Roaming: les consommateurs accusent Salt dans un lettre ouverte à Marc Furrer!

  • Post last modified:15/09/2021
  • Post comments:15 commentaires
Le siège de Salt à Renens. Photo: archives.
Le siège de Salt à Renens. Photo: archives.

Plutôt inconfortable pour Marc Furrer! L’ancien président de l’Office fédéral de la communication (OFCOM), désormais président du Conseil d’administration de Salt en plus de différentes casquettes, est directement visé par une missive décriant les pratiques de son entreprise en matière de roaming. Il y a mieux pour l’image de l’opérateur basé à Renens!

Trois associations de consommateurs suisses réunies sous le label de l’«Alliance des organisations de protection des consommateurs» ne mâchent pas leurs mots pour décrier les pratiques de Salt, qui assomme littéralement les consommateurs qui n’ont pas pris d’option pour l’itinérance à l’étranger.

Des exemples qui laissent sans voix

Dans cette lettre ouverte, les trois associations, dont la FRC, prennent pour exemple l’élasticité des tarifs pour l’Europe et les Etats-Unis. «C’est comme si un café dans un restaurant coûtait soudainement 1475 francs au lieu de 5 francs. Salt fait de même dans les zones hors de l’UE. Swisscom et Sunrise ont supprimé les tarifs standard excessifs. Il est grand temps que Salt fasse de même», selon elles.

«Toute personne qui achète un paquet de données ou une option à un prix fixe devrait être en sécurité. Ce n’est pas le cas chez Salt: dès que le volume de données est épuisé, le tarif standard extrêmement élevé s’applique. Et comme si cela ne suffisait pas: les options d’itinérance valables 30 jours se prolongent tout simplement sans qu’on le leur demande jusqu’à ce que le client s’en aperçoive et les désactive», soulignent les consommateurs alémaniques romands et tessinois.

Des tarifs incompatibles avec la nouvelle loi?

Par ailleurs, «Salt ne respecte pas la réglementation en vigueur – et ce à trois titres: depuis le 1er juillet 2021, les options/forfaits de données doivent en principe être valables 1 an, mais chez Salt, la plupart d’entre eux expirent encore après 30 jours», poursuivent les trois associations dans une lettre ouverte qui vaut vraiment la peine d’être lue.

Malicieux, les consommateurs mettent aussi en cause Marc Furrer, qui siège notamment au Conseil d’administration de la SSR, selon son profil LinkedIn. En principe, pour être administrateur, il ne devrait pas simplement suffire pas de toucher les jetons de présence en échange de sa simple présence ou d’une éventuelle caution… Les consommateurs, qui notent que M. Furrer n’est président de Salt que depuis peu, l’appellent donc à faire son travail…

De vives réactions

La lettre des trois associations de consommateurs a suscité de vives réactions dans la presse, qui a notamment interpellé l’OFCOM et Salt directement.  L’opérateur dit vouloir changer de cap et se montrer plus transparent envers ses consommateurs selon une dépêche de l’agence AWP. La limite maximale des dépenses en itinérance devrait notamment être abaissée.

Mon commentaire ? Les tarifs de roaming de Salt sont un problème depuis des années. Visiblement, l’opérateur compense ses offres promotionnelles souvent très avantageuses par des tarifs d’itinérance discutables ou d’autres pratiques comme des cartes SIM vendues jusqu’à près de 60 francs. En plus, l’espace client ne permet pas de gérer directement tous les services. Parfois, il faut téléphoner à Salt… De toute manière, ce que perdent les opérateurs mobiles d’un côté ils le récupèrent de l’autre, faute d’une concurrence suffisante.

Xavier Studer

Cet article a 15 commentaires

  1. Tobbias

    Sunrise à aussi des packs de données valables 30 jours, non?

  2. Arrigo

    Personnellement, depuis mon compte salt je peux régler tout, le roaming, comme les limites. Je ne vois aucun problème. Après si les clients ne vont pas dans le compte client, il faut assumer. Perso limite internet en roaming à 0 et à peine de téléphone au cas où!

  3. Luc K

    La comparaison avec le café est édifiante! L-A-M-E-N-T-A-B-L-E!!!!!!

  4. Skander

    Et on parle pas de leur frais de rappel ou tu reçois un simple SMS de 1er rappel avec un coup de 30 CHF alors que tu paie un abonnement de 29 CHF…

  5. AlainM

    Même exemple d’arnaque de mon côté… J’ai reçu un appel depuis la Suisse sur mon Combox Salt lorsque j’étais au Sri Lanka… Je n’ai bien entendu jamais écouté cet appel pour éviter des frais qui auraient logiquement pu être élevés… Résultats une trentaine de francs de frais 1) pour l’appel entrant au Sri Lanka et 2) pour l’appel sortant vers la Suisse (perso j’ai toujours pas compris la logique)… Après 3 heures d’appels avec des employés, à voir l’accent situés en Afrique du Nord, on m’a expliqué qu’il fallait désactiver le Combox quand on est à l’étranger pour éviter ceci… FOUTAGE DE GUEULE ? En tout cas j’ai quand même fini par payer pour éviter de perdre plus de temps…

    Autre cas désolant de Salt… Après deux ans de bons et loyaux services on me propose de prolonger mon contrat de 2 ans… Ce que je ne savais pas était que l’abonnement avait changé (sûrement une majuscule de moins dans le nom de l’abonnement)… Résultat, au lieu d’avoir 200 mega de roaming européen je me suis retrouvé avec une facture de 200.- pour avoir utilisé quelques mega (70 si ma mémoire est bonne) en France… Les mega de roaming avaient été supprimés… Encore une fois, après plusieurs heures avec des employés inutils situés en Afrique du Nord j’ai fini par payer ma facture pour éviter de perdre plus de temps avec cette entreprise de gros arnaqueurs…

    D’ailleurs, leur bon réseau tant marketé… je me demande où ils le trouvent dans les tests… Au centre ville de Genève ou de Zurich ? Car à 3km au nord de Lausanne (route du golf…) ils n’ont plus de réseau… Encore un mensonge de la part de Salt? Ça ne m’étonnerait pas plus que ça… Des exemples ahurissant je peux en donner bien d’autres… En dehors des autoroutes et centre ville c’est une catastrophe absolue !

    Plus que 6 mois avant de pouvoir partir de cette entreprise FONDÉE SUR L’ARNAQUE… Après je me casse!!

    1. TommyB

      Route du Golf c’est dans le bois du Jorat ça, vers Chalet-à-Gobet. Il ne faut pas exagérer, ils ne vont pas tester le réseau au milieu d’une forêt non plus. Par-contre pour m’y être baladé quelques fois, j’ai reçu la notification comme quoi j’étais connecté à un réseau Français, ce qui est quand même un peu abusé, ils ont quoi comme normes d’émission les Français ?

      1. AlainM

        Exactement… A quoi bon avoir le meilleur réseau si on ne le teste pas où les gens l’utilisent également ? Pour le coup la montée de Prilly vers la Blecherette se fait 1/10 sur le réseau français… Je sais pas ce que les Français utilisent comme technologie de l’autre côté du lac mais ce qui est certain est qu’elle est plus efficace que celle de Salt…

      2. François

        TommyB..ah bon? Ils ne vont pas tester leur reseau au milieu d’une forêt ? Vôtre réponse est ironique j’espère..? A 3 minutes de voiture de ce lieu il y a des tas de maisons, une ecole de management, etc..alors bon, si vous ne sortez jamais de votre « trou », ce n’est pas le cas de tout le monde…

    2. Kevin

      @AlainM
      Vous ne comprenez pas car vous n’êtes pas du domaine.
      Une personne (disons votre ami) vous a appelé au Sri Lanka et vous n’avez pas répondu. Le Skri Lanka a fait la déviation du combox qui se trouve en Suisse.
      Donc vous devez payé l’appel de votre ami Ski Lanka à Suisse car ce n’est pas à lui de payer, il n’a pas à savoir que vous étiez à l’étranger. Et de plus, vous devez payer la déviation du combox Ski Lanka à Suisse.

      Ca cous aurait couté moins cher de lui répondre et de dire « Désolé je te rappelle à mon retour en Suisse » car vous n’auriez payé que l’appel Suisse->Ski Lanka.

  6. Ecotech

    Dans l’ensemble je suis satisfait de Salt (je suis sur Genève). J’ai l’illimité Europe, mais il faut noter que les data en roaming ne sont pas vraiment illimités… Cet été j’ai consommé quelques dizaines de giga de roaming pendant les vacances et j’ai reçu des messages de menace de Salt qui me disait qu’il allait limiter ma vitesse à des niveaux inutilisables… Certains diront que c’est normal, fair usage etc. mais ça reste que c’est pas vraiment de l’illimité et j’ai consommé ça en une semaine en regardant quelques vidéos sur mon iPad…

  7. Nas

    Si on est un petit peu malin, on achète une carte sim locale à l’étranger, surtout si on n’est pas en europe, et on paie son illimité à 20 balles par mois pour un reseau qui ne fonctionne pas si mal quand on est en Suisse.
    Après on peut payer 120.- chez Swisscom tous les mois pour obtenir la même chose avec des pannes fréquentes, là, personne ne crie à l’arnaque.

    1. Joël

      On peut aussi être malin et profiter des offres, j’ai un abonnement qoqa chez Sunrise qui me coûte 42fr par mois avec 40 go par mois dans 46 pays ainsi que le téléphone inclus .
      Une autre carte sim est aussi comprise pour une tablette par exemple .
      C’est certe plus cher que les 20 francs mais plus aucun soucis en voyage .
      J’ai fait deux semaines de vacances au Portugal avec beaucoup de téléphone en Suisse et des données souvent partagées avec mes enfants avec toujours 0 franc sur ma facture .

  8. Ait

    Moi aussi , je ne suis pas satisfait , il y a un manque de transparence dans un certains nombres d’options et plus particulièrement , quand on ce trouve a l’étranger , la tarification est vraiment trop élevé et le réseau n’es pas tout-à-fait au niveau d’une compagnie installé en Suisse .
    Il faudrai que les responsables de cette compagnie téléphonique révisent le mode de fonctionnement d’un certain nombre de choses et y remédier , car si sa continue dans ce sens , beaucoup de clients prendront le départ ….

  9. Mac-Bain

    Mésaventure tout à fait personnelle cet été. Je rentre de vacances dns un pays couvert par mon abonnement et découvre une facturation de communications en roaming. Renseignements pris auprès de Salt, j’ai eu le malheur de téléphoner depuis mon hotel avec le WiFi calling activé. Pour Salt, c’est comme si j’étais en Suisse et donc facturable.
    Ce genre de méthode est ridicule et surtout scandaleuse. Le marché des télécoms ne devrait pas (plus) être un far-west de facturation et d’options obscures.

  10. Seb

    Depuis cette année, j’ai décidé de laisser tomber la jungle du roaming suisse pour une carte Vodafone Espagne. Pour 10€ par mois en prepaid, je profite de 24GB de données pour tout le continent européen et la Suisse incluse. En dual sim, cela me permet aussi de profiter du réseau de Swisscom lorsque je n’ai pas de couverture sur le réseau Sunrise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.