La Suisse peine à obtenir un bon réseau 5G sur la bande 3,5 GHz…

  • Post last modified:22/12/2022
  • Post comments:5 commentaires
La 5G débarque péniblement en Suisse.
La 5G débarque péniblement en Suisse.

En raison de la réglementation sur les émissions électromagnétiques en matière de réseaux mobiles, la 5G est beaucoup plus faible en Suisse que sur les autres marchés européens. Notamment par rapport à l’Allemagne, la France ou l’Italie, selon le spécialiste Opensignal.

Comme les données d’Opensignal l’ont démontré, il existe un lien entre la puissance du signal 5G et l’expérience du réseau mobile 5G. Les vitesses moyennes de téléchargement 5G sont considérablement ralent es lorsque les niveaux de puissance sont plus faibles, ce qui empêche les opérateurs de tirer le meilleur des réseaux 5G, selon cette page.

Sunrise faible sur les 700 Mhz

L’analyse d’Opensignal montre que les utilisateurs de chaque opérateur ont expérimenté le meilleur signal sur la bande 700 MHz et la plus faible sur la bande 3,5 GHz. S’il existe des différences entre les opérateurs, le spécialiste de la mesure par les particuliers a observé des différences plus importantes entre les régions du pays.

Salt a obtenu un score de -101,3 dBm, soit un signal 5G plus fort sur son réseau que sur ceux de Sunrise et de Swisscom. Le score de Salt a été supérieur de respectivement 4,2 et 3,3 dBm à ceux de ses concurrents. Salt et Swisscom se sont classés dans la catégorie «passable» (-105 dBm à -95 dBm), tandis Sunrise a été jugé «faible» (-115 dBm à -105 dBm).

Sunrise bon sur les 3,5 GHz

Opensignal a comparé la distribution des relevés 5G par catégories de force de signal entre les trois opérateurs suisses. Pour les 3,5 GHz, Sunrise a obtenu la plus grande proportion de relevés d’utilisateurs avec une force de signal 5G excellente -85 dBm ou plus) — 5,3%, 0,4 point de pourcentage devant les 4,8% des utilisateurs de Swisscom.

Si l’on compare les sept régions de Suisse sur les 3,5 GHz, c’est à Zurich que l’on trouve la plus forte proportion de relevés avec un signal 5G excellent, soit 8,2%, devant les 4,6% observés dans le Léman. C’est également à Zurich que l’on trouve la plus forte proportion de relevés 5G de type Bon ou meilleur (25,9%), devant le lac Léman (19,9%) et la Suisse centrale (18,4%).

XS

Cet article a 5 commentaires

  1. Tricoline

    Les réglementations suisses, pas en adéquation avec les technologies mondiales, vont lourdement pénaliser le développement futur du pays si nous ne changeons pas de cap.
    .
    Tout cela c’est le résultat d’une gouvernance pas à la hauteur des futurs défis que nous devrons relever sans tarder.
    .
    Les opérateurs sont responsables, car c’est aussi à eux de faire le nécessaire à Berne, mais bon trop de commerciaux de nos jours.

    1. gazton

      A contre-courant: La 5G n’aura aucune influence dans le développement du pays. Ni en Suisse, ni dans la plupart des pays européens. Ce n’est une obsession de plus pour créer artificiellement un nouveau marché qu’aucun consommateur n’a demandé. Quand la 5G sera généralisée, on parlera avec la même ferveur de la 6G… C’est le même débat qu’avec la fibre alors qu’on sait que la majorité des gens se connecte à son routeur sur un wifi complètement pourri et limité. Les consommateurs sont satisfaits de ce qu’ils ont actuellement, sinon l’offre se serait déjà adaptée. C’est ce qu’il est arrivé avec les données mobiles, la demande a explosée et l’offre a évolué. Il en sera de même pour la 5G, si la demande du consommateur se fait sentir, les opérateurs n’auront bizarrement plus d’entraves.
      Personnellement, la 5G me fascine autant que les télés 3D, ou les 1001 autres technologies qui faisaient de nous des arriérés si on refusait de suivre.

      1. Fab

        Normal, vous avez un reseau suffisant à votre domicile. Pensez ainsi est un brin égoiste. Il y a des gens qui ne vivent pas tous en ville.
        De plus avec l’arrivée de la meta ( qu’on y croit ou pas) , il faudra de toute façon plus de débit.

  2. Bernard

    Normal, Sunrise utilise principalement la bande 900 MHz et non 700 MHz pour ses basses fréquences 5G.

  3. Fab

    Moins il y a de puissance et plus il faudra d’antenne. J’ai un internet-booster 5g a 2km de l’antenne… et je capte maximum 60mbytes/secondes. Perso, je ne comprends pas ces normes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.