Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

UPC fait du pied à Sunrise, en pleine forme, qui renonce à son absorption!

Que va faire Olaf Swantee, CEO de Sunrise, après l'échec UPC?

Que va faire Olaf Swantee, CEO de Sunrise, après l’échec UPC?

Dans une communication diffusée quelques heures avant la publication des excellents résultats de Sunrise, UPC prend acte du renoncement de son acquisition et se dit prêt à poursuivre les discussions avec son conseil d’administration ainsi que celui de Freenet, actionnaire majoritaire du challenger suisse des télécoms….

«UPC prend note de l’annonce faite aujourd’hui par Sunrise de la résiliation du contrat d’achat d’actions et de la réponse de Liberty Global selon laquelle elle se réjouit de poursuivre les discussions avec les conseil d’administration de Sunrise ou de Freenet», a souligné Severina Pascu, CEO d’UPC Suisse dans une prise de position.

UPC tente de rassurer…

«Dans l’intervalle, UPC poursuit la mise en œuvre de son plan de croissance en investissant dans le développement de ses produits et dans l’expansion de son infrastructure de réseau câblé haute performance», a tenu à répéter la cheffe d’entreprise. Reste que les performances sur trois mois de sa société n’ont absolument rien à voir avec celles de Sunrise!

Dans son communiqué de presse, Sunrise fait valoir sa croissance continue de la clientèle Mobile Postpaid (+10 % en glissement annuel), Internet (+9 %) et TV (+14 %). Il rpécise que les revenus de ses services ont progressé de 2,0 % grâce à la dynamique de croissance de la clientèle et du segment B2B, tandis que le chiffre d’affaires total a augmenté de 1,0%.

Bons résultats, mais un goût d’inachevé…

Alors que certains acteurs se montrent plutôt poussif, le challenger suisse des télécoms fait valoir une croissance de la marge brute de 1,9 % au troisième trimestre. Par ailleurs la croissance de l’EBITDA ajusté atteint les 2,0 % (y compris IFRS 16: + 9,4 %). Cerise sur le gâteau, Sunrise confirme ses objectifs financiers pour 2019.

Au final, cette année pourrait toutefois laisser un goût d’inachevé ou d’amertume au numéro deux suisses des télécoms. Suite au renoncement de l’absorption d’UPC, il devra verser une pénalité de 50 millions de francs à Liberty Global. Le coût de l’opération est toutefois bien supérieur en raison de la voracité des corps de métier engagés dans ce processus.

Une opération trop chère, mais UPC s’accroche !

Sunrise estime que le total des coûts supplémentaires liés à la transaction sera compris entre CHF 70 et 75 millions, incluant les frais de courtage (CHF 19 millions), les frais juridiques et de conseil, ainsi que les coûts d’intégration déjà engendrés (CHF 24 millions). Sur ce montant, 27 millions ont déjà été répercutés sur les états financiers des neuf premiers mois de l’année 2019, y compris 24 millions sous forme d’autres dépenses opérationnelles, selon un communiqué.

Dans cette configuration, il est important de relever qu’UPC souhaite continuer les pourparlers. Cette position indique que le montant initial était tellement confortable qu’il serait tout à fait possible d’envisager un montant plus en phase avec sa situation. En effet, si le plan de redressement d’UPC, qui collabore actuellement pleinement avec Swisscom, fonctionnait parfaitement, il adopterait une autre ligne…

Xavier Studer

Les tableaux de résultats de Sunrise

Chiffre d’affaires (CHF m)

T3/2018

Hors IFRS 16

T3/2019

Y compris IFRS 16

T3/2019

Hors IFRS 16*

En glissement annuel

Y compris IFRS 16

En glissement annuel

Hors IFRS 16

Services mobiles

321

325

1,3 %

Services de téléphonie fixe

77

72

(5,7 %)

Internet fixe

72

76

6,8 %

Chiffre d’affaire total

469

474

1,0 %

Chiffre d’affaire des services
(total, hors hubbing et matériel)

385

393

2,0 %

Marge brute

310

316

316

1,9 %

1,9 %

EBITDA

154

175

163

13,0 %

5,5 %

EBITDA ajusté

158

173

161

9,4 %

2,0 %

Résultat net

32

48

48

51,7 %

53,6 %

Flux de trésorerie disponible sur fonds propres

58

88

52,0 %

Clients (en milliers)
Mobile Postpaid

1686

1854

9,9 %

Mobile Prepaid

677

591

(12,7 %)

Transmission vocale fixe

460

497

8,0 %

Internet

449

490

9,1 %

TV

236

269

14,4 %

*IFRS 16 n’influence pas le chiffre d’affaires


Tableau complémentaire des résultats des 9 premiers mois de 2019

Chiffre d’affaires (CHF m)

9 m 18

Hors IFRS 16

9 m 19

Y compris IFRS 16

9 m 19

Hors IFRS 16*

En glissement annuel

Y compris IFRS 16

En glissement annuel

Hors IFRS 16

Services mobiles

938

929

(1,0 %)

Services de téléphonie fixe

245

218

(11,0 %)

Internet fixe

208

229

10,1 %

Chiffre d’affaire total

1390

1375

(1,1 %)

Chiffre d’affaire des services
(total, hors hubbing et matériel)

1121

1151

2,6 %

Marge brute

907

933

932

2,9 %

2,8 %

EBITDA

439

506

472

15,4 %

77 %

EBITDA ajusté

448

496

463

10,9 %

3,4 %

Résultat net

72

109

111

50,4 %

54,0 %

Flux de trésorerie disponible sur fonds propres

92

92

(0,4 %)

*IFRS 16 n’influence pas le chiffre d’affaires

4 commentaires pour “UPC fait du pied à Sunrise, en pleine forme, qui renonce à son absorption!

  1. Zoro
    14/11/2019 à 07:56

    C’est clair que même si Sunrise perd aujourd’hui 120 millions et qu’il parvient à gagner quelques milliards sur le prix d’UPC, ce sera au final une bonne affaire… s’il reste quelques clients à récupérer chez UPC. A la vitesse où cette entreprise fond, ils ont intérêt à faire vite!

    • Neisf
      14/11/2019 à 12:16

      Vous lisez mal ou vous avez pas tout a fait compris l’enjeu. Refaites une bonne lecture pour plus de compréhension 😉

      • Henri Salvador
        18/11/2019 à 21:06

        @Neisf Votre commentaire, dépourvu de toute plus-value, est condescendant et votre smile n’est d’aucune utilité pour édulcorer votre propos.
        La prochaine fois, abstenez-vous, cela m’évitera de publier un commentaire tout aussi inutile que le vôtre.
        Codialement

  2. Tricoline
    14/11/2019 à 08:06

    L’équation est pourtant assez simple, Liberty Global veut se débarrasser de UPC Switzerland, et mis par Sunrise, … qui ?

    Un deal win-win entre Liberty Global, Sunrise et Freenet sera concocté, sans plus.

    Sunrise a besoin de croître, acquérir le réseau et les clients de UPC c’est presque vital !

    La croissance des opérateurs dans ce pays passera par le fixe, pas par le mobile, le monde politique et les citoyens peuvent pourrir la vie de l’extension du mobile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :