Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom lancera la 5G dans toute la Suisse! Mais pas à l’EPFL?

Swisscom prêt à lancer un portfolio complet de smartphones 5G!

Swisscom prêt à lancer un portfolio complet de smartphones 5G!

Swisscom a bombé le torse mercredi en dévoilant son programme de déploiement de la 5G. Le puissant opérateur, partenaire historique d’Ericsson avec lequel il a participé au développement de la 5G en terres vaudoises à l’EPFL, proposera une couverture «dans toute la Suisse» d’ici la fin de l’année. Le canton et la haute école en seront-ils privés?

Les choses vont décidément très vite puisque Swisscom commercialisera en mai déjà l’Oppo Reno 5G, premier cellulaire compatible. Des modèles d’autres marques, que nous avons parfois eu entre les mains au MWC 2019 de Barcelone, suivront; LG à partir de mai, Samsung à partir de juillet et Huawei au 3e trimestre.

Premiers smartphones limités en fréquences

L’Oppo Reno 5G a déjà fait pas mal parler de lui. Il possède notamment un écran presque sans rebords, un zoom hybride 10x. Il sera proposé avec les abonnements smartphone inOne mobile qui incluent déjà la 5G. Pour bénéficier d’un débit encore supérieur, le client pourra souscrire une option Premium Speed pour dix francs par mois, précise Swisscom dans son communiqué.

Attention, car les premiers appareils 5G fonctionneront uniquement sur des fréquences de la bande des 3,5 gigahertz. Swisscom relève d’ailleurs malicieusement qu’elles ont été utilisées jusqu’à présent pour la transmission d’image de TV en direct lors d’opérations spéciales… Il faudra attendre une autre génération de modèles pour une plus grande compatibilité avec davantage de précieuses ondes électromagnétiques!

Swisscom est prêt pour les grandes villes

Dès que l’Office fédéral de la communication (OFCOM) aura attribué la concession pour une véritable utilisation commerciale, l’ogre bleu activera son réseau 5G mis en place avec son partenaire technologique Ericsson, qui a réalisé certaines recherches sur le campus de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), dans le canton de Vaud, qui ne veut pas de la 5G en raison de décideurs mal informés.

Alors que fréquemment, des débits de l’ordre de 10x ou 100x celui de la 4G ont été évoqués, Swisscom articule un débit maximum d’environ 2 Gigabits/sec dans un premier temps. Contrairement à Sunrise, il proposera cette technologie dans plusieurs grandes villes du pays et même 90% de la population d’ici la fin de l’année. Evidemment, les performances de la 5G en Suisse dépendront énormément des normes et de la méthode de mesure qui seront définies par les experts, en principe sans danger, comme expliqué officiellement en Allemagne.

Grâce au beamforming, il est possible de focaliser la puissance dans une zone, sans tout

Grâce au beamforming, il est possible de focaliser la puissance dans une zone, sans tout “arroser”.

Des licences 5G et une obligation de couverture?

Pour mémoire, en septembre dernier Doris Leuthard, avait mis sur pied un groupe de travail, sous l’égide de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) pour faire le point en matière de téléphonie mobile et de rayonnement. D’ici mi-2019, il doit notamment étudier les préalables à la mise en exploitation de la 5G et les risques qui en découlent.

Étonnamment, le canton de Vaud semble prêt à bloquer le déploiement de cette technologie alors que la Confédération vient d’attribuer légalement et démocratiquement pour une somme assez rondelette les fréquences nécessaires et travaille activement à l’adaptation des normes ad hoc (principe de précaution). Rappelons par ailleurs que ces licences sont généralement assorties d’une obligation de couverture…

Inconséquence et contradictions…

Comme me le faisait observer mercredi soir une source proche du dossier, les autorités vaudoises ne brillent donc ni par leurs connaissances de cette thématique, ni par la constance de leur engagement, mais se distinguent certainement par leurs contradictions! Cédant aux pressions de groupes réactionnaires, voire conspirationnistes, en proie à la panique, elles balaient des normes établies dans notre Etat démocratique.

Parallèlement, à l’image la Confédération, Vaud, prétendument «terres d’innovations» s’est fendu récemment d’une grande stratégie numérique, plusieurs décennies après le début de la révolution éponyme… Pour enfoncer le clou et bien souligner sa légèreté dans ce domaine, les autorités locales tentent désormais de bloquer la 5G, en contredisant leur propre stratégie… L’EPFL, un des «berceaux» de la 5G, en sera-t-elle privée?

Xavier Studer

La présentation de Swisscom

Lancement de la 5G: la présentation de Swisscom.

26 commentaires pour “Swisscom lancera la 5G dans toute la Suisse! Mais pas à l’EPFL?

  1. Tiago
    11/04/2019 à 06:59

    Ouh la la Xavier , j’ai un affreux doute mais il me semble bien l’équipementier de Swisscom et Sunrise pour la 5G c’est Huawei. Pourriez-vous me confirmer si c’est une erreur de ma part?

    • 11/04/2019 à 07:03

      Oui, vous vous trompez. Sunrise=Huawei , Swisscom=Ericsson et Salt=Nokia. Huawei collabore notamment avec Swisscom sur le fixe.

      • 11/04/2019 à 07:34

        Merci !

        • Henry dunant
          11/04/2019 à 08:27

          Petite erreur pardonable car dans le fixe c’est effectivement Huawei le partenaire privilégié de Swisscom…

  2. Clauderac
    11/04/2019 à 08:22

    Oui monsieur Studer, les théories du complot se répandent. Genève exige à son tour un moratoire sur la 5g!! Bizarrement nous n’avons entendu personne lors du déploiement de la 4g!
    Les élections fédérales approchent, il faut se montrer défenseur du peuple devant ces vilains technocrates !!

  3. Ludo
    11/04/2019 à 08:56

    Pour la décision du canton de Vaud, ce n’est pas des décideurs mal informés, mais plutôt qu’on est en période d’élection et que les partis politiques vont dans le sens du citoyen sur les sujets médiatiques pour gagner des voix. Et comme il y a un buzz de fake news signifiant que la 5G est dangereuse pour la santé…

    C’est pareil avec l’UDC qui a tourné sa veste pour l’augmentation des franchises de l’assurance maladie.Tout va vite revenir à la normale après les élections.

    • Philippe
      11/04/2019 à 19:41

      depuis quand les micro-ondes ne sont pas néfastes ? Arme de technologie militaire à la base.

      • 12/04/2019 à 06:40

        Correction : pas une arme, mais un radar 😉

  4. 11/04/2019 à 08:59

    Genève s’y met aussi:

    « Comme leurs collègues vaudois, les députés genevois demandent un moratoire sur la mise en place de la 5G sur le territoire cantonal. Le Grand Conseil a accepté hier soir une motion en ce sens. »

    https://www.rts.ch/info/regions/geneve/10358244-les-deputes-genevois-se-mefient-de-la-5g-et-demandent-un-moratoire.html

    Mais où est la démocratie ?

    • Polo
      11/04/2019 à 10:25

      Et le canton de Neuchâtel aussi

  5. Frjo
    11/04/2019 à 09:33

    Je vous trouve dur avec le canton de Vaud, qui finalement ne fait qu’attendre les conclusions du groupe de travail de la confédération, ce qui me paraît la précaution la plus élémentaire. A côté de ce groupe de travail, il y a un autre groupe de travail pour savoir comme l’ORNI doit et surtout peut être appliqué, puisque la 5G supportera le Beam forming, qui diffère totalement d’un « arrosage » uniforme des ondes à partir de l’antenne. La base de cette technologie (modulation et des (non-)-impulsions des signaux, etc..) diffèrent de la 2G ou 3G, alors que pour l’ORNI a été introduit la neutralité de la technologie. Mais là, c’est un changement plus important.

    Par conséquent, je pense que la décision d’attendre un peu de la part du canton de VD est entièrement justifiée. Dans d’autres domaines, on exigerait tout une série de tests et d’études qui dureraient des mois ou plus, alors attendre un peu pour la 5G, je pense qu’on peut l’accepter.

    • 11/04/2019 à 10:46

      Sur le principe, je suis d’accord, bien qu’il semble y avoir beaucoup de « fake news » à ce sujet. En fait, j’ai l’impression que même ceux opposés ne savent pas exactement pourquoi ils le sont ; une fois ce sont les fréquences (ce ne sont pas les mêmes que pour la 4G ?), une autre la multiplication du nombre d’antennes (ce qui signifie a priori que le signal émis est plus faible, non ?), etc.

      Malheureusement, il est ainsi difficile de démêler les vraies craintes d’une « chasse aux sorcières » misonéiste et déraisonnée. Sans oublier les possibles ingérences politiques. Dommage !

      Le véritable problème de la 5G, c’est qu’il s’agit d’un pur produit de la consommation, poussant à en vouloir toujours plus en dépit du gaspillage colossal que cela implique (nouveaux téléphones, nouveaux émetteurs, etc.). La 4G n’est-elle pas encore suffisante à l’heure actuelle ?

      Évidemment, je ne suis peut-être pas objectif à ce sujet, car je ne suis clairement pas le public visé (données mobile limitées en vitesse comme en volume, n’ayant la 4G que depuis… mars 2018 !).

  6. 11/04/2019 à 10:08

    A quand un moratoire sur les ondes 300 à 800 THz. 😉
    Nous en recevront beaucoup tous les jours avec des niveaux de puissance très élevés.
    A hautes doses, certaines de ces ondes sont avérées cancérigènes. Et au delà de 800 THz, elles le sont toutes.

    • Frjo
      11/04/2019 à 10:50

      Les fréquences considérées comme ondes non-ionisantes vont jusqu’à 300GHz (en tous cas pas THz). Après, ce sont d’autres effets qui peuvent être mesurables.
      Et il ne faut non plus pas peindre le diable sur la muraille avec toutes les ondes: les ondes servent aussi à soigner (par exemple radiothérapie), et ne sont pas forcément nocives.
      Dans votre cas, je vous conseillerais pas de prendre un trolleybus, car au démarrage et en montée, vous allez avoir des émissions importantes et de toutes sortes dans et autour des trolley-bus….

    • 11/04/2019 à 10:50

      Sans oublier le monoxyde de dihydrogène, absolument partout dans notre alimentation !

      Plus sérieusement, c’est bien la preuve que la fréquence seule ne fait pas tout, et bien d’autres critères définissent la dangerosité (ou non) d’une onde électromagnétique.

    • 11/04/2019 à 11:28

      Des preuves ? De l’information documentée et sérieuse ?

      • 11/04/2019 à 12:02

        Désolé de vous décevoir, mais son message n’est pas à prendre au premier degré 😉

        Spoiler : il s’agit en fait de la gamme de fréquences de… la lumière ! Le but de son commentaire étant de prouver que le seul fait de sortir des fréquences (très) élevées de son chapeau suffit à susciter la peur.

  7. Charles
    11/04/2019 à 14:10

    La RTS s’intéresse au sujet

    https://www.rts.ch/la-1ere/programmes/on-en-parle/10339569-la-5g-quelles-infos-retenir-.html

    https://www.rts.ch/play/radio/on-en-parle/audio/faut-il-avoir-peur-de-la-5g?id=10107679

    Et même les Eoliennes provoquent le cancer :0

    https://www.rts.ch/play/radio/le-papier/video/valerie-paccaud-le-bruit-des-eoliennes-provoque-le-cancer?id=10341349

    Trump et certains politiciens vaudois et genevois se font concurrence 🙂

    Moi je me pause la question, faut-il interdire les trous noirs maintenant qu’on a vu qu’ils sont rouges?

  8. Pedro
    11/04/2019 à 19:38

    @frjo lorsqu’on passe des radios, on a aussi une plaque en plomb car ce n’est pas si inoffensif que ça et le médecin va se cacher de ces ondes.

    @Xavier Le « usuel » du 3.5ghz se transformer en « lors d’opérations spéciales » donc tout simplement pas utilisé et libre. Ceci explique pourquoi l’OFCOM a autorisé/libéré l’utilisation de ces fréquences.

    Le problèmes des ondes et de leur puissance n’est pas lié à la 5G mais est déjà bien plus vieux. Ceci est une combinaison de puissance, fréquence ainsi que la durée d’exposition.
    Ensuite pour faire une étude sérieuse (si quelqu’un trouve le financement pour cela) prend de nombreuses années donc je pense qu’on a les conclusions sur la 2G qui arrive maintenant. Ou les études trouvent des problèmes et demandent des études complémentaire que personne ne veut faire. Qui va/veut financer une étude qui peut entrainer la perte de plusieurs milliards si ces fréquences sont rendus inutilisable en sans fil car leur combinaison puissance/fréquence serait nocif à long terme ?
    (argent = bénéfice si argent = perte personne ne va investir s’est très simple :D)

    Les études dont j’ai pu lire les conclusions ne sont pas réjouissantes si vous êtes aller chercher les effets des ondes sur la fertilité masculine par exemple que l’armée suisse a déjà étudié par le passé si vous vous en souvenez.
    Mais j’imagine que ce n’est pas grave si les humains ne sont plus capable de se reproduire. C’est mieux pour la planète si le pire parasite qu’elle héberge disparaît en l’espace de quelques années.

