La 5G partout? Les opérateurs songent aux satellites et autres…

  • Post last modified:03/06/2021
  • Post comments:1 commentaire
La GSMA publie un livre blanc sur la 5G hybride.
La GSMA publie un livre blanc sur la 5G hybride.

Cela fait des années que différents projets d’internet satellitaires ou utilisant des drones font ponctuellement couler pas mal d’encre. Avec la 5G, cela devrait être une réalité, selon la GSM Association, qui défend les intérêts de pas moins de quelque 750 opérateurs dans le monde. Voici la 5G hybride…

«L’architecture de la 5G ne ressemblera à rien de ce qui a été vu jusqu’à présent dans le secteur de la téléphonie mobile, car elle sera la première à combiner des réseaux terrestres et non terrestres (NTN) — y compris des plateformes à haute altitude (HAP) telles que des drones et des satellites en orbite basse (LEO)», écrit la GSMA dans un livre blanc publié il y a quelques jours.

Nouvelles possibilités de revenus

Les réseaux hybrides terrestres/NTN 5G ouvrent de nouvelles possibilités de revenus et de services pour les opérateurs, notamment pour le marché des consommateurs ruraux que les opérateurs trouvaient trop coûteux à desservir… Les autres possibilités comprennent notamment l’agriculture, la sylviculture et l’exploitation minière en plus des applications automobiles et des services industriels de l’internet des objets (IoT), selon la GSMA.

Ces NTN seront intégrés aux réseaux terrestres pour créer une infrastructure mobile 5G hybride terrestre/non terrestre à la dispoosition des consommateurs et des entreprises. Même si tout cela n’est pas complètement nouveau, pensez à Iridium ou aux satellites tant controversés du projet Starlink d’Elon Musk, de nombreux défis techniques demeurent…

Problèmes de qualité et d’environnement

Pour commencer, même si ces satellites sont situés à des orbites plus basses que ceux traditionnels géostationnaires, le temps de réaction d’une communication passant par l’espace ne peut pas rivaliser avec celui proposé sur la fibre optique ou de la 5G autonome, quand elle sera déployée. Et on ne parle pas des problèmes de réception ou d’envoi du signal…

Par ailleurs, et ce point est insuffisamment traité dans l’opinion, ces satellites laissent des trainées lumineuses dans le ciel, malgré les différentes mesures techniques adoptées. Cette pollution est probablement incompatible avec certains principes de base, sans parler des problèmes à long terme que pourraient constituer des déchets spatiaux mal maîtrisés… Loin d’être négligeable, si ce n’est rédhibitoire.

XS

La publication a un commentaire

  1. Anjoco

    Cette 5G hybride est complètement en porte-à-faux avec la nouvelle loi sur les télécommunications qui entre en vigueur le 1er juillet 2021 qui dit que « les connexions très onéreuses via satellite seront désactivées d’office » selon la FRC :

    https://www.frc.ch/telephonie-consommateurs-sabrez-le-champagne/

    « FRAIS D’ITINÉRANCE | Les frais de roaming lors de séjours à l’étranger sont aussi une source de plaintes importante. Les appels seront décomptés à la seconde (versus minute) et au kilooctet (versus mégaoctet). Cet ajustement tarifaire devrait faire baisser les coûts d’un tiers, selon l’Office fédéral de la communication. De plus, la clientèle pourra souscrire un forfait chez un opérateur tiers. La mesure va stimuler la concurrence et pousser à proposer des offres à prix doux. Leur validité change aussi, passant à 12 mois (30 jours souvent aujourd’hui). Enfin, les opérateurs sont tenus de demander à chaque client sa limite de dépense pour l’itinérance et les connexions très onéreuses via satellite seront désactivées d’office. »

    Voir aussi du côté de Swisscom :

    https://www.swisscom.ch/fr/clients-prives/abonnements-tarifs/mobile/internet-a-l-etranger/new-roaming.html

    « L’itinérance à bord des bateaux et des avions ainsi que par satellite n’est plus possible. Utilisez le WLAN proposé par la compagnie aérienne, le bateau ou le ferry. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.