Le test de la batterie Xtorm XP300U taillée pour le solaire

  • Post last modified:07/08/2022
  • Post comments:5 commentaires
Xtorm XP300U: un chargeur Li-ion de 3,3kg.
Xtorm XP300U: un chargeur Li-ion de 3,3kg.

De multiples solutions de recharge solaire couplées à des accumulateurs Li-ion ont déjà été testées dans cette colonne. Après avoir expérimenté la batterie 220V Xtorm Brick (80W) et les panneaux Falcon de Powertraveller, nous sommes allés plus loin avec l’accumulateur Xtorm XP300U (300W), couplé à un panneau solaire Xtorm XPS 100 (100W). Première partie du test…

Choisir un chargeur solaire et un accu compatible est un véritable parcours de combattant, car les puissances maximales indiquées sont soumises à de nombreuses limitations parfois liées à la connectique, qui a ses propres limites! Sur son site internet, Xtorm propose un set composé du Powerpack XP300U et du panneau XPS100. L’idéal? Pas tout à fait comme nous le verrons bientôt…

Power Station Xtorm XP300U: 300W en 220V!

Commençons par cet accumulateur censé délivrer une puissance maximale de 300W, ce qui lui permet grâce à son onduleur intégré de faire fonctionner, par exemple, un puissant ventilateur et d’autres accessoires électriques (220V sur 50 ou 60Hz). Mais attention, impossible par exemple de brancher un petit congélateur dont la puissance affichée était de 90W, mais qui a nécessité dans la réalité un peu plus de 300W en crête!

Tout ça nous amène à la fiche technique de cet accumulateur qui possède une vaste connectique, tant en entrée qu’en sortie. Il est ainsi possible de le recharger en solaire grâce à un câble (6,5mm/MC4) fourni qui permet de le brancher à un panneau solaire compatible, à un chargeur USB-C par l’entrée USB-C PD de 60W (max). Enfin, grâce à un câble de type allume-cigare, on peut le connecter à sa voiture sur l’entrée de 6,5mm ou au réseau grâce à un adaptateur secteur fourni (65W environ).

Quelle capacité de recharge?

Mais là aussi, le diable se cache dans les détails! Dans le manuel publié sur internet et reproduit ci-dessous, il est indiqué qu’il est possible de le recharger plus rapidement en utilisant en entrée l’adaptateur secteur couplé à un chargeur USB-C. Une potentialité que je n’ai pas résisté à tester. Dans ce cas, selon l’affichage intégré, la puissance de chargement peut monter jusqu’à 125 W au maximum. De quoi gonfler complètement ce gros accu en un peu moins de 3 heures.

Dans tous les cas, je souligne déjà qu’il ne faut pas attendre de miracle du panneau Xtorm XPS 100W compatible pour deux raisons. D’une part, l’entrée 6,5mm de cet accumulateur ne supporte par en entrée une puissance supérieure à 72W, et d’autre, la puissance maximale d’un panneau solaire est limitée à certaines heures de la journée en cas d’ensoleillement parfait, d’une orientation très précise et de conditions de fonctionnement idéales. Nous y reviendrons.

Quelle capacité de recharge pour cette «Power Station»?

Poursuivons nos essais. Après avoir soumis à la question la prise Schuko de 220V (qui nécessite un adaptateur pour les prises suisses), nous avons utilisé les deux ports USB-A standard, l’USB-A Quick Charge et l’USB-C PD de 60W. Ce dernier s’est montré parfait pour recharger par exemple un MacBook Pro. Pendant ce processus, il est intéressant de constater que cette batterie indique toujours la puissance qu’elle délivre (ou qu’elle reçoit, ou les deux en simultané). Ce qui nous amène à sa capacité réelle.

Là aussi, il faut prendre garde aux chiffres annoncés. Le constructeur indique ainsi que la capacité totale est de 78’000 mAh ou 281 Wh, selon ses indications. Mais sur son site internet, il précise que cette capacité descend à 175Wh en cas d’utilisation de la prise électrique intégrée. Il estime que le processus de conversion en électricité alternative se traduit par une perte de l’ordre de 40%!

