de Fribourg l’abandon du FFTH par Swisscom n’a pas découragé FFTH FR (groupe e, Etat de Fribourg, IB-Murten, GESA) de continuer à déployer la fibre jusque dans les maisons :

    http://www.ftth-fr.ch/fr/le-reseau-carte-du-reseau.html

    Mais ça prendra plus de temps !

  9. Julien dubois
    04/13/2018 à 18 h 14 min

    hum, Salt donne qu’elle que chose d’alléchant, le seul hic, c’est leur service client qui est déplorable.
    toute les personnes que je connais d’on moi compris on heu des soucis avec heu pour les factures.
    j’hésite à retourné chez heu ou allez chez wingo.

    • Jonathan De Sousa
      04/13/2018 à 21 h 31 min

      J’ai franchi le cap et passé de Swisscom à Salt… le prix est alléchant mais le service client c’est la cata. J’ai commandé le 22 mars et pas d’avancement. Je demande à parler avec un responsable et on me passe personne… bref je suis mitigé pour le moment

      • Sunshine022
        04/14/2018 à 10 h 40 min

        Moi comandé le 23 mars et hier ils ont pris contact avec moi pour l installation de la prise fibre optique et l envoi de la box par la poste

        • Jonathan De Sousa
          04/14/2018 à 17 h 40 min

          Bon je ne perds pas espoir mais dans mon cas la prise est déjà existante

          • Brice3869
            04/20/2018 à 15 h 09 min

            Pour moi commande le 24 mars, prise de contact 3 jours après pour un électricien et semaine suivante mise en place de la fibre… Le 6 avril je reçois mes équipements, jusque là… tout va bien. Ensuite, c’est le drame… la ligne n’est pas activé alors que j’ai reçu le mail comme quoi elle l’était le 10 avril. Depuis mon ticket est ouvert chez le
            service technique de Salt et personne ne fait rien depuis 2 semaines. Tous les deux jours ils me disent qu’ils fait attendre encore, qu’ils sont en formation etc… En effet un service client assez déplorable helas… mais je perds pas espoir… je l’aurai la fibre un jour… je l’aurai…

  10. 04/13/2018 à 21 h 01 min

    Apple TV > Fournisseur TV > Swisscom TV bientôt ?…
    Mais disponible aussi pour presques tous les autres clients xDSL oubliés par Salt soit 60%? éligible.
    Salt TV sert de cobaye sur AppleTV !
    Zattoo, la tv hd qualité inférieur à Swisscom et ces partenaires et c’est un peux honteux par la fibre optique ! Seule la qualité maximum devrait être disponible et uniquement en HD et supérieur.

  11. 04/13/2018 à 21 h 19 min

    Android/ChromeOS TV > fournisseur TV > Swisscom et ces partenaires aussi avec codec VP9/VP10/AV1 avec qualité SuperHD et 4K ce serait top!

  12. ffl
    04/19/2018 à 9 h 28 min

    La fibre 10GB sera bien partagée entre 32 clients au maximum : https://twitter.com/kuenzler/status/986269694234636288

  13. 07/08/2018 à 3 h 54 min

    si 8 clients ONT par OLT 10Gb XGS-PON = max 1250 Mbit/s par client ftth
    si 16 clients ONT par OLT 10Gb XGS-PON = max 625 Mbit/s par client ftth
    si 32 clients ONT par OLT 10Gb XGS-PON = max 312.5 Mbit/s par client ftth
    si 64 clients ONT par OLT 10Gb XGS-PON = max 156.25 Mbit/s par client ftth

    Quel est la véritée et solution réelle choisie par Salt ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :