Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Musique nomade: le test de la Wonderboom 2 d’Ultimate Ears et Logitech

Wonderboom 2 d’Ultimate Ears: design et musicalité.

Wonderboom 2 d’Ultimate Ears: design et musicalité.

La marque d’enceinte connectée Ultimate Ears de Logitech lance la Wonderboom 2. Cette nouvelle mouture est taillée pour l’extérieur et se caractériserait par des basses renforcées, selon ses concepteurs. Prise en main et petit test multimédia.

A peine déballée, cette petite enceinte de 10 centimètres de haut pour un diamètre à peine plus petit se distingue par sa finition en tissus très résistant, comme les autres modèles de la marque. C’est donc un plaisir que de prendre entre les mains ce petit haut-parleur compact dont le poids d’un peu plus de 400 grammes (qui ne l’empêche pas de flotter) témoigne de sa qualité.

Ergonomie bien pensée 

A son sommet, un passant textile permet de l’accrocher au fur et à mesure de ses besoins. Trois boutons permettent de la mettre sous tension, de l’appairer en Bluetooth, de passer au prochain morceau. A l’opposé, sur sa face inférieure, un quatrième bouton permet de passer l’enceinte en «mode extérieur» pour optimiser le son en plein air.

Contrairement à la plupart des autres enceintes d’Ultimate Ears, cette Wonderboom 2 ne peut pas se piloter par l’application maison dédiée. Pas possible non plus de l’appairer en NFC. Il faut donc s’y prendre à l’ancienne en activant préalablement le Bluetooth sur son smartphone. Simple et efficace….

Un son puissant et agréable

Dès la mise sous tension, on est encore une fois impressionné par les qualités musicales de cette minuscule enceinte. L’ensemble du spectre sonore est plutôt bien représenté des graves aux aigus. Par ailleurs, malgré sa petite taille, ce haut-parleur capable de diffuser à «360 degrés» étonne par sa dynamique. Pour environ 120 francs, on en a pour son argent.

Les «basses» sont effectivement tout à fait correctes pour un produit de cette dimension et de ce prix. Par ailleurs, le mode «plein air» peut être utile selon les environnements. En diminuant les basses, il renforce la puissance dans les autres fréquences. Pourquoi pas. A tester et activer selon les besoins et les goûts.

Les deux gros boutons «+» et «- » pour régler le volume sont toujours aussi sympas et designs. Dommage qu’une double pression sur ces deux touches n’indique pas clairement le volume de charge restant dans l’accumulateur, comme sur d’autres modèles de la marque. On doit se contenter d’espèces de «borborygmes» indicatifs…

Un bilan remarquable

Selon le constructeur, cette Wonderboom 2, totalement étanche IP67, serait capable d’émerveiller son entourage pendant près de 13 heures… Dommage toutefois qu’elle ne soit pas conçue pour qu’elle comprenne un accumulateur de type standard qu’on pourrait changer sans peine. Un manque.

Pour recharger la Wonderboom 2, il faut soulever une petite trappe en caoutchouc qui protège la prise de type micro-USB. On se demande si une connectique de type USB-C n’aurait pas été préférable. De toute manière un câble de chargement est fourni.

Quoi qu’il en soit, on l’aura compris. Logitech fait à nouveau presque un sans-faute et signe un magnifique produit design produisant un son réellement agréable. Encore une réussite que les nomades s’approprieront probablement. A noter qu’un mode stéréo est possible avec deux enceintes, dont la portée en Bluetooth est d’une trentaine de mètres.

Xavier Studer

La gamme complète Wonderboom 2 d'Ultimate Ears, par Logitech.

La gamme complète Wonderboom 2 d’Ultimate Ears, par Logitech.

3 commentaires pour “Musique nomade: le test de la Wonderboom 2 d’Ultimate Ears et Logitech

  1. 24/06/2019 à 06:22

    Ils n’ont pas été très inspirés de ne pas utiliser un connecteur USB-C.

    • Danou
      24/06/2019 à 08:09

      De toute façon Logitech est complètement à l’ouest et d’une incohérence absolue concernant la connectique… Ainsi, leur clavier haut de gamme Craft se recharge en USB-C, et leurs souris haut de gamme qui vont naturellement avec le Craft (il suffit de voir les couleurs et matériaux utilisés, à savoir toute la gamme MX Performance dont la plupart sont sorties après le Craft !) se rechargent en micro-USB !!!

  2. Philippe
    24/06/2019 à 17:43

    J’ai écouté sa grande soeur (1ere version) il y a quelques semaines. Sa qualité sonore en extérieur était déjà franchement bonne, elle m’a semblé surpasser mon enceinte Bluetooth Bose SoundLink Revolve… Je regrette cependant l’absence d’une prise jack 3,5 mm dont j’ai régulièrement besoin, qui pour moi est un facteur rédhibitoire. Dommage car si elle en était équipée je l’aurais certainement achetée…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :