Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Economie d’énergie: quelques outils et conseils pour choisir sa TV

Un écran 4K ne consomme par forcément plus qu'un Full HD.

Un écran 4K ne consomme par forcément plus qu’un Full HD.

Si les écrans plats ont d’abord permis de faire chuter la consommation d’électricité par rapport à leurs prédécesseurs cathodiques, la consommation semble repartir à la hausse… Des écrans toujours plus grands, la course aux pixels et des technologies plus gourmandes soutiennent la consommation. Quelques repères pour s’y retrouver…

Evidemment, on serait d’abord tenté de se référer à l’étiquette-énergie des téléviseurs, dont une nouvelle norme sera introduite en 2020, comme expliqué sur cette page. Attention toutefois, car si un modèle A+ de 28 pouces consomme 31 kWh par année, un modèle de 40 pouces bénéficiant du même label a besoin de 67 kWh, alors qu’une déclinaison de 65 pouces culmine à 172 kWh, selon un comparatif de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN).

La taille de l’écran fait mal!

«Le principal paramètre qui influence la consommation d’énergie d’un téléviseur est la taille de l’écran. Quand la diagonale est multipliée par deux, la consommation électrique l’est presque par quatre.», est-il expliqué dans le même document, reproduit ci-dessous pour son caractère instructif, même s’il date de 2016… Comme on l’a constaté ci-dessus, cette classification favorise les grands écrans comme le souligne le site Energie-Environnement.

Pour avoir une vue globale de la situation et se faire une idée de l’impact de l’introduction de la 4K, par exemple, on peut se référer au site compareco.ch, même s’il n’est pas tout à fait à jour. On y découvre ainsi que si les appareils de type Full HD consomment parfois un peu moins que ceux de type 4K, ce n’est pas toujours le cas, comme l’illustre la capture d’écran ci-contre.

Pourquoi pas un LCD Full HD A++?

Reste que les téléviseurs les plus économiques sont plutôt de type LCD et Full HD. Globalement, ceux de type 4K semblent en moyenne consommer légèrement plus, comme ceux de technologie OLED. Mais attention aux généralités, car certains constructeurs tirent parfois leur épingle du jeu. Il est essentiel de comparer chaque modèle…

Et les futuristes écrans 8K? Ils sont logiquement plutôt de grande taille et consomment donc davantage d’électricité. Chez Samsung, on trouve des déclinaisons de 65 à 98 pouces estampillés C et D. Pour un 65 pouces, compter 494 kWh par an contre 290 kWh pour un autre modèle 4K haut de gamme de la même taille de diagonale.

Ne pas oublier le mode économique..

Dans la pratique, les choses ne sont toutefois pas si simples, comme j’ai pu le constater sur mon Sony Bravia Master series AF9 (testé ici). Le manuel fait état d’une consommation annuelle moyenne de 208 kWh pour une classe énergétique B en 55 pouces et des valeurs de consommation de l’ordre de 150 W en mode standard et 401 W en mode intense, de quoi probablement doubler la consommation…

Mais le diable se cache dans les détails. En effet, sur ce modèle, deux modes économiques font drastiquement baisser la consommation, comme j’ai pu le constater lors de mes tests avec un appareil de mesure de consommation d’électricité. Mieux, lorsqu’on choisit notamment le mode Dolby Vision Sombre, on observe une nouvelle chute.

Le lourd impact des réglages…

Concrètement, pour afficher un fichier blanc uniforme figé en mode intense, sans aucune adaptation à la luminosité de la pièce, j’ai mesuré 151W. En mode économique, on baisse à 51W et selon le type de traitement d’image on peut même tutoyer les 46W, soit un facteur de trois. Evidemment, à la lumière du jour, le blanc est alors «un peu moins blanc»… Précisons que d’autres paramètres interviennent: complexité de l’image à traiter, rythme du montage, amplification sonore ou non…

Moralité? Une seule certitude: plus un écran est grand, plus il consomme par rapport à un modèle de la même série. Cela dit, en fonction de la technologie choisie, du constructeur et surtout des réglages de l’image (en sachant que les modes intenses sont rarement fidèles), la consommation d’un même appareil varie énormément… Encore une fois, la responsabilité individuelle peut faire des miracles… Consultez les conseils de Suisse Energie!

Xavier Studer

Etiquette-énergie pour les téléviseurs

4 commentaires pour “Economie d’énergie: quelques outils et conseils pour choisir sa TV

  1. 16/06/2019 à 09:38

    Hello Xavier,
    Merci pour ton article.
    Je suppose que la plus part des TV sont connectées de nos jours.
    Existe-t-il aussi un comparatif des TV qui respectent le plus la vie privée ?

    • 16/06/2019 à 10:03

      Probablement toutes les nouvelles TV connectées sont problématiques. Du moins potentiellement. Cela fait toujours bizarre de voir le Google Assistant se manifester alors qu’on ne lui a rien demandé…

  2. Pedro
    16/06/2019 à 15:38

    Il suffit de laisser sa TV hors ligne et aucun problème de confidentialité 🙂
    Ou la mettre sur un range IP séparé avec firewall.

    Pour le consommation, l’essentiel est la qualité de l’image et donc le rendu des couleurs. On ne prend pas une TV pour détruire son rendu afin de gagner 40w.
    Ensuite, personne ne sait comment ils mesurent cette fiche énergétique.. Un congélateur consommait bien plus que sa fiche technique annuelle sûrement en refroidissement faible et température annuelle à 15° lorsqu’on met sur moyen et température de 20/25°, on dépasse nettement cette fiche énergétique. C’est un peu comme la consommation des voitures à 3l/100 sans rétroviseur, sans clim, avec un conducteur de 1m40 qui fait 40kg.

    • 18/06/2019 à 11:39

      exact, raf de la conso si c’est pour prendre une tv milieu/haut de gamme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :