Télécoms: un rapport souligne l’importance de la 5G sur tous les plans!

  • Post last modified:13/04/2022
  • Post comments:3 commentaires
Le logo officiel de la 5G.
Le logo officiel de la 5G.

Dévoilé mercredi, le rapport «Pour un réseau de téléphonie mobile respectueux du développement durable», met en lumière les avantages des réseaux 5G. Les experts soulignent notamment que ces derniers présentent des avantages évidents en termes de performance et d’exposition au rayonnement par rapport aux technologies de téléphonie mobile actuelles.

Selon ces spécialistes, les systèmes d’antennes adaptatives, c’est-à-dire capables de focaliser leur puissance efficacement, utilisées pour la 5G permettent de réduire partiellement l’exposition au rayonnement et d’augmenter la capacité du réseau d’un facteur dix par rapport à la 4G, selon un communiqué de presse. En ce sens, ce texte confirme l’opinion d’autres spécialistes confirmés.

Des antennes modernes

L’utilisation d’antennes adaptatives est désormais possible grâce à de récentes modifications des bases légales. Ainsi, selon les dernières estimations des opérateurs, l’extension d’un réseau 5G performant nécessitera nettement moins de nouvelles antennes qu’initialement prévu (7500 au lieu de 26’500). Les coûts s’en trouvent aussi nettement réduits à 3,2 milliards de francs au lieu de 7,7, selon le même texte.

Restent des inconnues. En effet, ce rapport montre également que le nombre d’antennes nécessaires dépend principalement du volume de données à transmettre et non des valeurs limites de rayonnement en vigueur. Dans quelle mesure l’explosion de la demande ne risque pas tout de même de pousser le nombre d’antennes vers le haut?

Une problématique bien réelle…

Le volume des données transmises double en effet tous les 12 à 18 mois, raison pour laquelle il est important de déployer rapidement les réseaux 5G en Suisse pour ne pas pénaliser les secteurs économiques qui en ont besoin. Des évolutions similaires sont par ailleurs constatées partout dans le monde.

Enfin, le rapport examine également l’intérêt d’un réseau de téléphonie mobile unique par rapport à la situation actuelle avec trois opérateurs indépendants (Swisscom, UPC Sunrise et Salt). Un seul réseau nécessiterait moins d’emplacements d’antennes, mais l’exposition moyenne de la population au rayonnement ne serait que peu réduite. Par contre, l’abandon du système actuel remettrait en question la situation actuelle de relative concurrence.

Le rapport a été élaboré sous la conduite de l’Office fédéral de la communication (OFCOM) avec la participation de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), en réponse au postulat Häberli-Koller «Pour un réseau de téléphonie mobile respectueux du développement durable». Ce postulat charge notamment le Conseil fédéral d’examiner comment atteindre une protection optimale contre les rayonnements et comment assurer l’introduction de la 5G et des technologies futures dans des délais raisonnables.

XS

Cet article a 3 commentaires

  1. Tricoline

    Je cite :
    .
    “Selon ces spécialistes, les systèmes d’antennes adaptatives, c’est-à-dire capables de focaliser leur puissance efficacement, utilisées pour la 5G permettent de réduire partiellement l’exposition au rayonnement et d’augmenter la capacité du réseau d’un facteur dix par rapport à la 4G, selon un communiqué de presse. En ce sens, ce texte confirme l’opinion d’autres spécialistes confirmés.”
    .
    Pour arriver à cela il faut envisager la suppression de la 4G, au vu du parc actuel de smartphone, cela sera dans une dizaines d’années au mieux, voir plus dans des pays moins dotés. D’ailleurs il se vend toujours des appareils sans 5G !
    .
    Je doute que ce genre d’argument fasse changer d’avis celles et ceux qui sont opposés au système quoi qu’on leur propose ou explique.
    .
    Ensuite je vois que envers et contre tout, les acteurs du système ne veulent pas d’une mutualisation des équipements, de manière à améliorer la desserte et diminuer les impactes.
    .
    Avec de tels comportements étriqués et égoïstes, bien du courage pour mettre en place la 5G millimétrique. Les milliers d’antennes supplémentaires vont être très difficiles à construire.

    1. Nycko

      Aucune excuse pour le particulier qui n’achète pas d’appareil 5g…On en parle depuis 2019. Il suffit aussi de refuser la vente des smartphones uniquement 4g. Depuis 2020, il y a des appareils sous la barre des 300 Sfr. Aujourd’hui déjà à 200 Sfr on trouve des Smartphones 5g.
      En 3 ans la 4g serait oubliée s’il y avait pas Apple qui vendent leurs produits reconditionnés aujourd’hui encore et jusqu’à fin 2024. Comment voulez vous évoluer avec ce genre de comportement des firmes?

  2. Tricoline

    Reviens sur terre !
    .
    Les appareils chinois à moins de 200.- (vendus par nos plateformes suisses de vente sur le web) sont souvent sans 5G.
    .
    Et quand ont voit les « cris » lors de l’annonce de de la fin de la 2G, puis de la 3G, je peux mettre ma main au feu sans la bruler quand dans 5 ans la 3G n’aura pas disparu de chez tous les opérateurs et que l’annonce de fin de la 4G ne sera même pas évoquée.
    .
    Lors de la fin de la 2G, les équipementiers ont proposés des dispositifs souvent que 3G pour les alarmes d’ascenseurs et autres, même pas en 4G.
    .
    La société ne peut pas aller si vide, trop de contrainte sont en place…
    .
    De toute manière les crises qui vont survenir avec le réchauffement climatique et la guerre en Ukraine vont bouleverser l’économie et la géopolitique de la planète, alors la XG partout et tout de suite, cela risque bien de passer au second plan.
    .
    Un retour à la real politique des blocs des années 70-90 c’est pour demain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.