Swisscom et Huawei valident en première mondiale un réseau 50G PON

  • Post last modified:09/11/2022
  • Post comments:12 commentaires
La fibre optique au coeur des réseaux.
La fibre pour en finir avec le cuivre!

Swisscom et Huawei ont annoncé il y a quelques jours qu’ils avaient achevé la validation en production du premier service 50G PON au monde sur le réseau de fibre optique du géant bleu. En poursuivant cette course à la vitesse, les deux leaders sur leur marché soulignent encore une fois le potentiel presque infini de la fibre.

Dans un communiqué de presse diffusé début novembre, les partenaires estiment ainsi prouver leur potentiel d’innovation et leur leadership en matière de services et de technologies en matière de fibre optique. Après les premiers tests au monde en laboratoire de la technologie 50G PON en 2020, Swisscom et Huawei ont visiblement franchit une nouvelle étape.

Une norme essentielle

Alors que la technologie GPON/10G PON continue de marquer des points, la course au débit se poursuit. Cela confirme le rôle incontournable de la fibre optique aussi bien pour le backbone destiné aux opérateurs que pour les infrastructures raccordant les entreprises et les particuliers au réseau des réseaux… Visiblement, la demande en données continue de croître.

Dans son communiqué, Huawei rappelle que l’UIT-T a officiellement approuvé la première version de la norme 50G PON en septembre 2021. Actuellement, le 50G PON semble donc considérée comme une norme essentielle de la technologie PON de nouvelle génération dans l’ensemble de la chaîne à tous les niveaux.

Déploiement en douceur

La validation technologique du 50G PON effectuée par Swisscom et Huawei est basée sur l’infrasctucture actuelle. Ce service peut être déployé en parallèle avec 10G PON sur le réseau optique en production de Swisscom, ce qui prouve la maturité et la flexibilité du 50G PON pour l’accès internet à haut débit et les services de télévision.

«Notre coopération avec Huawei sur le 50G PON nous montre la direction de l’évolution future du haut débit par fibre, et nous aide à améliorer l’expérience des utilisateurs et à accélérer la transformation numérique des entreprises avec des réseaux de pointe. Le réseau Swisscom est ainsi prêt pour les dernières possibilités de la Suisse numérique», selon Markus Reber, responsable des réseaux de Swisscom.

Swisscom prévoit de lancer cette technologie d’ici à 2025, quelle que soit l’architecture réseau. Les technologies PON peuvent s’intégrer sur les réseaux à la fois «point à point» et «point à multipoint». Dans le premier cas, le filtre passif est placé dans la centrale plutôt que dans le regard situé sous la chaussée, selon cette page de l’opérateur.

XS

Cet article a 12 commentaires

  1. redge73

    Quel distance autorisé pour 50G PON ?

  2. BernardLeVrai

    La chine remercie la suisse de pouvoir tout espionner avec leurs chips espions dans leur matos.

    1. Industrie out of stock

      C’est vrai que les américains espionnent personne 😂

      Tout le monde espionne, on n’est pas dans un monde de bisousnours

      Entre les industriels c’est espionnage à gogo.

      Un de plus ou moins ne changera pas la vie en Suisse

    2. Daniel

      Quand j’ai eu le malheur de dire sur internet que la Suisse était truffée de matériel de télécommunications chinois, je me suis fait violemment traiter de menteur, d’abruti, de “ridicule petit bonhomme”, et j’en passe. Bref, le déni complet.

  3. merinos

    c’est sympa.

    toutefois, pour le simple quidam (ainsi que les personnes désirant un peu économiser), l’article d’un opérateur helvétique sur les différents besoins de débit internet: https://digitalrepublic.ch/fr/news/de-quel-debit-internet-ai-je-besoin/
    (sauf erreur, déjà mentionné)

    enfin, surtout ne pas oublier que la fibre optique est le moyen le plus frugal en matière de consommation électrique au niveau du “dernier kilomètre”.

    1. Daniel

      Les PUS et mCAN ftts qui projettent le haut débit dans les nombreux foyers qui ne sont pas équipés de la connexion fibre sont au contraire extrêmement gourmands en énergie mais à ce sujet Swisscom noie le poisson, arguant que l’électricité nécessaire est issue de “sources renouvelables”.

  4. Nycko

    Merci Merinos pour ce lien et espérons que certains liront cela…toutes ces infrastructures enterrées sous Nos routes et trottoirs pour des vitesses inutiles.

  5. chrisge

    aaaah la confiance aveugle de Swisscom pour le matériel Chinois…. Cela se paiera un jour …

    1. Nycko

      Apprenez à comparer…
      Les USA sont bien plus dangereux, et depuis plus de 30 ans…
      Vous êtes nourri par leur propagande america first,, faites gaffe, vous voyez pas qu’ ils ont tout fait pour écraser la Chine et achètent tout maintenant ? Vous êtes tellement Naïf ça fait pitié.
      UPC c’ est qui ? Sunrise ? Google ? Facebook et autres tweeter ? Vous êtes pas trop malin du coup…mais normal, aveugle.

      1. Chrisge

        Mon cher Nicki, vous êtes qui pour me juger ?¿
        J’ai bien plus d’espérance dans les Télécom que vous ne pouvez l’imaginer.
        Je ne suis pas pro américain.
        Je dis simplement que faire une confiance aveugle aux Chinois pour son réseau est également très dangereux.
        Cela ne vous a pas échappé que Swisscom a eu 3 grosse pannes ces derniers temps alors que ce n’était jamais arrivé avant …
        Pour qu’elle raisons pensez vous , monsieur je suis pas naïf ?
        Donc mesurez vos propos !

  6. chrisge

    Espion un jour, Espion toujours …. (exemple le premier avion commercial Chinois ressemble un peu trop à un Airbus….Est-ce que les usines d’Airbus utilisent Cisco ou Huawei pour leur réseau …bonne question mon cher Watson…)

  7. merinos

    en passant, selon mes souvenirs… Huawei est présent chez:
    – Swisscom, pour son « super VDSL » (Salt, mettez votre site Web à jour, plus personne ne fait de l’ADSL en Suisse) et quelques antennes Natel (manque de stock chez Ericsson).
    – Sunrise, pour son réseau Natel.
    – Salt, lorsque Nokia est en rupture de stock.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.