High-tech: et pourquoi pas cinq ou dix ans de mises à jour? Lesquelles?

  • Post last modified:25/11/2020
  • Post comments:13 commentaires
Le rythme incessant des mises à jour... et de leurs problèmes.
Le rythme incessant des mises à jour… et de leurs problèmes.

Le rythme est implacable. Chaque année, Apple et Google mettent à jour leurs systèmes d’exploitation. Avec les nouvelles versions d’iOS, Android ou MacOS surgissent de multiples incompatibilités. Microsoft propose quant à lui des évolutions plus douces, mais deux fois par année… Problèmes garantis!

Si certaines de ces mises à jour apportent parfois de réelles améliorations en termes de sécurité ou de fonctionnalités, ce n’est souvent pas le cas. Et on se dit que ces éditeurs feraient mieux de laisser passer deux ou trois ans avant les mises à jour majeures, certes parfois nécessaires…

Nécessaires, vraiment?

En effet, Apple, par exemple, vient de lancer macOS BigSur, son système d’exploitation fonctionnant aussi bien avec les processeurs Intel qu’avec sa propre puce Apple Silicon M1. Une migration bienvenue lorsqu’on entrevoit les performances de ce système sur les nouveaux Macs. Hélas, certaines applications pourraient connaitre certains ratés, comme listés sur ce site

En revanche, je constate depuis des années que tant sur iOS que sur Android les nouveautés se suivent et brillent souvent par leur insignifiance ou par la complexité de leur utilisation. Des mises à jour parfois discutables et qui auraient pu être proposées plus tard dans le temps, même si par exemple, l’arrivée des widgets sur iOS 14 laisse rongeur…

Lourdes conséquences

Cette agitation perpétuelle limite la durée de vie des appareils qui au bout de quelques années deviennent des briques inutilisables, parfois exposées à des failles de sécurité… Dans quelle mesure le législateur ne devrait-il pas intervenir pour imposer, comme la garantie légale de deux ans sur le matériel, des mises à jour ou une utilisabilité logicielle garantie pendant cinq ou dix ans? Mais peut-être qu’il a là un marché à saisir…

Avec la puissance des appareils actuels, cela ne devrait poser aucun problème pour les fonctions disponibles au moment de la vente. La preuve? Il y a peu, des sociétés comme Google et Microsoft ont revu leurs systèmes en optimisant le code de manière à ce qu’ils nécessitent moins de mémoire vive et d’espace de stockage…  De quoi faire durer les smartphones, tablette et ordinateur de manière à ménager quelque peu les ressources et l’environnement. Étonnant, non?

Xavier Studer

Cet article a 13 commentaires

  1. Fonzo

    Tout à fait d’accord pour Android et iOS (un peu meilleur élève quand même), mais pour Windows et macOS, les dernières versions tournent sur des machines avec 8 à 10 ans au compteur, certes avec des performances incomparables, mais pour surfer, aller sur des réseaux sociaux, netflix et consort et quelques lettres de temps en temps, c’est utilisable. Alors certes, j’en fais l’expérience au travail avec des machines qui à la base n’étaient pas déjà obsolètes lors de l’achat et pensées pour durer. Si vous prenez un PC low-cost (400-500 francs), c’est sûr que ça va être plus compliqué de le faire durer 8-10 ans et de garder des performances acceptables et c’est sur ce genre de machines avec des composants parfois douteux que vous avez ensuite des problèmes avec des mises à jour récalcitrantes…

    1. Xavier Studer

      Les smartphones étant de vrais PC, il faut que ce qui est la norme avec Windows et MacOs le devienne aussi sur ces périphériques.

    2. Thierry Flückiger

      Bonjour, Mon iMac 27 de 2011 est resté à High Sierre, Version 10.13.6 pour les mises à jour. En 2018 je n’ai donc pas pu faire la mise à jour à Mojave 10.14. Votre affirmation de 8 à 10 ans pour MacOS n’est donc pas juste ?

      1. Vnic32

        Je ne connais pas votre version s’agit-il d’une version régionale?

  2. redge73

    MacOS Big Sur m’a enfin permis d’installer BootCamp Windows 10 que MacOS Catalina refusait systematiquement sur le ssd

  3. Anjoco

    MacOS Big Sur ne permet plus de faire un clonage (fonction restauration de l’Utilitaire disque) du disque source sur un disque externe si vous voulez changer de disque ou à titre de sauvegardes périodiques bien plus rapide que Timemachine : « impossible de restaurer le volume source car son sceau est rompu ».
    De plus si vous créez une clé USB d’installation de MacOS Big Sur, cette clé n’est plus reconnu comme lecteur externe au démarrage avec la touche Alt ni avec les touches CMD + R.
    Aucune solution trouvée sur internet. Apple nous avait habitué à mieux !
    Dommage car Big Sur est vraiment un réel progrès !

  4. Space Boy

    Je me trouve de l’autre côté de la barrière comme je travaille dans le développement logiciel bancaire, donc du lourd. Nous sortons aussi tous les mois des nouvelles versions qui déstabilisent plus les banques qu’autre chose. Comme je suis actif dans la maintenance et service clientèle depuis plus de 25 ans, je connais un peu (beaucoup). Il y a 2 choses à savoir du pourquoi de ces upgrades à gogo:
    1. du pur marketing, car la compétition fait pareil. Il faut donc sortir chaque années du nouveau. Dans le but d’attirer des nouveaux client et d’agrandir la part de marché. On s’en fiche des anciens clients existants. Ils paient donc c’est bon.
    2. relation avec des produits “third-party” comme on dit. Dans le software, vous dépendez de plein d’autres produits et de plateformes OS qui ont aussi leur cycle de vie. Tôt ou tard, votre version n’est plus compatible avec une ancienne version d’un produit ou OS (genre version Linux). Chez nous, le end of life (EOL) arrive après 3 ans déjà. Après ce temps, il faut payer de la maintenance étendue si vous voulez encore du bug fixing. Et 3 ans est très court pour les banques, donc plus de revenu pour la maison.

    Pour résumer, actuellement, c’est plus à la mode de sortir des nouvelles versions bugées que de maintenir du vieux bazar. Il faut rester dans la course. Je ne suis pas toujours d’accord avec cette stratégie, mais c’est ce qui se passe aujourd’hui dans le software (et le hardware sans doute).

    1. Daniel

      Ce que dit Space Boy est notre réalité du développement. Des librairies/frameworks/OS/… sont mis à jour et il faut suivre toutes ces migrations.
      A une époque Windows avait un rythme plus lent (3, 3.11, 95, 98, 2000, XP, …). Mais un ancien PC avait du mal à passer à la version plus récente, par manque de ressources.
      Au passage Ubuntu offre une version LTS avec 5 ans de support.

      A une époque les téléphones n’étaient pas mis à jour, cela a évolué.
      Depuis quelques années, mon Samsung S7 (sorti en 2016) n’est plus mis à jour (bloqué àAndroid 8), mais toutes les applications fonctionnent. Et comme il ne veut pas mourir, je le garde (on s’y attache !).

      Les OS des smartphones sont devenus matures. Les nouveautés apportent peu. Un peu comme Windows 10, dont à chaque mise à jour, je me demande ce qui a changé. Rien de bien visible pour un utilisateur standard.

      Pour les failles de sécurité, mon Samsung S7 reçoit uniquement des mises à jour de sécurité, la dernière datant du 1er mars 2020. C’est peut-être une bonne solution (plus de mise à jour, mais correction des failles de sécurité). Donc cela fait presque 5 ans de mises à jour (certes réduites depuis quelques années).

      Daniel

  5. Eliot

    Totalement d’accord, c’est bien d’aborder ce sujet. La durée actuelle des garanties matérielles et logicielles sont un scandale social, environnemental et moral. Il est incompréhensible que des instances avec une force de frappe comme l’Union Européenne ne légifèrent pas. On voit encore une fois un exemple de la force du lobby économique et industriel.

    Une garantie matérielle doit d’urgence être établie à 5 ou 10 ans, pour ralentir l’utilisation des ressources critiquent et d’énergie. Il faut forcer les industriels à faire des appareils électroniques des biens durables, réparables et à continuer de vendre les pièces détachées à des prix honnêtes. Cela passe par la contrainte, car les industriels ne feront jamais cela de manière volontaire. Nous devons d’urgence nous diriger vers un marché où l’électronique augmente de prix certes, mais où personne ne sera forcé de changer régulièrement de matériel. L’obsolescence programmée sert certes des intérêts économiques et de consommation, mais quand on n’aura plus d’énergie ni de ressources, ça sera pire qu’une auto limitation maintenant.

    Bien-sûr, ça passe aussi par l’intelligence du consommateur. Beaucoup de gens changent régulièrement des appareils pour lesquels le renouvellement est très discutable : télévisions, projecteurs, ordinateurs de qualité, dans une certaine mesure les téléphones : tous ces appareils peuvent être gardés plusieurs fois le nombre d’années qu’ils sont actuellement gardés en moyenne.

    Le plus ironique est que les gens changeant souvent de matériel semblent souvent être les gens exploitant et connaissant le moins la technologie. Typiquement le “papa” tout fier d’exhiber son iPhone 12 pour montrer qu’il a les moyens.

  6. Philippe

    Les Services Pack ou SP tel qu’ils étaient diffusés sous NT, Win2000, XP, etc, était une solution de type professionnelle la meilleure qui soit, de manière à faire évoluer les OS de chez Microsoft de manière fiable tout en fournissant un support de type Rolling Realise et plus encore. Ca a permis par exemple à NT4 de passer de la prise en charge de cartes graphiques PCI au nouveau standard de l’époque l’AGP, donc de réaliser des mises à jour majeures de l’OS via un Service Pack. Tout fonctionnait toujours au poil ou presque, ils obtenaient un taux de satisfaction très élevé chez les utilisateurs finaux. Microsoft devrait devrait se remettre aux SP plutôt que de nous imposer des mises-à-jour majeures qui nous casse les pieds à devoir les installer tous les 6 mois car cela prend beaucoup de temps et tristement il faut avouer que le type de mises à jour actuelles génère trop souvent des complications indésirables qu’un certain nombre de gens ne sauront généralement pas résoudre de part eux même…

  7. Nycko

    iOS est un problème, bien que mis à jour 5-6 ans, beaucoup de fonctions sont réservées aux produits neufs. Et attendre une nouvelle version pour des nouveautés Plan, Siri ou autres c’est barbant. Android 6 peut très bien mettre à jour Maps ou Gmail ou chrome avec les correctifs. Pas sûr iOS les produits plus mis à jour….

  8. Pedro

    Le problème pour les Android n’est pas l’os qui peut toujours être mis à jour mais les pilotes !
    Voir le coût de mise à jour du fairphone faute à Qualcomm ne fournissant pas les drivers !!!
    Ce qui fait que ces appareils sont juste nuls et il suffit d’arrêter de les acheter. Il y a des téléphones suis Linux qui sortent avec du hardware opensource pour garder ce support. Changez, ce n’est pas compliqué.

    Linux a supprimé le support de certaines vieilleries pour alléger le kernel après ~10 ans et ce n’est toujours pas impossible de les faire fonctionner juste plus compliqué.

    Il faut être réaliste vous voulez surconsommer en informatique, 5 ans c’est une vie. J’ai des doutes que vous vouliez un portable avec hdd, 4gb de ram.
    La ram est garantie 10 ans mais elle se retrouve à la poubelle sous garantie..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.