Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La Light Communications Alliance soutient le Li-Fi, le Wi-Fi par la lumière

La Light Communications Alliance avec Nokia parmi ses membres.

La Light Communications Alliance avec Nokia parmi ses membres.

Après une baisse d’intérêt pour la technologie infrarouge, notamment dans les télécommandes, voici que la communication «par la lumière» fait parler d’elle. Une nouvelle alliance, visant à promouvoir une technologie permettant de communiquer en Light Fidelity (Li-FI) vient de voir le jour. Attention aux simplifications en matière de Li-Fi ou «WiFi par la lumière”!

Selon un communiqué de presse diffusé mardi, «les leaders mondiaux des secteurs des communications, de l’éclairage, des infrastructures et de la fabrication de composants annoncent avoir créé la Light Communications Alliance (LCA), afin de promouvoir de nouvelles technologies sans fil permettant les communications par la lumière. Leur principale mission sera d’établir des normes pour ce secteur émergent.»

Normes concurrentes?

Cette dernière phrase est en effet des plus importantes. En cherchant rapidement sur internet, et notamment sur le site de cette association, on constate que plusieurs normes semblent en compétition ou en cours d’élaboration. D’un côté cette LCA pousse le standard 802.11bb alors qu’une partie de l’industrie est favorable à la version 802.15.7… De son côté, Philips pousse le Trulifi, qui repose sur l’ITU G.9991… Cela ne simplifie pas la vie du profane… Quelques explications supplémentaires sur Wikipedia.

Selon leurs promoteurs «les technologies de communications par la lumière viennent compléter et accroître les performances des communications sans fil 5G, ainsi que les autres technologies de radiofréquence, telles que le Wi-Fi. En exploitant son spectre disponible très large, la lumière peut être utilisée pour transmettre de plus grandes quantités de données à des vitesses plus élevées et de façon plus sécurisée».

Avantages et limites

Attention toutefois, car comme pour l’infrarouge, la transmission doit se faire en direct sans qu’aucun obstacle n’entrave le flux d’informations. Selon d’aucuns, ce serait un gain de sécurité. Pour d’autres, cela a été tellement contraignant que malgré de nombreux bugs de jeunesses, ils ont préféré adopter le Bluetooth…

Cette nouvelle intervient quelques jours après plusieurs communications orchestrées probablement à l’occasion du Global LiFi Congress qui s’est tenu à Paris du 12 au 13 juin. De grands noms de la technologie comme Airbus et Fraunhofer y ont été associés et soutiennent une telle technologie et semblent désormais prêts à communiquer…

Le Li-Fi expliqué par le Global LiFi Congress.

Le Li-Fi expliqué par le Global LiFi Congress.

Concrètement…

Dans la pratique, un faisceau optique descendant émet dans le domaine du visible ou de l’infrarouge. Dans l’autre sens, un faisceau optique remontant émet généralement dans l’infrarouge. La surface éclairée d’informations peut aller jusqu’à 20 m², mais, généralement le diamètre d’éclairage est de plusieurs dizaines de centimètres, jusqu’à plusieurs mètres, selon Gilles Lyonnet de l’agence de communication Eliotrope.

Des «plug in» USB intégrant une ou plusieurs photodiodes et une ou plusieurs LEDs sont déjà disponibles sur le marché. Des chipsets sont envisagés à terme par plusieurs compagnies pour les intégrer dans les smartphones et les PC, précise en substance Gilles Lyonnet de l’agence représentant la LCA.

Nokia et Fraunhoffer

Les technologies de communication par la lumière comprennent le «Light Fidelity» (Li-Fi) et l’«Optical Camera Communications» (OCC). Ces deux technologies ont suscité un intérêt croissant dans différents secteurs ces dernières années. Leurs promoteurs les prédestinent aux villes et les maisons intelligentes, aux environnements de fabrication et à l’industrie 4.0, ainsi qu’au commerce de détail et au tourisme.

Les membres fondateurs de la LCA sont Nokia, Emirates Integrated Telecommunications Company (du), Fraunhofer HHI, LEDVANCE, Liberty Global, Lucibel, Orange, pureLiFi, LiFi Research & Development Centre, Velmenni, Zero.1, CEA Leti et l’Institut Mines-Télécom. Selon le même communiqué de presse, «Global Market Insights» prévoit que le marché du Li-Fi pèsera 75 milliards de dollars d’ici 2025.

Xavier Studer

Le LiFi présenté par Signify de Philips

5 commentaires pour “La Light Communications Alliance soutient le Li-Fi, le Wi-Fi par la lumière

  1. Danou
    26/06/2019 à 07:46

    “Philips pousse le Trulifi” –> déjà seulement en raison du nom de cette technologie, elle devrait être abandonnée 😛

  2. Rico
    26/06/2019 à 13:01

    Pas assez fiable. Aucun acenit. Nul.

  3. 26/06/2019 à 21:23

    @Rico
    Pas assez fiable ? Expliquez ?
    Expérimenté ou juste lu/entendu des râgots de fakenews de concurrents ou/et d’ignorants ?

    Parfait pour les allergiques du réseau sans fil électromagnétique (WiFi) à domicile !
    Les anti ondes électro magnétique absent des commentaires pour féliciter cette technologie ?

  4. Vic
    26/06/2019 à 22:09

    Je me demande si la lumière du jour viendrait parasiter le LiFi et si la modulation de la lumière ne perturbrait pas notre santé (comme pour certains écrans PC modulé en PWM, qui provoquent de la fatigue oculaire et des migraines)?

  5. Pedro
    29/06/2019 à 14:12

    @redge73
    La lumière est aussi une onde dans une fréquence différente des ondes électromagnétiques mais cela reste des ondes et cela pourrait causer des problèmes type “coup de soleil LiFi” 😀

    S’ils trouvent une solution pour régler le problème majeur de l’onde directionnelle qui ne traverse aucun obstacle ce serait LA solution car on ne fait pas plus rapide actuellement jusqu’aux communications quantique par intrication (communication sans fil, sans porteuse, sans limite de distance et sans latence)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :