Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Numérisation: Swisscom propose des «leçons» sur internet

Digital ist überall, dixit Swisscom.

Digital ist überall, dixit Swisscom.

Swisscom poursuit ses efforts de communication en matière de numérisation, un processus initié il y a plusieurs décennies… Il propose ainsi, en allemand uniquement pour l’instant, un nouvel «outil pédagogique» destiné aux écoles primaires et secondaires suisses.

Cette plate-forme disponible en ligne dès maintenant est composée de quatre leçons placées sous le signe du hastag #digitalistüberall. Une version est adaptée au niveau intermédiaire (de la 3e à la 6e année) et une autre au niveau supérieur (de la 7e à la 9e année).

Expérimentation des élèves

Ce programme traite de la numérisation en Suisse dans la pratique. Les enseignants disposent à cet effet de divers supports de cours. Pendant les deux premières leçons, les élèves sont amenés à constater l’impact de la numérisation dans le monde du travail et leur quotidien, selon un communiqué de presse diffusé mercredi.

Les deux leçons suivantes proposent une immersion dans la pratique. Les élèves sont amenés à développer leurs propres idées de mise en œuvre et à les présenter à leur classe. Enfin, ces jeunes peuvent discuter des questions ouvertes avec des experts de la numérisation lors de chats vidéo en direct.

Pour combler des lacunes

Selon Swisscom, ce nouvel outil pédagogique comble une lacune du nouveau «Plan d’études 21». Mis en œuvre en Suisse alémanique, ce programme intègre en effet l’informatique et les médias numériques, mais il n’aborde pas une seule fois la transition numérique, selon l’ogre bleu qui domine allègrement tous les secteurs des télécoms.

Cet outil pédagogique n’est pour le moment proposé qu’en allemand. Une version française devrait vraisemblablement être lancée d’ici le printemps 2019, selon le texte de Swisscom. Vraiment dommage pour une entreprise de la taille de Swisscom! Et l’italien? Est-ce à dire que Swisscom ne se préoccupe que de ses abonnés germanophones? Visiblement toujours des problèmes d’égalité de traitement chez cet opérateur…

Vertiges et inquiétudes numériques

Mon commentaire? Alors que l’école vaudoise est en passe d’interdire les smartphones, cette initiative semble à saluer. Elle devrait probablement au moins permettre de sensibiliser certains enseignants aux nouvelles transformations numériques, car les élèves profitent probablement pleinement de ces nouvelles potentialités…

Sur le fond, ce programme demeure pour le moins inquiétant. Comment se fait-il qu’il semble être nécessaire aujourd’hui de communiquer des choses aussi basiques que ce que propose Swisscom dans ses «leçons». Il y a des décennies, pour comparaison, j’avais eu l’opportunité (saisie jadis) dans mon excellent gymnase vaudois de bénéficier de cours de programmation et d’astronomie (on utilisait déjà des capteurs numériques, eh oui !)…

Xavier Studer

8 commentaires pour “Numérisation: Swisscom propose des «leçons» sur internet

  1. Tricoline
    25/10/2018 à 6:33

    Ce n’est pas la tâche, ni le rôle de Swisscom de s’occuper de cela !

    Le géant bleu une fois de plus fait de la propagande pour sa propre « crémerie », … inacceptable !

  2. Anjoco
    25/10/2018 à 8:16

    Et tout ça a un coût que Swisscom fait supporter par ses clients en proposant des abonnements hors de prix..

    Dernière malhonnêteté en date, Swisscom migre tous les anciens abonnements mobiles sur InOne Mobile. Ainsi certains abonnés qui payait des abos d’une douzaine de francs et qui n’utilise pas internet devront payer 29.- CHF pour l’abo InOne Mobile Light le meilleur marché de la gamme en plus de payer 40 cts la minute pour les appels sur les réseaux d’autres opérateurs :
    https://www.swisscom.ch/fr/clients-prives/apercu-prix.html

    Une immense arnaque ! Étonnant qu’à part Bilanz aucun journal n’en parle, même pas ce blog :
    https://cdn.bilanz.ch/sites/default/files/Beste%20Telekomanbieter%20Privatkunden%202018.pdf

    Espérons que ces abonnés sauront migrer leur ancien abo sur inOne mobile prepaid ( https://www.swisscom.ch/fr/clients-prives/mobile/tarifs-abonnements/inone-mobile-prepaid.html ) bien plus avantageux pour couvrir leurs besoins ou de passer chez la concurrence.

  3. Anjoco
    25/10/2018 à 8:54

    Je me suis trompé de lien juste avant. Ce n’est pas Bilanz, mais Der Bund qui soulève cette arnaque :

    https://m.derbund.ch/articles/22234235

  4. Henry Dunant
    25/10/2018 à 9:01

    Absolument d’accord avec les commentaires précédents. Ce n’est ni plus ni moins de l’endoctrinement/lobbying ou Swisscom va prêcher sa vision du monde informatique et des réseaux aux nouvelles générations. ceci afn de s’assurer de nombreux futurs abonnés.

    C’est la même méthode qu’utilisaient les constructeurs informatiques en fournissant les écoles afin de s’assurer de futur clients.

  5. DidierV
    25/10/2018 à 12:46

    Quand on voit le niveau des étudiants, écoliers, adultes en informatique, apprendre ou réapprendre les choses basiques sont essentielles. Combien d’étudiants pensent que Whatsapp ou FaceBook sont gratuits et sans contre partie?

    Pour rappel, la très grosse majorité des cryptages, infections provient du bug entre la chaise et le clavier… que cela soit sur PC ou Mac

    Et à nouveau, si le client trouve trop cher chez Swisscom, il a le droit de partir, personne ne les retient!

  6. redge73
    26/10/2018 à 5:19

    @tricoline, Jean-Marc et compagnie.
    Swisscom se diversifie, c’est dans son intérêt.
    Disposer tous ces œufs dans le même panier est la pire des choses pour une entreprise.
    Sache que la demande est bien là.
    J’ai plein de personnes qui me demande des cours personnalisé que je ne pas satisfaire car n’ayant aucune formation pédagogique car ayant appris sur le tas et par moi même et ni le temps.

  7. Henry Dunant
    26/10/2018 à 12:55

    Le problème ici c’est que Swisscom entre dans les écoles ou l’enseignement devrait être totalement neutre et indépendant de tout groupe économique.

    Que Swisscom propose des formations payantes à qui veut en suivre. pourquoi pas ? Mais s’il vous plait laissez l’enseignement scolaire de nos enfants en main indépendante. Il a fallut des années pour avoir une école laïque ne tombons pas dans le travers d’une école pilotée par les barons de l’industrie : Les télécom par Swisscom, la chimie par Novartis, les Sciences Naturelles par Monsanto, ….

  8. 26/10/2018 à 2:06

    @Henry Dunant
    T’es dans le monde du bisounours
    De nombreux produits comme l’informatique et communications comme Swisscom (à l’époque PTT) se font connaître dans les écoles et les élèves et enseignants veulent ensuite la même chose chez eux et c’est tout naturel. C’est qu’avait compris déjà cela il y a +30 ans les entreprises comme selon Microsoft/Sun et maintenant suivi par Apple, Google, etc…
    Netscape navigateur web c’est implanté grâce aux écoles à l’époque, je l’ai découvert… à l’EPFL lors de la fête de Balélec par un de leur nombreux étudiants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :