Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Roaming: jusqu’à 50’000 fois moins cher dans les pays voisins!

Certains tarifs de roaming restent stratosphériques en Suisse.

Certains tarifs de roaming restent stratosphériques en Suisse.

Le chiffre calculé par K-Tipp laisse songeur. Selon le magazine de comparaison alémanique, qui certes procède cette fois à des calculs quelque peu audacieux, estime que certains tarifs de roaming sont jusqu’à 50’000 fois moins chers chez l’Hexagonal Free que chez l’«Helvétique» Salt… Le niveau de vie des Suisses a bon dos !

La revue consumériste compare dans un article de son dernier numéro une offre de Free comprenant 60Go de données en itinérance pour environ 23 francs. En comparant le prix des données à l’unité, c’est-à-dire au Mo, K-Tipp arrive à un facteur de 49’565 fois plus cher pour la marque de Xavier Niel établie à Renens. Un calcul certes un peu hardi.

20 francs deviennent un million de francs…

D’ailleurs, le magazine s’empresse d’indiquer que Salt propose une option permettant d’utiliser 5Go à l’étranger pour 69,95. Cela représente encore une différence de prix de l’ordre de 36 fois, selon les calculs de l’alémanique, qui s’amuse à chiffrer le coût des 60Go à environ un million de francs environ… Effectivement, avec un Mo qui tutoie parfois les 15 francs…

Cette comparaison est édifiante à plusieurs titres. Pour commencer, il y un lien entre Salt et Free: l’entrepreneur français Xavier Niel, qui nous avait fait visiter en son temps les locaux de Free. Il nous avait d’ailleurs convaincu de ses excellentes méthodes de gestion… On compare donc deux entreprises s’inspirant des mêmes pratiques commerciales.

Le même opérateur mille fois plus cher sans option

Ensuite, il est intéressant de constater encore une fois que le client du même opérateur, s’il ne prend pas ses précautions avant de partir à l’étranger, s’expose à des tarifs indécents, jusqu’à plus de 1000 fois plus chers que d’autres, en restant fidèle à sa marque… Des risques tellement élevés que cela donne l’envie de simplement éviter tout contact avec un opérateur étranger au travers de son opérateur habituel…

Enfin, il y a l’ampleur des chiffres, car même 36 fois plus cher, sans parler des 50’000 fois plus cher, ça laisse songeur. Certes le consommateur helvétique est aussi un travailleur bien payé, et c’est une chance que nous avons tous, restent des parts inexplicables qui sont probablement le fruit d’une concurrence qui ne s’exerce pas de manière optimale ni sur le mobile, ni sur le fixe quant seule une prise est disponible chez le consommateur…

Xavier Studer

5 commentaires pour “Roaming: jusqu’à 50’000 fois moins cher dans les pays voisins!

  1. Yannick
    25/06/2019 à 07:51

    En même temps avec un parlement pareil…. https://www.parlament.ch/fr/services/news/Pages/2019/20190604130048847194158159041_bsf093.aspx

    Pour les armes et le milliard de cotisation il faut être avec l’Europe, par contre le reste noooon…

    C’est bien le plus bel example de lobbysme possible…

  2. Keepcool
    25/06/2019 à 07:53

    En résumé: si t’es geek et que tu veux surfer à l’étranger ou t’es calé en tarifs télécoms ou t’es millionaire!

  3. Stéphane M.
    25/06/2019 à 07:55

    D’accord avec toi faut arrêter de comparer juste comme du change c’est normal que ça soit un peu plus cher sinon le râleur à 6000 balles de salaire devrait le voir descendre à 4000….
    Par contre un peu…. Et pas des marges hallucinantes… Je suis pour le monopole car niveau emploi ça crée moins de pression ou d’ambiance à la con. Et on voit qu avec 3 opérateurs en Suisse la concurrence fonctionne pas de toute façon. Pas croire que si y avait encore que PTT TÉLÉCOM ça serait plus cher, car y aurait pas les gros salaires en haut si les actionnaires à engraisser…..

    Mais effectivement quand par exemple et en analogie un fromage coûte en Suisse 8 frs et 3 Euros en France, ça, ça ne va pas ! Et le niveau du Roaming est hallucinant.
    Mais à l’étranger je préfère avoir mon No plutôt qu une autre carte avec un autre Numéro. Et surtout, nostalgie quand on avait pas de portable avant 2000. On était loin et inatteignable. En vrai vacances coupé de notre quotidien.
    Donc ça reste vraiment pour moi en voyages, un utilitaire ou urgence mais pas des futilités

  4. Philippe
    25/06/2019 à 15:41

    Ce Xavier Niel est un coquin qui est surtout intéressé que par le profit et rien que le profit… Certains d’entre nous ont fantasmé à propos d’une baisse des prix en suisse quand il avait racheté Orange, à l’époque mais il ne fallait pas trop rêver.

    Xavier Niel à racheté Monaco Telecom en 2014 qui était alors l’unique prestataire de téléphonie mobile de ce petit état souverain. Il s’était bien gardé de baisser les prix de ses prestations là-bas (les plus chers de toute l’Europe, il me semble)… Ce personnage n’a absolument rien d’un philanthrope, c’est un businessman pur et dur.

    Il a semble-t-il depuis aussi racheté MTN Chypre, le premier opérateur alternatif chypriote de téléphonie mobile. Les affaires ont l’air de bien fonctionner pour lui…

    Depuis il semble que le marché monégasque se soit ouvert à la concurrence et qu’il aie baissé quelque peu ses prix. Ce qui est sûr c’est qu’on ne tue pas une poule qui pond des oeufs en or…

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Monaco_Telecom

    https://www.degroupnews.com/international/monaco-operateurs-francais-debarquent-principaute

  5. Eric
    07/07/2019 à 14:00

    En effet, c’est nettement moins cher en France et en Allemagne où je voyage régulièrement. Par contre, les réseaux mobiles de ces pays ne sont pas très performants : impossibilité de faire un appel à l’heure de pointe autour de Paris Gare de Lyon, réseau EDGE en Allemagne dans le Baden Wurtemberg… Conclusion : un réseau de qualité à un prix !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :