Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Quel avenir pour Sunrise qui a stoppé l’absorption d’UPC Suisse?

Le logo de Sunrise ainsi que celui du site de propagande sundown.ch.

Le logo de Sunrise ainsi que celui du site de propagande sundown.ch.

Le marché suisse des télécoms, toujours si particulier, nous a une nouvelle fois surpris avec l’annulation de l’assemblée des actionnaires de Sunrise quelques heures avant sa tenue. Le numéro deux a été contraint d’admettre qu’il ne parviendrait pas à faire passer son augmentation de capital nécessaire à l’absorption d’UPC! L’opération est stoppée, peut-être morte.


«Au vu des indications claires reçues des actionnaires et l’annonce de Freenet de voter contre l’augmentation de capital lors de l’Assemblée générale extraordinaire (AGE), le conseil d’administration de Sunrise a conclu que la nette majorité d’actionnaires titulaires de titres nominatifs pour voter à l’AGE ne soutiennent pas l’augmentation de capital», indique le challenger suisse des télécoms dans un communiqué. Notre dossier.

Gagner du temps?

Le même texte fait état de cette surprenante déclaration: «en même temps, le conseil d’administration a conclu que les demandes de révocation de Peter Kurer et Jens Jesper Ovesen seraient rejetées de la majorité d’actionnaires titulaires de titres nominatifs pour voter à l’AGE». Vraiment?

Cette assemblée devait avoir lieu ce mercredi pour valider une augmentation ordinaire du capital de 2,8 milliards en émettant des droits de souscription pour financer partiellement l’acquisition d’UPC Suisse. Une somme qui avait déjà été revue à la baisse par Sunrise, pour tenter de convaincre ses actionnaires.

«Long stop date» jusqu’au 27 février 2020

L’ensemble de l’opération ne semble toutefois pas totalement abandonnée à la première lecture du communiqué. «Le contrat d’achat d’actions “Share Purchase Agreement” demeure en vigueur à moins qu’il ne soit résilié par l’une ou l’autre partie et est assorti d’un “long stop date” jusqu’au 27 février 2020».

«Nous regrettons d’annuler l’AGE. Nous avons consacré énormément de temps à nous échanger avec l’ensemble de nos actionnaires et demeurons convaincus de la logique stratégique et financière prometteuse de cette acquisition», estime Peter Kurer, président du conseil d’administration de Sunrise, qui sauve ainsi provisoirement sa tête et celle de son CEO, Olaf Swantee.

Freenet veut la peau du Peter Kurer

En effet, Le Temps rapportait mardi soir une prise de position de Freenet, actionnaire à 25% de Sunrise qui réclamait la peau de Peter Kurer. Visiblement, Freenet veut tout faire pour que ce dossier soit clos rapidement. Le patron de Sunrise, également cité par le même quotidien, aurait annoncé l’annulation du contrat dans un délai de deux à trois mois…

Alors, quel scénario pour la suite? Renégocier le prix avec Liberty Global propriétaire d’UPC? Trouver un nouveau plan financier? Des options qui semblent bouchées selon les dernières déclarations. Dans quelle mesure un autre acheteur pourrait être intéressé par UPC? Salt? A moins cher? Dans tous les cas, UPC a tenu à rassurer sur son avenir…

Capture d'écran de la campagne qui a tourné sur internet contre l'acquisition d'UPC par Sunrise.

Capture d’écran de la campagne qui a tourné sur internet contre l’acquisition d’UPC par Sunrise.

Quel avenir pour UPC?

«UPC Suisse est une entreprise performante qui dispose d’une excellente stratégie lui permettant de fonctionner en autonomie. Notre plan de croissance fonctionne et nous poursuivons nos investissements dans notre portefeuille de produits innovants. N’oublions pas non plus la valeur stratégique sur le long terme de notre réseau capable de vitesses de l’ordre du gigabit», estime Severina Pascu, CEO, qui tente de juguler le recul de son entreprise sur de nombreux segments…

Mon commentaire? Depuis le début, les différents épisodes de ce feuilleton sont à l’image du marché complexe des télécoms helvétiques. Montant élevé, actionnaire principal désavouant l’opération, communiqué de presse incendiaire de Sunrise, qui a multiplié les coups de communication. Et c’est sans oublier la campagne de propagande menée sur internet, à l’image du site sundown.ch et des publicités contre cette opération qui se sont affichées sur ce site internet…

Xavier Studer

13 commentaires pour “Quel avenir pour Sunrise qui a stoppé l’absorption d’UPC Suisse?

  1. Tricoline
    23/10/2019 à 06:58

    Démanteler UPC voila une solution !

    Netplus en Suisse Romande et Quickline outre Sarine se partage le gâteau UPC avant que ce dernier ne pourrisse trop.

    Les différentes entités locales qui composent Netplus et Quickline reprennent les réseaux UPC proches de leur régions d’activités.

    Avec ceci la marque « maudite » UPC disparaîtrait à jamais, ouf !

    Il est nécessaire que les réseaux de télécom restent et reviennent en mains suisses.

    Quant au prix, c’est un franc symbolique, un bon coup de bâton bien mérité pour ces investisseurs américains, que ces derniers restent aux USA comme leur président le réclame à coup de tweet.

    • Neisf
      23/10/2019 à 09:08

      Pauvre et triste analyse pour une personne qui a un parti pris indéniable.
      A ce jour j’ai eu le temps de faire le tour des opérateurs et surtout de savoir chez qui j’obtiens satisfaction.
      On a le sentiment que vous avez oublié d’aller faire un tour sur les autres community et que vos coups de bâtons sont ma foi bien dirigés. Je ferais presque le corollaire avec les quelques brebis égarées de chaque opérateur venant de dlfouler..
      Autant j’ai eu du plaisir a vous lire, que cette fois je ne retrouve devant du « TristeColine »

      • Tricoline
        23/10/2019 à 11:04

        Je ne fais pas une analyse, relisez mon message !

        Je propose une solution provocatrice pour démanteler UPC.

        Désolé que cela ne vous convienne pas.

        • Pedro
          23/10/2019 à 21:56

          Netplus je n’espère vraiment pas. Quickline je ne connais pas par contre.

          Cablecom et UPC service excellent depuis toujours. Les seules coupures étaient liés à mon cablo local.
          Il faut arrêter de toujours critiquer UPC/cablecom un des opérateurs les plus fiable avec Sunrise. Vos problèmes de câblo locaux ne sont pas directement lié à UPC sinon tout leur réseau tomberait et ce n’est pas le cas. TV excellente qualité aussi sur câble par rapport à l’iptv de la concurrence.

          Par contre oui, il faut que sunrise baisse le prix d’acquisition.

          • 25/10/2019 à 10:09

            Le problème n’est pas tant la fiabilité que leur support (délocalisé) désastreux… Je ne vais pas m’étendre là-dessus, mais on hésite à changer d’opérateur en grande partie à cause de cela…

        • Neisf
          24/10/2019 à 23:17

          Inutile de vous telire. De la provoc au nom de qui et de quoi ? Un irréalisme à la limite de l’abject. Prenez votre courage à deux mains, allez voir voir cet opérateur et ses partenaires pour votre pseudo démantelenent. J’imagine qu’en guise de réponse provocatrice vous serez servi.
          Le propos n’est pas que cela me convienne ou non. Vous n’êtes personne pour invoquer un tel démantelenent et pour moi vous pouvez à votre tour disparaître dans l’indifférence la plus totale …..

  2. Georg
    23/10/2019 à 08:04

    Je me ferai du souci si j’étais au CA…

  3. OriginalMike
    23/10/2019 à 08:31

    Tout le.mondev criait au scandale avec le rachat des téléreseaux suisses par UPC et son impact sur l’emploi, et là on souhaite son démantèlement…?!
    Aujourd’hui, on ne se soucie plus de l’impact d’une telle action sur ces mêmes emplois ?

  4. avenirpasrose
    23/10/2019 à 09:30

    on espère pas qu’il faudra encore licencier

  5. marco
    23/10/2019 à 10:22

    En anglais on dit Sunset comme contraire à Sunrise (et en milieu de journée Sunshine) mais bon je dis ca je dis rien …

  6. Carlo
    23/10/2019 à 13:37

    la dot de la mariée était pourrie, UPC cherche à se débarrasser du cablo-opérateur suisse car elle sait que le futur est rempli de nuages menaçant (dont la 5G).
    Les actionnaires principaux ont bien compris que même avec une injection de 500 Mio de la part de Liberty Global n’était qu’un pansement et pas la solution. Si UPC baisse maintenant le pantalon, elle avouera qu’elle n’a aucune autre option sur la table et que le prix était surfait.
    UPC Suisse risque la faillite à long terme sans repreneur ou l’anémie d’investissements. Je partage ou l’avis de Tricoline, cet opérateur doit être soit démantelé pour 1 Frs symbolique entre les deux opérateurs mineurs, soit (et là je ne rejoint pas Tricoline) absorbé par l’un des deux acteurs.
    Mais là où le bas blesse c’est que si Netplus rachète la totalité d’UPC même pour 1 Frs symbolique, il se retrouvera vite en concurrence avec Sunrise et perdra par la même occasion son accord MVNO avec Sunrise.
    UPC utilise la méthode coué pour se rassurer, maintenant qu’elle n’a plus aucune option mais je ne vois pas trop comment ses affaires pourront évoluer positivement à l’avenir à moins d’un moratoire peu probable sur la 5G. Même Swisscom a freiné ses investissement dans la fibre, signe que le marché se tourne plutôt sur les réseaux sans-fil a haute vitesse, moins coûteux en infrastructure et plus simples à déployer en entreprise.
    Quand à Sunrise elle ne va pas casser le contrat maintenant vue que la partie qui le casse, doit 50 Mio à l’autre.
    CQFD, cet accord est mort.

    • Tricoline
      23/10/2019 à 14:23

      Il ne faut pas donner trop d’importance à la 5G, même sans moratoire et sans bloquage politique, nos opérateurs sont confrontés sur le terrain à la quasi impossibilité de trouver un propriétaire d’accord que l’on pose ce genre d’installation sur son immeuble, c’est la quadrature du cercle.

      Swisscom par exemple fait des séances publiques pour trouver un emplacement, c’est souvent mission impossible, dans un petit village c’est le front du refus, et pour le moment pas d’expropriation comme pour une route ou une ligne de chemin de fer.

      Imaginer que la xG va supprimer et supplanter les raccordements fixes fibre ou cuivre, c’est se bercer d’illusions.

    • Pedro
      23/10/2019 à 21:59

      Ce n’est pas une connection Internet un réseau sans fil (mobile). Ip privé et non public alors que cela fait partie de la définition même d’internet.
      Il faut arrêter de vous faire avoir par de la pub.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :