Salt explose le marché avec GoMo, tout compris à 9,95 francs par mois!

  • Post last modified:15/11/2021
  • Post comments:13 commentaires
Salt lance GoMo en Suisse alémanique.
Salt lance GoMo en Suisse alémanique.

Salt se la joue Free, version Suisse alémanique! Il a en effet lancé en ce début de semaine une nouvelle marque GoMo, qui propose le tout illimité en Suisse à 9,95 francs par mois. Une offre proposée aux 50’000 premiers clients, qui devront aussi composer avec quelques limites…

En effet, le service client se fera uniquement sur internet. «L’abonnement est souscrit et géré entièrement en ligne sur go-mo.ch. La carte SIM est envoyée aux clients par courrier, et toute préoccupation peut être clarifiée facilement sur le site web via le chat», écrit le nouveau venu dans sa communication en allemand…

Une nouvelle marque Salt

Pas de français ou d’italien dans notre pays aux quatre cultures. «Actuellement, nous nous concentrons sur le marché germanophone. Nous envisageons un lancement dans les autres langues à une date ultérieure», écrit la porte-parole de GoMo qui est une marque de Salt Mobile SA et appartient à Salt Mobile SA directement

Il ne s’agit donc pas d’un opérateur virtuel (MVNO), voire d’un Full MVNO.. Mais ne pinaillons pas sur le jargon technique. Cette offre rappelle furieusement ce que proposent des Swisscom et des Sunrise sous des labels comme Wingo, Swype ou Yallo. Dans tous les cas, dans le monde merveilleux des télécoms, gare aux petits caractères…

Renoncez au roaming de GoMo: beaucoup trop cher!
Renoncez au roaming de GoMo: beaucoup trop cher!

Gare aux détails…

En effet, lorsqu’on veut souscrire cette offre, on constate que les frais d’activation sont de 39,95 francs pour accéder au maximum à la 4G de Salt. Par ailleurs, le formulaire en ligne encourage fortement l’internaute à accepter des dépenses mensuelles de roaming pouvant atteindre 100 francs… Pourquoi pas déjà 50 francs?

Roaming? Selon cette page, le Mo est à 2,5 centimes, ce qui fait 25 centimes les 10 Mo, 2,5 francs les 100 Mo et 25 francs les 1000 Mo sur le continent. Pour réduire les frais, puisque les conversations sont facturées 45 centimes en Europe, l’opérateur recommande d’utiliser le Wi-Fi calling. L’idéal? Combiner une offre comme celle de GoMo avec une eSIM d’un autre opérateur pour les données à l’étranger… et WhatsApp et autres… ABE.

Xavier Studer

Les visuels de GoMo pour la Suisse.

Cet article a 13 commentaires

  1. Picsou621

    C’est une très bonne offre, mais le diable se cache certainement dans les détails. Par exemple, est-ce que la vitesse de connexion est limitée d’une certaine façon? Pourquoi 4G et non 4G+? Le chapitre « Normaler Gebrauch » peut potentiellement poser problème. On y apprend par exemple qu’il est interdit d’utiliser la carte SIM en tant que « WLAN-Hotspot », ce qui englobe aussi les smartphones vu que rien n’est précisé. Une telle utilisation peut entraîner une désactivation immédiate de l’abonnement.
    Mais si Salt ne se montre pas trop pointilleux, ça reste une excellente offre. Vu le public cible, le roaming on s’en tape, il y a plein d’autres manières de se connecter à l’étranger à moindres coûts.
    Wait & See!

    1. Daniel

      Pour les offres autorisant le « WLAN-Hotspot » (routeur WiFi), à ma connaissance il n’en existe que deux : une chez Salt (4G seulement) et une autre chez Sunrise (5G selon le plan tarifaire). Ayant celle de Salt, c’est du « data only ».
      Swisscom ne propose rien de similaire et en général les offres « Natel » excluent l’utilisation via un routeur WiFi.

      Daniel

      1. Kevin V.

        En théorie ce n’est pas autorisé. En pratique, je n’ai jamais vu un opérateur désactiver un abonnement parce qu’il était utilisé pour du partage de connexion (depuis un smartphone, je précise)… Je suppose qu’il faut déjà vraiment abuser du service pour qu’ils (ré)agissent !

  2. Yves

    Cool. Ca va devenir vraiment dur pour Swisscom!

    1. Tricoline

      Peut-être dès que le réseau de Salt sera à la hauteur de celui de Swisscom, ce n’est pas pour tout de suite …

      1. Yeti

        Comme souvent, cela dépend de l’utilisation de chacun. Chez moi par exemple Swisscom passe très mal alors que Salt aucun souci. Et dans la salle de sport semi-enterrée que je fréquente, Salt s’est grandement amélioré il y a 6-7 ans déjà puisqu’on capte bien même depuis les vestiaires complètement enterrés.

  3. AS

    C’est dingue le peu d’info autour de cette super offre… Ça fait de la peine de voir leur chaîne Youtube avec 7 abonnés hier soir et leurs vidéos à 10 vues.
    C’est comme si quasiment personne n’avait connaissance de leur offre.
    Les 50’000 premier ne sont pas prêts d’être atteint au rythme actuel.
    …et puis il suffira d’on ne sait quoi pour que tout s’emballe et que les suisses ragent de n’avoir été dans les 50’000 premier. Alors qu’il y a tellement le temps actuellement !
    Perso, j’en ai pris 2 😍

  4. Redge73

    Digital Republic, internet mobile illimité sans contrat.
    https://digitalrepublic.ch
    Flat 10 à 10.-/mois illimité en Suisse , débit 10/5 Mbit/sec. et clairement mentionné sur la page web.
    Dépend du réseau mobile de Sunrise.
    Réseau 5G disponible sans frais.
    Gratuit le 1er mois une seule fois pour la même adresse.
    Zéro (0) frais de mise en service et résiliable à la fin des 30 jours.
    Option voix/sms/mms illimité en Suisse à 10.-/mois.
    Offre permanente.
    eSIM disponible gratuitement.

    En ce qui me concerne:
    Le seul point faible de Digital Republic est d’être sur le réseau Sunrise,
    autrement, c’est parfait de simplicité et de clarté.

    Pour réseau Swisscom, Wingo mobile https://wingo.ch va très bien mais c’est plus cher car disponible en 3 langues et maintenant disponible aussi en magasin et c’est son défaut qui a fait monter ces prix.

    Go-mo peu donc revoir sa copie côté frais pour un produit 100% internet.

    1. Nope

      Ce qui est faux, puisque digital republic pour CHF 10.- ne propose que des data illimité, pas d’appel ni de SMS.

  5. David Dupont

    C’est à la base une sous marque de Eir, l’opérateur historique en Irlande, également propriété de Xavier Niel. L’offre en elle même casse résolument le marché et je ne serai pas surpris une fois le lancement national réalisé donc également en français et en italien de voir l’offre potentiellement s’étendre progressivement.
    Wingo au tout début il n’y avait pas 36 offres et ça a progressivement évolué. Pareil chez Yallo donc on pourrait imaginer des offres sur le marché fixe plus tard à la sauce Salt.

    @Tricoline Oui la qualité du réseau Swisscom reste un gros cran au dessus de celui de Salt c’est indiscutable mais honnêtement Salt investit pas mal dans son réseau et ça s’améliore globalement un peu partout en Suisse. Après il y aura toujours des endroits où un réseau passe mieux qu’un autre.

    1. Joël

      C’est pas cher mais pour un peu plus du double, ils a l’offre Yallo 24 francs 5G et 40 go en Europe, Us et Canada .
      Adieu les frais de roaming a un prix difficilement batable .

  6. redge73

    @Nope, effectivement, plus interessant que Digital Republic , zappé la voix/sms/mms illimité inclus mais le réseau est leur point faible chez réseau hôte Salt mobile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.