    Sur Internet, il y a de tout, des charlatants, des idiots mais il y a aussi des sujets sérieux et des études sérieuses mais on ne les trouve pas toujours sur youtube, facebook,.. Il faut des fois gratter un peu plus loin et souvent dans d’autres pays. Si on cherche un peu plus loin, plus la fréquence est élevée moins elle nous penètre. Par contre, plus elle est faible plus elle va loin dans les tissus. Une onde électrique ne fait pas grand chose à part chauffer. Micro-onde en 2.45ghz est un bon exemple car tout le monde le connait froid au centre, bouillant à l’extérieur. On est dans un micro-onde 24/24h avec tous les wifi, 3g, 4g qui utilise la même fréquence ou presque sans oublier tout le reste car il y a une multitude de fréquences mais quelles sont les conséquences personne ne le sait !

    Des hommes survivent dans les déserts chaud donc si on a tous la peau à 40°C, ce n’est peut-être pas bien grave tant que la température interne reste normale. Le micro-onde ne transforme pas les molécules et ne donne pas le cancer, il fait juste d’exciter les atomes ce qui les fait bouger et donc chauffe. Comme un four, une plaque qui font exactement pareil.
    Lorsque les « males » ont été concus avec les bourses à l’extérieur, c’est pour éviter d’être exposé à la chaleur du corps et que ça reste au frais. Si maintenant, on a une source de chaleur extérieure qui les chauffe (onde electromagnetique) cela peut très certainement poser des problèmes et tout le monde peut imaginer que si on est comme ça, ce n’est pas pour rien la nature fait en générale bien les choses.

    • 11/04/2019 à 20:15

      Je vous confirme que l’on peut qualifier la plage de fréquence des 700 MHz jusqu’à près de 6 GHz d’usuelle…

      Quelques fréquences usuelles!

      D’aucuns devraient étudier ce tableau pour trouver un peu d’inspiration pour imaginer un autre moratoire…

      https://www.ofcomnet.ch/#/fatTable

  9. Pedro
    11/04/2019 à 19:43

    C’est Zalando qui sera content, ils pourront vendre des sous-vêtements en plomb 😉
    Et peut-être financer une étude là-dessus pour attirer plus de clients.

  10. Nycko
    11/04/2019 à 20:32

    Ces problèmes d’ondes et tous ces autres bloquages me semblent juste des excuses.
    Cette 5g est juste la mise à mort du câble et de la fibre à court terme (2 ans)
    Met à mal les millions investis pour l’Internet du foyer. Et comme le tout internet est quasi là, 10 à 100 fois plus rapide que la 4g on est plus haut que ce que propose Salt fibre. Même avec un 50mb/sec aux heures les pires, Jamais de panne en 4g chez moi en partageant pour tv, YouTube et torrents….

  11. Pedro
    13/04/2019 à 21:43

    Entre 2.6ghz et 5ghz (fréquence wifi relativement nouvelle), il n’y a rien. Une caméra sans fil s’est tout sauf “usuel”.

    Le 3..5-8ghz sont des fréquences nouvelles et utilisées que très rarement dans des endroits très localisés comparé à tout le reste des fréquences où nous sommes exposés 24/24h.

  12. Pedro
    13/04/2019 à 21:48

    @Nycko

    Le câble/fibre ne seront jamais mort d’ailleurs on tire encore et toujours des fibres. Pourquoi toutes les communications ne sont pas en 5G si c’est si révolutionnaire ?
    Votre 2/3/4/5g est relié par fibre sur des centraux reliés eux aussi par fibre à tous les continents.

    Le réseau mobile n’est même pas une « connexion Internet ». « Connexion Internet = IP publique » ce que vous n’avez pas en mobile donc ce n’est pas une connexion Internet. Une connexion LAN avec accès partagé sur Internet mais pas de retour possible en direct sans NAT ce qu’aucun opérateur ne fait.

    La fibre/câble/dsl ne disparaîtra jamais et une connexion filaire sera toujours plus rapide, fiable qu’un réseau sans-fil quel qu’il soit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :