Sonos propose le DTS, Suissedigital continue de découvrir le numérique

  • Post last modified:16/11/2021
  • Post comments:6 commentaires
L'application Sonos s'améliore.
L’application Sonos s’améliore.

Alors que des entreprises américaines comme Sonos continuent de jouer un rôle de pionnier dans le numérique, en Suisse on se positionne en suiveurs, voire carrément en perdants… Dans cette tendance peu reluisante, Suissedigital s’émerveille des potentialité du numérique en 2021, «grand professeur» à l’appui!

Dans l’intervalle, Sonos a publié aujourd’hui une mise à jour logicielle pour l’application Sonos, qui comprend de nouvelles fonctionnalités et permet désormais le décodage du son surround numérique DTS. Comme toujours, les utilisateurs peuvent télécharger la mise à jour via les paramètres de l’application Sonos.

Expérience numérique ultime

«Grâce à la prise en charge du DTS Digital Surround, les utilisateurs vivent encore plus intensément leurs Blu-Rays ou le son de leurs jeux préférés de la génération actuelle de consoles», écrit le Californien. Sonos prend désormais en charge le décodage du DTS Digital Surround sur Arc, Beam (Gen 2), Beam (Gen 1), Playbar, Playbase et Amp lorsque l’application Sonos S2 est utilisée. Mieux vaut tard que jamais…

Le célèbre fabricant technologique propose aussi un mode d’économie d’énergie pour les enceintes Roam et Move. Lorsque ce paramètre est activé, les haut-parleurs portables s’éteignent automatiquement et complètement après 30 minutes d’inactivité. Cela permet de prolonger la durée de vie de la batterie jusqu’à 30 jours pour Move et 70 jours pour Roam, selon le constructeur, champion de la musique nomade dématérialisée. Là aussi, on pourrait de dire: mais pourquoi pas plus tôt!

Enfin, lorsqu’ils écoutent de la musique en streaming, les utilisateurs d’iOS peuvent désormais régler leurs paramètres d’égalisation à partir de l’écran « Lecture en cours » de l’application Sonos. Pour y accéder, il leur suffit d’appuyer sur le bouton de réglage du volume et de cliquer sur « Paramètres » sur le côté droit, selon Sonos, qui précise que ça arrivera aussi sur Android.

En Suisse, d’aucuns découvrent

En Suisse, alors que pratiquement l’ensemble de la population vit depuis des lustres le numérique au quotidien, presque à leur unanimité les classes dirigeantes (économiques et politiques) continuent généralement de se distinguer par leur médiocrité incommensurable en la matière. Par exemple, l’association suisses des téléréseaux Suissedidital est fière d’indiquer qu’elle «a réussi à engager Lutz Jäncke, professeur de neuropsychologie à l’université de Zurich».

«Ce scientifique de renommée mondiale dans ses domaines de recherche va s’exprimer sur le thème “De l’âge de pierre à l’internet — l’homme analogique dans le monde numérique”. Des thèmes consacrés à l’internet des objets et une intervention au titre prometteur “Cybergeddon – la cinquième dimension” sont également au programme. Le colloque est public et se déroulera au Kursaal de Berne», selon un communiqué de la faîtière. Simplement pathétique en 2021 à l’heure de la très balbutiante intelligence artificielle…

Xavier Studer

Cet article a 6 commentaires

  1. Kiwi

    En effet c’est pathétique et ils n’ont pas peur du ridicule.
    A cela s’ajoute le fait que Swissdigital est financé par la Confédération, les sociétés des téléréseaux etc., donc par nous tous !
    Faut bien occuper tous ces scientifiques, universitaires, neuropsychologues etc. d’une manière ou d’une autre…
    ABE

  2. vieuxfous

    hmmm..disons que j’ai d’autres problèmes plus concrètes que le « digital » avec un colis Prioritaire bloqué depuis jeudi passé au centre de tri à Daillens. Aucune date de distribution connue. Rien de digital ici, juste un carton à délivrer de point A à point B. Trop dur.

    Faudra peut-être un peu d’intelligence (artificielle ?) à la Poste aussi 🙂

  3. Kiwi

    En effet c’est pathétique et ils n’ont pas peur du ridicule…
    Faut bien occuper tous ces scientifiques et universitaires d’une manière ou d’une autre…
    En outre, Swissdigital est financé par la Confédération, sociétés des téléréseaux etc.,
    donc par nous tous !

  4. Nycko

    M.Studer, Sono sont un mauvais exemple.trop cher pour tellement peut….
    Sony sont au Top pour ce domaine. Leur srs-xb43 qui se trouve à moins de 200 Sfr. le prix de la Sonos Roam…Et c’est David contre Goliat….La Sonos vaut rien.

      1. Nycko

        Déjà il y a eu la mise à jour iOs 15.xx « énorme cadeau d’Apple » qui permet de réparer LIBREMENT son iPhone payé plus de 1400.- parfois sans devoir perdre automatiquement le face ID avec le mouchard qu’ils ont sciament implanté entre l’écran et le Face id….
        Là, avec votre lien, les américains vont oser acheter des pièces de rechange pour réparer eux-même leur iphone…mais perdre la garantie automatiquement en donnant l’IMEI de leur produit.
        Juste pour éviter des sanctions encore plus forte du Monde entier, et essayer de gagner des points afin de ne pas devoir encore plus plier devant La Juge Gonzales et Epic qui ont terni l’image Apple en obligeant la firme à baisser certaines commissions et surtout donner un choix pour le payement des applications en permettant une adresse directe vers le développeur. Et Apple ont osé dire avoir eu gain de cause au procès 😉 Alors qu’Epic ont eu ce qu’ils voulaient. Mais Apple se vengent en refusant Epic de retourner sur le Store….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.