Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Musique: le test des écouteurs ultra-légers CX Sport de Sennheiser

Les écouteurs Sennheiser CX Sport.

Les écouteurs Sennheiser CX Sport.

Avec son nouveau «casque» Bluetooth CX Sport, Sennheiser se positionne sur le créneau des dispositifs taillés pour la vie active et le sport, un créneau sur lequel il était moins présent. Petit test de cette paire d’écouteurs sans fil ultralégers cédés dès 135 francs environ sur internet.

Lorsqu’on déballe la dernière création de Sennheiser, résistant à la sueur et à la vie sportive, on retrouve le design d’autres produits concurrents avec des ailettes sur les écouteurs. Il est possible de choisir entre trois tailles d’ailettes et quatre embouts en silicone fournis avec. Fiche technique.

Une housse carrée en néoprène permet de transporter un petit câble de chargement USB-Micro-USB ainsi que le casque, qui possède une autonomie théorique de six heures environ. Avant de l’utiliser la première fois, je le recharge…

Bluetooth 4.2 pour deux appareils

A ma plus grande surprise, tant les embouts en silicone que les ailettes montées sur le casque conviennent parfaitement à la taille de mon oreille, alors que je choisis souvent une taille un peu plus petite pour pouvoir bien glisser l’embout dans mon conduit auditif afin de m’isoler du bruit ambiant.

Une fois le Bluetooth allumé sur son téléphone et après avoir mis en marche le casque, l’appariement de ce casque qui peut être connecté simultanément à deux appareils Bluetooth (huit en mémoire) se passe sans problème. Utilisant déjà l’application CapTune, je n’ai pas besoin de la télécharger. Ce petit programme permet d’ajuster le son à sa convenance.

Test: un port agréable

Ceci fait, je constate que le port de ce casque est agréable. Le câble, peut-être un peu long, peut se raccourcir à l’aide d’un simple passant. Pratique si l’on souhaite porter le fil derrière la tête, mais moins «perfectionné» que ce que font certains concurrents, comme Jaybird, par exemple.

Il est aussi possible de porter ce casque devant soi. Sur la droite, la télécommande permet de jouer un morceau, de mettre sur pause, d’avancer, d’adapter le volume, etc. Sur sa gauche un petit accumulateur équilibre le port de ce casque, qui tient spontanément plutôt bien sur la tête. Relevons au passage que ce Sennheiser CX Sport est également équipé d’un micro pour prendre des appels.

Un bilan honorable pour Sennheiser

Bonne surprise lors de l’écoute de ce casque. On retrouve une certaine précision propre à Sennheiser, qui ne fait pas dans le tapageur. L’équilibre entre les différentes fréquences est agréable et le son plutôt détaillé pour un modèle de cette gamme. Après quelques heures d’écoute, j’ai trouvé ces écouteurs agréables, équilibrés et musicaux.

Côté autonomie, après environ cinq heures de bons et loyaux services, il est possible de recharger environ 80% de la batterie en cinquante minutes environ. Une voix en anglais (je n’ai pas réussi à choisir le français) donne notamment une indication lorsque le niveau devient faible. Selon Sennheiser, une dizaine de minutes de charge permettent d’écouter près d’une heure de musique.

Au final, j’ai donc trouvé ce Sennheiser CX Sport plutôt sympathique, même si j’aurai préféré que ce produit soit compatible apt-X HD et pas seulement apt-X et apt-X Low Latency. De même, pourquoi pas une connectique USB-C, plutôt que micro-USB? Certes, ce ne sont que de petits détails, qui ne gâchent aucunement l’excellente impression laissée par cet article.

Xavier Studer

3 commentaires pour “Musique: le test des écouteurs ultra-légers CX Sport de Sennheiser

  1. Alain Monnet
    16/07/2018 à 6:42

    Bonjour,
    Juste un petit détail: Vous parlez de USB-C comme connectique alors que l’illustration fournie montre une fiche Micro USB.
    Autrement cela paraît sympa. Reste à connaître le nombre de Décibels fournis par ce casque pour pouvoir le comparer à l’excellent Plantronics BackBeat Fit.

    • 16/07/2018 à 7:47

      Oui. Vu que la plupart des smartphones Android intègrent un port USB-C, cette norme me semblerait désormais plus «universelle» et tournée vers l’avenir…

  2. Ludo
    16/07/2018 à 8:46

    La connectique micro-usb est un détail puisque le câble est fourni. Toutefois, ce n’est pas vraiment dans l’esprit de la commission européenne qui souhaite un chargeur universel, même s’il n’y a rien d’illégal de la part de Sennheiser.

    https://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/usb-c-chargeur-universel-en-europe-usurpation-n72775.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :