Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Test multimédia du luxueux Google Pixel 3 XL

Google Pixel 3 XL: un écran OLED de 2960 x 1440 pixels.

Google Pixel 3 XL: un écran OLED de 2960 x 1440 pixels.

Le Pixel 3 XL n’est toujours pas proposé officiellement en Suisse par Google. Heureusement qu’un Digitec, qui nous a mis à disposition cet exemplaire de test, l’importe au prix de base de 882 francs pour 64 Go de stockage. Que vaut ce smartphone stylé, qui propose une version pure d’Android 9? Test multimédia.

Dès la prise en mains, on est surpris par la finesse de cet appareil multimédia agrémenté d’un écran de 6,3 pouces d’une résolution de 2960 x 1440 pixels. Ce concentré de technologies est animé par un Snapdragon 845, 4Go de mémoire vive et possède de redoutables capteurs photo de 12 (Dual pixel) et 8 millions de pixels. Spécifications complètes.

Le design du Pixel 3 XL qui allie un cadre en aluminium à des surfaces en verre «soft-touch» brillantes avec d’autres dépolies lui confère une touche d’originalité intéressante. Ses courbes arrondies le rendent agréable en mains. La finition se veut résolument haut de gamme. Google signe un sans-faute qui s’inscrit parfaitement dans les tendances actuelles.

Le Pixel 3 XL de Google : son design luxueux a un prix…

Le Pixel 3 XL de Google : son design luxueux a un prix…

Android 9.0 natif

La mise en marche se fait à la vitesse de l’éclair sur Android 9.0. Immédiatement, on est tenté de faire un petit test de vitesse. Ce Pixel 3 XL tutoie les 280’000 points, contre désormais près de 293’000 pour le Sony Xperia XZ3 ou plus de 271’000 pour le Huawei Mate 20 Pro. Un beau score dans tous les cas.

Dès les premiers gestes sur ce smartphone, on constate qu’il est animé par la version native d’Android 9.0, ce qui lui garantit des correctifs de sécurité réguliers et, en principe, des mises à jour fréquentes. Google indique 3 ans sur son site internet, S’il manque certains ajouts sympathiques propres à certaines surcouches, ce système est fluide, cohérent et agréable à utiliser.

Android Assistant et l’écosystème Google

Produit par le premier moteur de recherche mondial, ce smartphone met évidemment en valeur l’écosystème Google. Il est d’ailleurs fourni avec six mois de gratuité pour YouTube Music. Et on sent que les applications maison sont particulièrement optimisées pour fonctionner sur des réseaux jusqu’à 1 Gibabit grâce à son modem 4G de catégorie 16.

Evidemment, on ne peut parler de ce Pixel 3 XL sans souligner qu’il est accompagné de l’assistant Google et de la possibilité d’utilisé le système Voice Match pour le déverrouiller dans certaines situations. Pour les jeunes, ce type de performance est évidemment un must, si ce n’est une nécessité. De même l’application «bien être numérique» permet de suivre sa «dépendance» de près… Redoutable.

Pixel 3 XL: Google copie l’encoche discutable d’Apple.

Pixel 3 XL: Google copie l’encoche discutable d’Apple.

Un appareil photo de rêve

Côté photo, comme l’illustre le test photo ci-dessous, le Pixel 3 XL tire son épingle du jeu avec son capteur principal de 12,2 millions à technologie «Dual Pixel». Concrètement, cela lui apporte d’excellentes capacités en basse lumière et un grand potentiel de stabilisation dans toutes les situations.

Même si les résultats de ce Pixel 3 XL sont excellents, l’ergonomie de l’appareil photo reste parfois assez simpliste, à l’image des paramètres cachés en bout de liste et aux options plutôt limitées. Fondamentalement, ce choix correspond à une volonté de clarté et de simplification.

Le mode selfie est aussi réussi. Comme pour le mode portrait du capteur principal, il est possible de jouer avec des effets de flou. En basse lumière également, ce dispositif, qui peut utiliser l’écran comme source de lumière d’appoint tire son épingle du jeu. Une réussite.

Google Pixel 3 XL: des capteurs photo de pointe.

Google Pixel 3 XL: des capteurs photo de pointe.

Des vidéos 4K remarquables

Google a pleinement tiré parti des capteurs de son Pixel 3XL pour proposer des modes vidéo, soit du Full HD au maximum en mode frontal ou du 4K à 30 images par seconde en monde principal des plus réussis. La stabilisation vidéo, y compris dans la résolution 4K fait des merveilles.

Les couleurs, l’exposition et de manière générale la qualité sont au rendez-vous. Si les options sont limitées, il est toutefois possible d’utiliser la LED comme torche en appoint ou d’affiner la balance des blancs, même si elle est généralement réussie en mode automatique.

De petits manques

Au quotidien, ce Pixel 3 XL pourra surprendre certains utilisateurs puisque comme d’autres fleurons, il ne possède pas de prise mini-jack, mais un adaptateur livré avec. De même, ce smartphone ne possède pas de lecteur de carte micro-SD pour étendre ses capacités de stockage. Pas de tuner FM ou DAB+ non plus.

Côté ergonomie aussi, certains détails sont parfois perturbants, comme l’absence d’indication du degré de zoom, lorsqu’on utilise l’appareil photo. Une indication, qui a tout de même une certaine utilité, pour pouvoir anticiper, par exemple, une baisse de définition liée à un grossissement excessif.

Un bilan plaisant

Au final, ce Google Pixel 3 XL produit une excellente impression de par sa finition et ses excellentes performances, notamment en matière d’autonomie ou de recharge rapide, voire ans fil grâce à la norme Qi. Les différentes optimisations logicielles proposées par Google sur ce tableau sont des plus utiles.

Reste la question du prix à relier à certains manques matériels de ce beau smartphone étanche IP68, par ailleurs excellemment sécurisé par un capteur d’empreintes digitales des plus réussis. Si les fans de Google seront aux anges et se délecteront d’Android 9.0 natif, les autres se montreront probablement plus distants… Enfin, les possibilités de serrer l’appareil entre ses doigts pour activer l’Assistant ou mettre sous silence sont plutôt sympas!

Xavier Studer

 

Test photo du Google Pixel 3 XL

Test photo du Huawei Mate 20 Pro

Test photo du Sony Xperia XZ3

Test photo du Apple iPhone XS Max

11 commentaires pour “Test multimédia du luxueux Google Pixel 3 XL

  1. 18/02/2019 à 6:59

    Pour la partie photos, je rajouterais que le double capteur avant pour des selfies grands angles est sympa en groupe. Le « zoom arrière » est impressionant.

  2. Mika
    18/02/2019 à 7:54

    Je trouve tout de même assez cher pour seulement 64Go de stockage. Pour ce prix on a un Note 9 avec 128 Gig chez le même digitec.ch!

  3. Danou
    18/02/2019 à 8:04

    Ce qu’il est surtout intéressant de retenir avec ce Google Pixel 3 XL, c’est que de nombreux tests indépendants et « à l’aveugle » l’ont placé comme le smartphone faisant les meilleures photos actuellement sur le marché (il est toujours en première ou max. deuxième position), mais qu’il n’a…qu’un seul objectif! C’est une sacrée leçon pour les fabricants qui multiplient les objectifs pour une raison purement marketing. Ca me rappelle un peu la course aux pixels d’il y a quelques années: quoi de plus ridicule d’obtenir une photo floue et surexposée à 50 millions de pixels… Bah, tant que le commun des mortels sera sensible à ce genre d’arguments, pourquoi s’en priver?!

  4. nels_oleson
    18/02/2019 à 9:41

    Je l’ai testé et je l’aurais bien gardé, mais malheureusement, il n’est pas dual sim, chose qui est devenue indispensable pour moi. On peut par contre utiliser une sim physique et une esim mais elles ne sont pas actives en même temps… Dommage… Si le prochain Pixel est de même facture (je ne parle pas du prix), et dual sim, je l’adopterai sans aucun doute.

  5. Pierre Henry
    18/02/2019 à 10:12

    Pour un prix pareil c’est lamentable de nous priver des options indispensables à mon avis, tuner, place pour carte micro SD, double Sim, etc.

    • 18/02/2019 à 10:29

      A l’époque des radios Internet, stockage cloud, eSIM… non je ne trouve pas lamentable.

      • 18/02/2019 à 11:58

        Les deux premiers points présupposent de posséder un abonnement qui offre une quantité de données suffisante, voire illimitée, ce qui ne concerne pas forcément tout le monde 😉

        Et puis, je suis convaincu qu’un tuner DAB+ intégré consommerait bien moins d’énergie que de recevoir un flux par Internet (encore pire si la radio ne propose qu’une application mobile mal codée qui s’avère en outre complètement instable, donc inutilisable – expérience vécue !).

  6. 19/02/2019 à 1:06

    Un peu sombre quand même, les photos de ce Google Pixel.

  7. Alnetix
    19/02/2019 à 11:04

    « 882 francs pour 64 Go de stockage »
    958.- noir/rose, et même 999.- en blanc
    Les prix fluctuent vite… C’est trop cher pour un mobile qui ne sera plus mis à jour par son constructeur après 2 ans, du moins pour les mises à jour principales.

    • 20/02/2019 à 6:10

      Dans l’article, il est précisé que les mises à jour sont disponibles pendant 3 ans, mais oui je suis d’accord avec vous, ça reste cher !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :