A quoi bon communiquer sur la 5G comme Sunrise UPC à Laax?

  • Post last modified:29/01/2022
  • Post comments:5 commentaires
Une antenne 5G Sunrise UPC à Laax en 2018.
Une antenne 5G Sunrise UPC à Laax en 2018.

On peut en effet se poser cette question même si l’opérateur censé concurrencer Swisscom titre son dernier communiqué de presse: «Sur le halfpipe comme à distance: la 5G rend les sports d’hiver encore plus attrayants». Vraiment? Je n’en suis pas convaincu…

Selon Sunrise UPC, «la 5G offre aussi pour le tourisme d’hiver de nombreuses nouvelles possibilités numériques», selon un communiqué de presse. En effet, non seulement il est possible de suivre des compétitions en direct sur son smartphone, mais aussi revoir certains moments forts.

Quelle expérience utilisateur?

«La saison d’hiver 2021/2022 bat son plein. Grâce au réseau 5G le plus rapide de Sunrise UPC, les sportifs d’hiver des régions de montagne profitent également de connexions internet mobiles ultrarapides. La 5G est essentielle pour la transformation numérique des stations de ski, par exemple afin d’offrir une valeur ajoutée décisive aux clients dans leur “Customer Journey” numérique», déclare André Krause, CEO de Sunrise UPC.

Quand je lis ce genre de déclaration, je ne peux que me poser certaines questions… C’est quoi une «Customer Journey» numérique»? A se demander quelle est la conception du sport d’André Krause et ce qu’est pour lui une «Customer Journey» numérique»? Pourtant assez branché, à la montagne, je profite du bon air, de l’ambiance, des personnes avec lesquelles je me trouve…

Vidéos personnalisées…

Quoi qu’il en soit, Sunrise UPC tient à préciser que: «A Laax, Sunrise UPC propose à tous les freestylers du minipipe et du superpipe un service vidéo via la 5G. Lors de la Coupe du monde de snowboard FIS au LAAX OPEN du 11 au 15 janvier 2022, plus de 700 clips vidéo ont été produits de manière entièrement automatisée et mis à disposition des amateurs de neige en 3 minutes grâce à la 5G».

Pourquoi pas? Mais quand on voit l’opposition que suscitent les antennes 5G, on peut se dire que cette argumentation est un peu légère. C’est presque du pain béni pour les détracteurs de cette technologie… Quoi? Toutes ces antennes pour proposer ça? Vous êtes sérieux? Je ne suis pas persuadé que ce genre d’exemple. par ailleurs pas très bien présenté dans l’environnent “autoroutier” de Laax (voir vidéo ci-dessous), soutienne le déploiement de la 5G en Suisse. Dommage.

Xavier Studer

 

Cet article a 5 commentaires

  1. Patricia La Rippe

    Hier soir, j’ai vu un reportage à la TV sur TSR1 ou TSR2. Aux US, ils ont arrêté la 5G près des aéroports. La fréquence étant trop proche de celle que les pilotes utilise pour communiquer. Ces ondes mettaient en danger le système de guidage des avions en cas de brouillard. Maintenant, Genève s’y intéresse aussi.

  2. Fab

    J’ai une antenne 5g près de chez moi avec un debit au max de 100mb/s. J’attendais avec impatience cette nouvelle technologie ccar je n’ai que 16mb/s au cuivre.
    C est sûr que bien c’est mieux.. mais on est loin des promesses reçus.

  3. redge73

    Les fréquences qui dérange les instruments de guidage d’atterissage/décollage automatique vont être modifiés ou/et antennes éloignées de la zone.

    1. Xavier Studer

      https://www.bazl.admin.ch/bazl/fr/home/experts/gestion-de-la-securite-et-des-risques/safety-promotion/recommandations–sand-/5g_interferenz.html

      Un rapport du comité directeur SC-239 institué par la RTCA indique qu’on ne peut exclure que la 5G ait un effet perturbateur sur les radioaltimètres. Le rapport en question étudie la bande de fréquences 3.75 GHz – 3.98 GHz utilisée aux États-Unis. En Europe, la bande de fréquences prévue pour la 5G est comprise entre 3.4 GHz et 3.8 GHz, soit des fréquences un peu plus éloignées de la bande de fréquences des radioaltimètres.

  4. Nicolas Pernet

    «  Entertainment and gaming, including next generation of multimedia technologies, are undoubtedly considered as the uppermost important research technologies to be developed during the following years. Immersive experiences and gamification are a common place of the top trends for emerging technologies. Indeed, media and entertainment has been identified Most promising verticals for 5G [3]. In addition, the hyper-personalization of services around user and customer experience are embedded in the DNA of future generation of entertainment and gaming.» = « Le divertissement et les jeux, y compris la prochaine génération de technologies multimédia, sont sans aucun doute considérés comme les technologies de recherche les plus importantes à développer au cours des prochaines années. Les expériences immersives et la gamification font partie des principales tendances des technologies émergentes. En effet, les médias et le divertissement ont été identifiés comme les secteurs verticaux les plus prometteurs pour la 5G [3]. De plus, l’hyper-personnalisation des services autour de l’expérience utilisateur et client sont inscrits dans l’ADN de la future génération de divertissement et de gamification. »

    Tiré du document : Celtic-Next, scope and research areas : next generation telecommunications for the digital society. Publié en avril 2018.

    Nous sommes donc bien dans le coeur de métier de la 5G et il semble normal que les opérateurs en fassent la promotion puisque c’est ce qui devrait leur assurer leurs revenus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.