Le numérique pour aider les défavorisés: l’exemple du PAM et de la GSMA

  • Post last modified:09/08/2020
  • Post comments:2 commentaires
Les paiements mobiles pour soutenir le développement. Photo: GSMA.
Les paiements mobiles pour soutenir le développement. Photo: GSMA.

Le numérique est trop souvent synonyme de gadgets et d’appareils hors de prix. Non, les smartphones, tablettes et ordinateurs connectés à la toile sont d’abord des portes d’accès fantastiques aux autoroutes numériques de l’information et aux services qui les accompagnent. Exemple avec le Programme alimentaire mondial (PAM) et la GSM Association (GSMA)…

La GSMA et le PAM des Nations unies élargissent leur partenariat pour aider les personnes les plus vulnérables du monde. Une nouvelle collaboration de trois ans portera principalement sur l’utilisation de l’argent mobile pour fournir une assistance numérique par le biais de transferts en espèces afin de sauver des vies dans les situations d’urgence mondiales, y compris les pandémies et les catastrophes naturelles.

Un service efficace

«Alors que les crises humanitaires deviennent plus fréquentes, plus complexes et plus longues, la nécessité de concevoir des services qui soient évolutifs, reproductibles et efficaces pour les organisations humanitaires est devenue cruciale», a déclaré John Giusti, directeur de la réglementation de la GSMA dans un communiqué aux couleurs du programme «Mobile for developpement».

«Cela permettra d’accroître l’utilisation de l’argent mobile pour l’aide humanitaire par le biais de la plateforme de gestion des services de transfert de fonds et des services aux bénéficiaires de la plateforme SCOPE du PAM. Elle aura un impact durable sur tous ceux qui sont confrontés à l’insécurité alimentaire», a déclaré Enrica Porcari, directeur technologique au PAM.

Meilleur suivi, plus de transparence

En plus d’être rapide et efficace, l’assistance numérique offre une meilleure sécurité, un meilleur suivi, une plus grande transparence et, par conséquent, une plus grande responsabilité. Elle favorise également l’inclusion financière en offrant aux personnes vulnérables l’accès à une gamme de services financiers numériques et des choix plus souples quant à la manière de dépenser leur aide, selon le PAM et la GSMA.

En 2020, le partenariat vise à utiliser la technologie mobile pour fournir une assistance efficace en travaillant avec les autorités réglementaires et les opérateurs de réseaux mobiles locaux dans les pays clés. Les partenaires se concentreront sur l’amélioration de l’efficacité et de l’efficience du processus de transfert d’argent numérique, en commençant par le Nigeria et en l’étendant à d’autres pays, selon les deux partenaires.

XS

Le programme GSMA Mobile for Humanitarian Innovation

 

 

Cet article a 2 commentaires

  1. michelpiguet

    C’est comme tout ce qui est nouveau, il y a les fans qui en abusent et les ignorants qui en ont peur.
    Historiquement, cela a toujours été le cas.
    Le mieux, c’est d’être entre ces deux extrêmes, mais plutôt du côté des fans, surtout maintenant où la machine des nouveautés s’est emballée.

    1. Lucc

      Sans les technologies d’aujourd’hui, impossible de développer les zones les plus défavorisées. Toute la planète fonctionne avec internet et le numérique. Ne pas y avoir accès, c’est la mort…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.