Apple WWDC: lorsque l’infobésité tue le logiciel malgré de bonnes idées…

  • Post last modified:08/06/2021
  • Post comments:11 commentaires
Tim Cook lors de la WWDC 2021.
Tim Cook lors de la WWDC 2021.

Ce ne sont pas moins de huit communiqués de presse et annonces qui sont arrivés lundi soir dans mon Gmail après la WWDC 2021, c’est-à-dire la grande messe dédiée aux développeurs Apple. Deux heures de conférence portant sur les dernières nouveautés d’iOS 15, iPadOS 15, watchOS 8 et macOS Monterey. Séance de rattrapage et pas de côté!

Commençons par FaceTime, qui bénéficie de moult améliorations comme le «Spatial Audio». Dès cet automne, il sera par ailleurs possible de partager son écran, de regarder un film ou une émission télé à plusieurs de manière fluide tout en gardant contact avec les autres participants. Le multitâche finira par avoir notre peau! Le résumé et la conférence par Apple.

L’influence du télétravail…

On a l’impression que Cupertino essaie de récupérer certaines fonctions proposées sur Zoom, Webex, Teams ou Skype. Par exemple, il sera possible de flouter son arrière-plan, choisir parmi plusieurs modes pour le micro, dont un avec annulation de bruit, voire de créer un lien et de programmer des réunions qui seront accessibles sur les navigateurs d’Android et Windows….

Ensuite la pomme veut nous aider à mieux nous concentrer en mettant à disposition plusieurs outils. Nous commencerons par «Focus Time». Il sera aussi possible de «taire» certaines notifications qui nous dérangent tout au long de la journée, ces dernières se retrouveront dans un résumé, qui classera ces dernières «intelligemment»…

Le poids de la pandémie

Sur l’Apple Watch, l’application Respirer a droit à une nouvelle beauté, pour aider les gens à reprendre leur souffle, à se reconcentrer ou à déstresser. Un mode «Pause to Reflect» permet un moment de méditation, sur la base de citations amenant à des pensées positives et relaxantes. Là aussi, on sent l’influence de la pandémie.

Apple Plan se voit aussi doté de nouvelles fonctionnalités qui viennent combler son retard par rapport à Google Maps, comme par exemple l’équivalent de Live View qui permet de visualiser son chemin en réalité augmentée. Il sera aussi possible de chercher ou transcrire nativement du texte à partir de photos et d’identifier des objets, plantes, etc. à l’aide de la caméra. Voilà, voilà…

L’enjeu de la confidentialité

Fidèle à une certaine réputation, la firme de Cupertino continue par ailleurs de renforcer sa politique de confidentialité, mais cette fois dans ses propres services ou à l’aide de nouveaux outils. Siri permet par exemple le traitement des données directement sur l’iPhone, ce qui en plus de la confidentialité, apporte beaucoup de rapidité, mais aussi de la possibilité de l’utiliser hors connexion.

Dans l’application Mail, l’utilisateur sera désormais protégé des potentiels traqueurs grâce au masquage de l’adresse IP. L’introduction d’une section nommée «App privacy report», un peu à la manière de Google lors de l’annonce de sa nouvelle surcouche, indiquera les actions effectuées par les applications tel que l’accès à la caméra ou à des fichus.

Encore la santé!

Parallèlement, Apple mise toujours sur la santé avec le développement de nouvelle fonction pour veiller aux plus vulnérables. En effet, il est possible de partager ses données santé avec ses proches, permettant ainsi de recevoir des notifications lors d’incidents. Le suivi du rythme respiratoire durant la nuit fait aussi son apparition.

Pour macOS 15 et iPadOS 15, «Quick Note» permet la prise de notes en citant des passages d’un article internet. Il reste par ailleurs toujours à portée de main dans l’application. Il est désormais possible d’utiliser nombre d’appareils comme un seul! En effet, il suffit de glisser le curseur en dehors et hop, il se retrouve sur le périphérique d’à côté, sans avoir à faire aucune manipulation. Pas mal non?

Jusqu’à l’infobésité

Reste que cet ensemble de nouveautés, souvent très intéressantes, laisse une impression d’indigestion. Les améliorations des systèmes précédents à peine assimilées, et encore, que voici déjà les prochaines évolutions. On se demande d’ailleurs parfois qui les utilisera ou quand elles seront réellement utilisées.

