Signaux: vers quelle société de l’information allons-nous?

  • Post last modified:06/07/2022
  • Post comments:9 commentaires
Des nuages sur le numérique?
Des nuages sur le numérique?

Certaines alertes retentissent depuis plusieurs mois dans le monde de notre société numérique de l’information. On lit ici et là des messages qui font réfléchir. Ainsi, les ventes de smartphones et de PC stagnent, quand elles ne chutent pas. Certains médias sociaux ne cessent de faire les gros titres, alors que le Covid rebat les cartes du nomadisme connecté!

Commençons par cet aspect. Différents articles font état de travailleurs, ébranlés par l’évolution sociétale actuelle marquée par le réchauffement climatique et la pandémie de Covid, qui remettent en cause notre société consumériste et son pendant informationnel symbolisé par l’avènement du nomadisme numérique relaté par le soussigné en long et en large…

Pour ces travailleurs en rupture, le caractère connecté de notre société est beaucoup moins séduisant quand il ne constitue pas une évolution à combattre. Pensez à ces différentes vagues irrationnelles contre la 5G. De manière plus générale, d’aucuns crient d’ailleurs déjà à la fin de l’âge d’or des smartphones et du nomadisme. Même sans atteindre ces extrémités, on constate un certain essoufflement…

Le matériel et le web manquent de souffle

Si les grands constructeurs de smartphones et de périphériques continuent d’informer largement sur leurs nouveaux prodiges technologiques, il faut admettre que la fièvre initiale n’y est plus. Les nouveautés sont toujours plus minimes et les performances des appareils haut de gamme, batterie exceptée, sont ahurissantes dans presque tous les domaines.

Bref, alors que le matériel s’essouffle, le futur du web manque de souffle. On entend parler de web 3.0, ce qui suscite des attentes très diversifiées et des définitions particulières en fonctions des acteurs concernés. Du côté des médias sociaux, la soupe est à la grimace. La question de la gestion des données privées et de la confidentialité suscite de vives polémiques. Sans parler des gaudrioles des milliardaires…

Publier les algorithmes?

En Europe, au Japon et parfois même aux Etats-Unis, d’aucuns demandent la publication des algorithmes de ces géants. Un point qui pourrait être essentiel au moment où l’intelligence artificielle continue de se développer très rapidement, en soulevant son lot de questions et parfois de peurs, relayées actuellement par cet ingénieur de Google qui redoute la dernière IA, qui aurait une conscience et penserait…

Dans le contexte de crise mondiale actuelle, ces signaux font réfléchir. Ils ne doivent toutefois pas nous faire oublier que l’essence même de l’internet et plus largement du numérique réside dans son incroyable potentialité à donner à tous un accès à une information de la plus haute qualité, mais aussi aux «fake news». Pour moi, la question est plutôt de savoir comment nous sortirons de cette petite crise de jeunesse…

Xavier Studer

Cet article a 9 commentaires

  1. Roger

    Nous sommes allés trop loin. Il y a trop de choses connectées, trop d’informatique, trop de numérique. Il faut revenir à des choses plus humaines et lutter contre l’intelligence artificielle qui veut mal remplacer les humains.

  2. Nycko

    Trop loin oui, tout au détriment du Local que Google et Microsoft tentent de remettre en avant mais pas sans peine. Les habitudes sont prises par la plupart qui préfère la généralité à l’ approfondit.
    Le pire, c’ est le payant qui devient la norme sur les plateformes pour oser avoir une information complète et surtout agréable à lire, sans quoi, on a vite fait de scroller et passer à autre chose.
    Le web pour tous s’effrite de jour en jour.
    L’ évolution est souvent stoppée net par certains qui n’ont plus les reins des années 2000 avec la récession qui galoppe et est cachée comme durant 2 ans leur débâcle Covid avec 1/5 des morts mondiaux pour juste 340 Mio d’habitants, alors que certains Pays en développement comptent eux 4 fois plus d’ habitants …

    1. TommyB

      @Nycko Je vends ma 306i année 2004 260K, toujours rouléee au 15/40, garantie 100% sans tension dans les segments ni de trous d’air au freinage. Si intéressé 3615 code jvdmabenz” PS: testée no covid et sans récession bien sure

  3. vieuxfous

    Pour faire simple, on vit la révolution digitale, et ce n’est pas fini. Le monde internet s’est « adultisé » selon moi. Et sans contrôle extra, ça restera le bordel. D’autres inventions numériques vont suivre: AI, la VR, … C’est clair que notre société « moderne » sera de plus en plus « digitalisé » (oh que je déteste ce mot). On ne pourra pas l’arrêter. Perso, je trouve tout ceci bien fascinant de vivre dans cette époque. Je ne serai plus là dans 50 ans pour connaître la suite.
    Comme pour la révolution industrielle, on a du attendre sur une bonne réglementation des gouvernements pour faire de l’ordre. Je ne le vois pas encore arriver avec le monde digital. Je ne sais pas si le futur sera si fabuleux qu’on espère. Il y a du bon et du très mauvais. Quel côté la balance elle tombera?

    1. Dom.

      Pourquoi employer um mot détestable ? En français, le terme correct est : numérique.

      1. vieuxfous

        @Dom: on utilise le mot “digital” de partout. C’est comme on vivait dans des grottes l’année passée. Le digital est opposé à l’analogique. Nous avons déjà des choses digital/numériques depuis des dizaines d’années. Mais c’est comme on vient d’inventer le DIGITAL 🙂

  4. Stan

    “L’adjectif digital en français signifie « qui appartient aux doigts, se rapporte aux doigts ». Il vient du latin digitalis, « qui a l’épaisseur d’un doigt », lui-même dérivé de digitus, « doigt ». C’est parce que l’on comptait sur ses doigts que de ce nom latin a aussi été tiré, en anglais, digit, « chiffre », et digital, « qui utilise des nombres ». On se gardera bien de confondre ces deux adjectifs digital, qui appartiennent à des langues différentes et dont les sens ne se recouvrent pas : on se souviendra que le français a à sa disposition l’adjectif numérique.”

    On dit
    Une montre à affichage numérique
    Un appareil photo numérique
    On ne dit pas
    Une montre à affichage digital
    Un appareil photo digital
    https://www.academie-francaise.fr/digital

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.