HarmonyOS 2 de Huawei va débarquer sur une centaine d’appareils!

  • Post last modified:02/06/2021
  • Post comments:19 commentaires
Huawei Watch 3 sur HarmonyOS.
Huawei Watch 3 sur HarmonyOS.

Après un intense teasing, Huawei a lancé mercredi une gamme de smartphones, de montres intelligentes et de tablettes équipés de son nouveau système d’exploitation HarmonyOS 2. Au total, une centaine de périphériques sont estampillés comme étant compatibles.

Sur fond persistant d’embargo américain, le géant chinois, un des nouveaux maîtres du smartphone a présenté une nouvelle version des séries Huawei Mate 40 et Mate X2,  Watch 3 et  MatePad Pro. Il a aussi lancé ses ultimes FreeBuds 4, ses nouveaux écouteurs Bluetooth sans fil à annulation  de bruit. Nous reviendrons probablement plus en détail sur ces produits prochainement.

 

Une centaine de modèles

Au cours de sa présentation, Huawei a indiqué qu’une centaine d’autres appareils de sa fabrication, dont des smartphones et des tablettes, seront mis à niveau pour fonctionner sous HarmonyOS 2, ce qui permettra aux consommateurs d’y goûter sur plusieurs périphériques dans différents usages… Nous ne manquerons pas de vous donner plus d’infos dès que possible…

En effet, selon Huawei, HarmonyOS est conçu pour que différents types d’appareils (TV, PC, tablettes, montres, smartphones…) puissent se connecter facilement et de collaborer, de quoi offrir aux utilisateurs une expérience plus pratique, plus fluide et plus sûre. Pour les développeurs, HarmonyOS permet par ailleurs le développement d’applications et leur déploiement facilité sur plusieurs appareils…

Huawei Watch 3 Series

Déjà réputé pour l’autonomie de ses montres connectées, le Chinois a dévoilé sa Huawei Watch 3 Series, qui se veut être un assistant intelligent indépendant aussi puissant qu’un smartphone! Rehaussée d’un écran en verre incurvé et d’un boîtier en acier inoxydable, cette montre sous HarmonyOS 2 est équipée d’une toute nouvelle couronne qui détecte différents niveaux de pression et fournit un retour haptique.

Sur le front des ardoises, Huawei a présenté son ultime MatePad Pro, doté d’un écran OLED de 12,6 pouces, dont le taux de contraste s’élève à 1’000’000: 1 et qui prend en charge une gamme de couleurs DCI-P3. Équipé des puces de la série Kirin 9000, ce MatePad Pro peut aussi compter sur HarmonyOS. Il est épaulé par la dernière version du Huawei M-Pencil. A suivre!

XS

D’autres informations, notamment sur la disponibilité en Suisse, seront publiées sur cette page…

Huawei lance HarmonyOS 2. Communiqué de presse.

Cet article a 19 commentaires

  1. Kevin V.

    Il y a quand même un point qui est obscur et pour lequel je n’ai jamais vraiment eu de réponse concrète : comment cela passera-t-il pour les services de Google de notre appareil lorsqu’on le migrera sur HarmonyOS ? J’imagine qu’ils gicleront, ce qui est ô combien problématique pour les applications qui en ont besoin…

  2. Alain

    Selon des rumeurs HarmonyOS serait basé sur Android.

      1. Alain

        Merci pour l’info.
        Les chinois n’ont donc rien inventé, ils copient comme d’habitudes…

        1. Nycko

          Regardez un peut d’ou vient iOs, qui comme Android est de base freeware avec certains attribus venant de Cisco…dont Apple ont pris une licence pour éviter les poursuites car utilisé depuis 10 ans….bref. Cherchez wiki + iOs

          1. Alain

            Merci.

  3. Marobaset

    S’il serait si simple de créer son propre système d’exploitation, chaque fabricant aurait le sien.

    Il faut être suicidaire pour acheter un produit Huawei…

    1. merinos

      du moment qu’un service est proposé depuis un site Web, peu importe le système d’exploitation.

      et avec la dernière version du HTML, on peut faire des merveilles en terme d’applications Web: https://fr.wikipedia.org/wiki/HTML5

      1. Nycko

        C’est le futur, déjà annoncé par Styve Jobs en 2007, mais les gains $$$ sont trop importants pour laisser faire cela avec l’AppStore qui permet à Apple d’encloisonner les utilisateurs à très long terme.

  4. Nycko

    Achat l’automne dernier du Huawei p40 lite E pour tester Android sans Google. Surprise énorme avec les possibilités offertes avec Pétale Search. Pas de grosses limites en fait. Les outils Google en raccourcis web en dossier sur écran d’accueil et pour le reste aucun soucis. Les multiples blogs qui parlent d’une limitation extrême me font douter. J’ai configuré ensuite mon vieux Nokia 7 plus sous Android one sans Google et est plus fluide et endurant.
    Harmony Os 2 pourra en étonner certains…

    1. Kevin V.

      @merinos : là vous ne parlez pas tant des services que des applications de Google, effectivement remplaçables 🙂

      Les services sont des « briques » logicielles fournies par Google et utilisées par d’autres applications pour réaliser différentes tâches (recevoir des messages, afficher une carte, etc.).

      Malheureusement (et logiquement), lesdites applications fonctionneront très mal voire pas du tout si les services Google Play ne sont pas présents, et l’éditeur ne propose pas toujours d’alternatives (par exemple, les applications de ma banque)… 🙁

  5. merinos

    en passant, deux navigateurs Web disponibles sur HarmonyOS et connus en Occident:
    https://appgallery.huawei.com/#/app/C100526157
    https://appgallery.huawei.com/#/app/C101780891

    et un rappel des adresses Web de certains services de Google:
    – moteur de recherche: http://www.google.ch
    – courriel en ligne: mail.google.com
    – cartographie: maps.google.ch
    – diffusion de vidéo: http://www.youtube.com
    – nuage et suite bureautique: drive.google.com
    – traduction: translate.google.com
    – actualités: news.google.com

  6. merinos

    @ Kevin V.

    excuse, je ne comprends pas très bien ton propos…

    mais et depuis quand, par exemple, doit on avoir une application ad hoc pour consulter un service de vidéo en ligne alors qu’il existe un site Web moderne ce sujet?

    enfin, il serait bien que…
    – Xavier Studer autorise mon précédent commentaire en attente
    – et que la Banque Migros (ne voyant qu’elle à ce jour) arrête sa ségrégation informatique

    1. Kevin V.

      Toutes les applications ne se résument pas à des (façades pour des) services Web 😁

      Sans oublier les applications que l’on aurait payées sur la boutique de Google…

      Pour en revenir à ma banque (cantonale), il serait certes possible de passer directement par leur site sur mobile, mais il faut une application pour valider notre connexion, application qui requiert les services de Google…

      Tout ça pour dire que pour ma part, je ne suis pas encore prêt de me passer totalement des services Google Play (je ne parle pas de leurs applications) ! Et pourtant, en tant que développeur d’applications Android à mes heures perdues, j’essaie de me payer totalement de ces dépendances dans mes propres projets…

      1. merinos

        là, je suis d’accord.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.