Enfin, on peut s’interroger sur ce rythme de développement forcené imposé par Microsoft, Google et Apple. Chaque année, voire chaque six mois, ces déferlantes de code accélèrent l’obsolescence des appareils et font à peine oublier tous les bugs apparus lors du passage à la mouture précédente. Il semble urgent de calmer le jeu pour ne pas y perdre ses nerfs…

AS/XS

Cet article a 11 commentaires

  1. Leo

    Les bugs, c’est déjà pas terrible, mais les problèmes de compatibilité, c’est encore pire. Insupportable

  2. yxcdewqa

    Infobésité ou tentative désespérée d’Apple de rattraper son retard considérable en matière d’innovation ? En tout cas, ça m’a l’air bien brouillon de leur part.

    1. Michel M

      Bonjour,

      « Rattraper son retard considérable »? => Pouvez-vous développez svp? Du retard par rapport à qui/quoi?

      Merci d’avance

    2. TommyB

      Désespéré Apple ? En retard alors que ça fait des années que tout le monde suit derrière ? C’est un troll ?

      1. Nycko

        Apple ne sont plus suivis du tout. Voyez juste les widgets adoptés et présents depuis 2009 sous Android. Regardez ensuite un redmi note 10 puis mettez le à côté du 12 pro max qui donne aujourd’hui une impression de Passé, même avec son écran OLED, l’iPhone fait plus le poid face à ce Xiaomi amoled de moins de 250 francs avec même 50gr de moins et autonomie géniale…les vrais joueurs vont pas aller sur iPhone ni iPad. Alors la puissance qui sert à rien finalement… même en photo l’iPhone n’est plus au top, une ribambelle de produits font mieux, même certains sortis début 2020 comme le mi 11 pro. Bref….

  3. Axel

    Je ne vois pas en quoi c’est un souci l’arrivée rapide de nouveauté, au contraire, ça avance dans le bon sens, toujours plus d’innovation et les actionnaires sont sûrement content entre tout ça et la puce M1. Bref Apple est encore là pour longtemps.

  4. Space Boy

    J’suis d’accord avec Xavier. Ca va trop loin. Regardez les browsers: tous pareil, sauf quelques gimmicks plus/moins. Je ne sais plus tout de suite si je suis sur Firefox, Chrome, Opera, Safari, Brave, Edge, etc. Tous pareil, normal, car tout le monde copie de tout le monde. Un vient avec une idée, et 6 mois plus tard ça se trouve chez les autres.

    Du progrès est excellent, mais pas une course en avant juste « parce que l’autre le fait aussi ». Mais bon, faut « innover » pour vendre n’est-ce-pas?

  5. Got

    « Apple’s new Private Relay feature » …
    Un vpn light à la sauce Apple. Pourquoi vous n’en parlez pas ?
    Est-ce que vous aimez cette fonctionalité?

    1. Nycko

      C’est que du Pipo…Si le navigateur cachait l’IP comme il se doit, le replay M6 devrait être disponible partout dans le Monde, mais il ne l’est pas du tout. On ne parle pas de vpn dans ce cas. Apple ont juste utilisé le terme « Vpn » pour renommer la « Navigation privée » et se mettre à la mode…ça fonctionne, vous êtes tombé dans l’arnaque 😉

      1. TommyB

        @Nycko: vous êtes un peu le « T2 » envoyé par Google ou les Chinois pour faire taire toute « bonne » news concernant Apple, par tous les moyens, quitte à troll un peu des fois 🙂

        « Private Relay is a service that lets you connect to virtually any network and browse with Safari in an even more secure and private way,’ Apple explains. ‘It ensures that the traffic leaving your device is encrypted and uses two separate internet relays so no one can use your IP address, location, and browsing activity to create a detailed profile about you. »

        Dans sa version PC ou MAC, Safari offre depuis longtemps ET la navigation privée ET un VPN intégré à son navigateur. C’est activable/désactivable à volonté.

        Là, ils vont encore un peu plus loin en proposant une meilleure protection des données utilisateurs, on parle de celles qui sont stockées de manière temporaire ou définitive sur téléphone, puis en rendant quasi impossible le traçage par empreinte numérique. En clair, vous avez un VPN, une navigation privée, un cryptage des données du téléphone et une anonymisation anti « digital fingerprint ».

        En s’attaquant au problème de protection des données et d’anonymat sur internet, Apple voit juste encore une fois, d’autres vont suivre vous pariez ? 🙂

  6. mixmac

    Chaque année, voire chaque six mois, ces déferlantes de code accélèrent l’obsolescence des appareils

    Ou pas, iOS 15 sera compatible avec les mêmes iPhones qu iOS 14, soit des SE, 6S, etc… modèles d il y a 6 ans

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.