Xtorm XP 300 U: encore quelques limites…

A l’usage, j’ai été surpris de constater qu’il a parfois été impossible d’utiliser certains chargeurs, comme le U-Green Gan X 100W, l’affichage indiquant un court-circuit. Un problème parfois contournable en reconnectant le chargeur relié directement à un ordinateur portable, par exemple.

Quant à l’affichage, il n’indique parfois pas les valeurs réelles en entrée, notamment. En débranchant le câble du panneau solaire et en le reconnectant, on passe parfois de quelques W en entrée à quelques dizaines… La capacité restante, comme sur le modèle Xtorm Brick 80W d’ailleurs, est parfois clairement surestimée et expose l’utilisateur à un effondrement énergétique soudain…

Je terminerai par évoquer la bonne facture générale du produit (350 à 450 francs/euros) par ailleurs complété par une deux sorties DC 5,5mm et une autre allume-cigare de 12V utiles dans certaines circonstances, notamment pour connecter une glacière. Bref, cet accumulateur de 3,3kg, livré avec une housse pour le transport des câbles (total 3,8kg) peut-être utile, mais souffre de certaines limites à prendre en considération, comme le bruit de son ventilateur toujours actif pendant sa recharge, parfois pendant qu’il délivre du courant.

Xavier Studer

PS
Gare à d’autres pièges: certains panneaux solaires possèdent des sorties de type USB-C, qui ne permettent pas de sortir la puissance maximale, disponible uniquement sur la connectique DC du panneau…

PS2
Ne comptez pas remplacer votre prise électrique avec ce genre de dispositif pour verdir votre consommation électrique. Le constructeur n’a notamment pas répondu à ma demande sur le nombre de cycles possibles avec cette batterie… L’écobilan ne doit pas être terrible…

Xtorm XP300 - Manual basic

Cet article a 5 commentaires

  1. Ted

    J’0ai un modèle similaire, mais plus gros d’une autre marque pour le camping. Simplement génial et très efficace si l’on a cheté des panneaux assez puissants. J’ai environ 160W de mon côté.

  2. Thierry Weber

    Bel exercice que de faire ce type de test produit. Amusant aussi de le voir aussi chez toi, moi qui en voit passer partout sur les flux de pas mal d’autres Vanlifeurs contactés, pour la plupart, par une autre marque… Tu as bien résumé la chose: faut oublier de faire quoi que ce soit d’efficace avec une telle « puissance ». J’ai un modèle similaire de chez Goal Zero et cela va très bien pour de très petits usages mais dès qu’il faut songer à bosser sur un ordi (pour le recharger par exemple) ou utiliser d’autres consommateurs plus gourmands, il faut passer au delà du 1000w au min.

  3. Nycko

    Bonsoir, me suis pris un EcoFlow RIVER Pro pour 900.- environ et supporte plus de 1500w.
    Je le recharge via panneaux de 200w entre 6 à 8h et j’ ai du jus pour tous mes produits nomades à recharger pour 1 semaines avec 20w de lumière led utilisé sur la terrasse (4x 5w) 2h par jour environ.
    C’ est vraiment du mauvais Matos que vous nous présentez là…..

      1. Nycko

        Pourquoi pas…sur Digitech 800 francs, c’est juste 2 fois le prix pour un produit vraiment bon et qui rend vraiment service pour des factures électriques qui peuvent plonger grâce aux caractéristiques.
        En Italie on laisse allumé toute la nuit les lampes extérieur, imaginez les économies …je parle des capacités sans recharge pendant la semaine. Ce produit permet de de passer du réseau pour l’éclairage extérieur et tout l’électronique couplé à son chargeur solaire.
        Plus de 8h d’utilisation TV LED complètement chargé, y’ a de quoi vraiment limiter les factures en investissant 3000 Sfr 3 ecoflow + 200 ou 300w de solaire….Attention, la Suisse interdit plus de 250w de panneaux solaire dans les appartements, ce qui n’ est pas le cas en Italie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.