Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

«Le réseau de Salt au premier rang en juin 2019», prétend l’opérateur

Salt en tête en juin sur le 4GMark.

Salt en tête en juin sur le 4GMark.

Les tests de réseau se suivent et se ressemblent… ou non! Une nouvelle fois, Salt fait valoir le test 4GMark qui concentre son évaluation surtout sur le débit disponible chez les utilisateurs. Les mesures de cet outil feraient apparaître en juin une claire domination de la marque, jadis Orange Suisse, qui fête actuellement ses vingt ans.

«En juin 2019, le réseau mobile de Salt a été classé pour la première fois numéro un parmi ses deux concurrents nationaux et 6e sur 318 opérateurs testés à l’échelle mondiale avec un total de 29’218 points par 4GMark, une plate-forme de test de performance mobile», est-il indiqué dans un communiqué de presse. Les détails suivent évidemment…

«La vitesse moyenne de téléchargement mesurée était de 44,2 Mo/s et la vitesse moyenne en upload était de 16,9 Mo/s. Ces niveaux permettent aux consommateurs de bénéficier d’une excellente expérience de téléchargement et de regarder la télévision en haute définition partout et à tout moment sur leur appareil mobile», poursuit triomphant Salt. Que penser?

Moins de clients pour plus de disponibilité…

Pour commencer, les opérateurs de téléphonie mobile sont dans un état de concurrence permanent. La qualité du réseau évolue en permanence en fonction des choix technologiques, de la vitesse du déploiement des équipements, des investissements consentis et des efforts constants d’optimisation. Enfin, le nombre de clients utilisant les antennes n’est pas à négliger…

Dans le milieu, on dit en coulisse que le réseau de Salt n’est pas utilisé comme il se devrait et qu’il pourrait sans autre servir de bases à un ou plusieurs opérateurs virtuels… Autrement dit, oui, on peut imaginer que ce réseau bénéficie des capacités laissées libres par les clients qui sont allés chez d’autres opérateurs. A contrario, les opérateurs voyant arriver une certaine clientèle pourraient souffrir temporairement d’une baisse de capacité!

Fortes variations mensuelles

En ce sens, les chiffres de 4GMark sont intéressants à consulter dans le temps. Historiquement, on constate que les rapports annuels pour les années 2016 et 2017 donnent Sunrise gagnant en février des années suivantes. Pas de rapport pour 2018, faute de financement? Lequel d’ailleurs? Enfin, l’histoire récente montre qu’en novembre 2018 Sunrise gagnait avec 38’000 points. Ensuite, Swisscom a remporté ce trophée jusqu’en mai 2019, avant que Salt ne s’impose en juin 2019.

Bref, ce coup de sonde, dont la valeur de l’échantillon reste à quantifier et à préciser, ne donne qu’une certaine image de la réalité. Les cartes détaillées, parfois vides pour certains opérateurs dans certaines régions constituent un indice. Cela dit, même s’il faut prendre de tels résultats avec un certain recul, ils attestent une nouvelle fois des bonnes performances générales du réseau de Salt, ce qui est confirmé par différents tests et les expériences ponctuelles du soussigné….

Xavier Studer

PS
Il est piquant de constater qu’en ce qui concerne Sunrise, les résultats de ce test sont inversement proportionnels aux efforts de communication de cet opérateur en matière de 5 G. A contrario, les résultats de 4GMarks seraient probablement exactement inverses s’ils ne portaient que sur la 5 G. Chut!

10 commentaires pour “«Le réseau de Salt au premier rang en juin 2019», prétend l’opérateur

  1. Tricoline
    09/07/2019 à 06:49

    J’ai quitté Salt pour Sunrise pour cause de mauvaise qualité du réseau dans la grande banlieue lausannoise.

    Salt raconte des fadaises, il suffit de consulter les mises à l’enquête pour constater que cette opérateur ne construit quasiment rien, donc comment peut-il passer de dernier à premier sans investir dans la pose d’antennes ?

    Opération du saint esprit ou alors les dés sont pipés pour du pur marketing ?

  2. Nycko
    09/07/2019 à 09:42

    Comme toujours ça dépend de l’endroit. J’ai Yallo, Salt et Swisscom dispos et par chez moi, Salt sont loin devant avec le double de puissance et rapidité. Faut juste prendre le temps de tester sois même avec du prépayé ou profiter de la visite d’amis chez sois pour comparer. Le choix du réseau le meilleur où on habite est pas plus compliqué que Ça, ensuite on choisi son offre entre les 3 opérateurs principaux où leur lowcost .

  3. 09/07/2019 à 10:06

    C’est marrant, j’étais chez Salt et je suis passé chez Sunrise. Maintenant j’ai du réseau partout alors qu’avant il fallait prier pour avoir du wifi dans 80% des bâtiments… Peut-être que en pleine aire Salt a un réseau plus rapide, mais je préfère avoir moins de réseau mais en avoir que l’inverse

  4. Sarah
    09/07/2019 à 11:13

    L’historique montre en effet exactement l’inverse de ce que Salt veut nous faire croire. C’est ainsi que les fakenews démarrent?

  5. Henry Dunant
    09/07/2019 à 13:57

    J’ai toujours de la peine à comprendre la critique continue envers Salt, si celui-ci ne vous convient pas pour X,Y ou Z raison, ne le prenez pas; mais cet acteur fait bouger les lignes dans le mobile et nous n’aurions jamais vu évoluer les tarifs globaux du marché sans eux.

    Perso 100% satisfait de Salt pour l’usage que j’en ai et ou je m’en sert. Et c’est la le coeur de la question tout le reste n’ai que blabla.

  6. marco
    09/07/2019 à 15:46

    En meme temps quand t’as plus de clients les rares qui trainent sur tes bornes peuvent bien surfer plein pot ….

    • Sada
      09/07/2019 à 18:33

      +1

  7. olivier
    09/07/2019 à 17:29

    je te rassure moi aussi j’ai du mal à comprendre, pleinement satisfait de leurs prestations autant en téléphonie quand fibre ! oui je sais d’autres vont dire que ce normale pour la fibre vue que salt se sert de l’infrastructure des autres sur la fibre, n’empêche que chez moi c’est juste top.

  8. Stéphane
    09/07/2019 à 21:10

    C’est pas vraiment le sujet mais grâce a vos différents articles, Xavier Studer, je suis passé à Salt Fiber. J’ai jamais été aussi content de quitter Swisscom pourtant j’étais satisfait de Swisscom hormis les prix démentiel. Date d’activation respecté, connexion ultra stable, Apple TV à des années d’avance par rapport au vieille box TV que propose Swisscom ou Sunrise, service client qui répond aux demandes et relativement rapidement. 0 soucis pour l’instant. Je pense sérieusement à passer chez Salt pour le mobile également. Et tout ça pour 60-70% du prix par rapport à un Swisscom/Sunrise. J’avoue ne pas comprendre les avis négatif envers Salt, pourtant ils sont nombreux.

    Bref, merci Xavier Studer et merci à Salt d’essayer de faire bouger les choses en Suisse.

  9. Francis
    11/07/2019 à 11:57

    Avec UPC on est passé de Salt à Swisscom … j’ai tendance à regretter Salt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :