Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

MacOS Mojave: quand Apple pousse ses clients à la crise de nerfs…

Antidote dans les produits Apple sur maOS Mojave: le parcours du combattant...

Antidote dans les produits Apple sur maOS Mojave: le parcours du combattant…

Certes, ce titre est un peu excessif, mais tout de même… Utilisateur depuis des années de l’excellent logiciel de correction Antidote, je dois avouer que je suis un peu excédé par les complications imposées par Apple depuis macOS Mojave pour mettre à jour les greffons de ce programme dans d’autres logiciels…

Alors que l’intégration d’Antidote se passe (presque) sans accroc pour les produits de Microsoft sous le système pommé ou sous Windows 10 (Par exemple dans Word, Excel ou PowerPoint), c’est un comble que d’expérimenter les processus les plus compliqués dans les applications estampillés de la pomme, comme Safari, Keynote ou Pages, pour ne pas citer Mail, TexEdit, etc.

Intégrer Antidote tourne au défi…

Intégrer le fameux correcteur canadien est presque à chaque fois un défi sous macOS Mojave 10.14.4… Il faut en effet passer par les préférences systèmes, déverrouiller le cadenas en saisissant son mot de passe et donner ensuite non seulement l’accès complet au disque à Antidote, mais encore autoriser cette application à contrôler l’ordinateur.

Un privilège déjà accordé par le passé, mais à renouveler. A noter que Dropbox, Adobe, Microsoft Outlook ou Google bénéficient aussi de ce blanc-seing… Fondamentalement, si l’on peut comprendre le souci sécuritaire d’Apple, là, ça tourne un peu à la tracasserie administrative pour des logiciels connus et réputés sûrs… Détestable, compliqué et chronophage.

Et ça continue…

Et une fois ces différents privilèges accordés, il faut parfois se rendre dans trois ou quatre applications signées Apple pour accomplir la mise à jour. Pour autant qu’on parvienne à la terminer, car parfois, comme dans Safari, on a l’impression que ce n’est pas achevé, alors que le greffon a bien été installé…

Evidemment, dans ce genre de cas, difficile à dire si Antidote ne porte pas une part de responsabilité. Peut-être. Quoi qu’il en soit, l’écosystème d’Apple devient parfois un peu «kafkaïen» et semble contradictoire avec la finalité de l’informatique, qui devrait en principe soutenir l’utilisateur à accomplir une tâche… A méditer…

Xavier Studer

7 commentaires pour “MacOS Mojave: quand Apple pousse ses clients à la crise de nerfs…

  1. 22/04/2019 à 07:18

    L’écosystème d’apple sur les ordinateurs devient de plus en plus fermé… comne sur les mobiles.
    Dommage…
    C’est ce qui m’a fait délaisser osX et m’a fait retourner vers les logiciels libres 😎

    • Aldebert Després
      22/04/2019 à 22:17

      Aurais-tu passé à Linux ?

      • 23/04/2019 à 08:06

        Oui, je suis revenu à linux 😎

  2. Eliot
    22/04/2019 à 10:29

    Un peu spécifique non comme problème pour en faire un article?

    • 22/04/2019 à 10:32

      Non. Concerne d’autres logiciels.

      • Tania
        22/04/2019 à 10:35

        En effet, et pour l’instant ils sont tous au même niveau.

  3. PJ
    07/05/2019 à 16:07

    Anecdote interessante, j’ai une connaissance qui a réussi à bloquer son iPhone ainsi que son compte Apple. Sur son téléphone mobile, il demande d’aller sur le compte Apple pour le débloquer et sur le compte Apple, il demande déverrouiller avec l’iPhone que est bloqué. Chez Apple il dise de voir avec Swisscom et Swisscom dise de voir avec Apple. Ils se lancent mutuellement la patate chaude.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :