Swisscom: cher conseil d’administration et direction pléthorique?

  • Post last modified:21/12/2022
  • Post comments:12 commentaires
A fond la 5G avec Swisscom!
A fond la 5G avec Swisscom!

A la suite de différentes rumeurs propagées par la presse nationale, le groupe Swisscom annonce un changement dans son conseil d’administration et un monstrueux élargissement de sa direction. La facture, payée par les consommateurs, risque d’être très salée selon la presse.

En effet, les médias font par exemple état d’une rétribution annuelle de 288’000 francs pour le représentant de la Confédération dans Swisscom. Et lorsqu’on rajoute trois nouveaux membres prévus pour «renforcer» la direction, on compte en millions de francs. Et pour quelle plus value réelle?

Conseil d’administration remanié

Lors de l’Assemblée générale du 28 mars 2023, Monique Bourquin soumettra sa candidature au Conseil d’administration pour remplacer Barbara Frei, qui se retirera à la fin mars 2023, selon un communiqué. Par ailleurs, Swisscom prend acte de la désignation d’un nouveau représentant fédéral par le Conseil fédéral au sein du Conseil d’administration.

Le successeur de Renzo Simoni devrait être annoncé d’ici la fin février. Pendant ce temps, la presse fait ses choux gras des différentes manœuvres en cours pour tenter de placer de prestigieux poulains à un poste si intéressant. Et c’est d’ailleurs dans ce cadre qu’on apprend cette fastueuse rétribution de 288’000 francs pour quelques séances…

Et une direction encore plus chère!

Comme si ce n’était pas suffisant… Swisscom annonce que son Conseil d’administration a décidé d’élargir au 1er avril 2023 sa direction. Elle passera de six membres aujourd’hui à neuf membres qui toucheront bientôt le pactole sur le dos des clients et des contribuables. Et encore une fois pour quelle efficacité réelle?

Swisscom explique que cela permettra de renforcer les divisions Group Strategy and Business Development, Group Security and Corporate Affairs et Group Communications and Responsibility. Rien qu’à lire ces intitulés en anglais on s’interroge… A suivre de très près sur ce marché helvétique des télécoms si particulier où la concurrente ne marche visiblement pas comme elle le devrait… Swisscom devra-t-il augmenter ses tarifs pour payer cette armée de dirigeants?

XS

Cet article a 12 commentaires

  1. Tricoline

    Il faut bien être conscient que tout cela est validé par le conseil fédéral et les lobbyistes politiques qui siègent à Berne.
    .
    Au lieu de garantir la connectivité efficace et rapide du pays, Swisscom se diversifie trop et pourrait bien s’égarer dans des domaines qui ne sont pas son métier d’origine.
    .
    A croire qu’il est plus facile de faire du chiffre avec des “Business Model” qui s’éloignent de la base des télécommunications.
    .
    Cela sera aussi les petites mains de l’entreprise qui payeront ce remaniement, pas uniquement la clientèle.

  2. Cricri

    Et pendant qu’ils se partageant le gâteau, les clients raquent!

  3. BernardLeVrai

    Ça donne bien envie de résilier.
    Et Sommaruga qui a essayé d’en virer un pour mettre un de ses amis.
    C’est donc entre étatique, pour y soutirer du pognon au peuple.

    1. Botazzi

      En même temps Tan qu’ils y aura suffisamment de c*** pour payer ces tarifs prohibitif, ils auraient tor de de priver.

  4. Jacounet

    C’est vrai que c’est surprenant, voir frustrant d’entendre ça. Cela signifie entre autre que les 6 dirigeants actuels ne sont pas à la hauteur, malgré leurs salaires certainement mirobolants. Au lieu d’ajouter 3 membres à la direction ils feraient mieux d’ajouter trois collaborateurs bien formés dans chaque shop, cela leur coûterait moins cher et les clients lambda apprécieraient lors qu’ils doivent s’y rendre.

  5. jouspat

    Swisscom ne fait pas que de la télécommunication. Ils sont également très actifs dans le service aux entreprises, dans l’IT principalement.

  6. Aspasia

    …Et dire que l’on accusait J-N Ray de népotisme !! Rien de nouveau sous le soleil… AE

  7. Nas

    Stratégie et Business Développement du Groupe, Securité et affaires corporatistes du Groupe et Communication et Responsabilité du Groupe.

    C’est l’intitulé en francais… ca s’appelle de la noyure de poiscaillasse !

  8. Kiwi

    Swisscom et le conseil fédéral feraient mieux de garantir à la collectivité un fonctionnement efficace des réseaux, réduire les nombreux dérangements, pannes, interruptions et failles de sécurité etc. les clients apprécieraient…
    Cela reste probablement un voeu pieu

  9. Jean-Kevin

    Trop de barreurs, pas assez de rameurs

  10. MonBug111

    En France, le nombre moyen d’Administrateurs siégeant au sein des sociétés su CAC40 est de 14. Aux US, entre 9 et 12.

  11. Claude M

    Un peu plus de têtes pensantes mais quel est le couts réel:

    1 million de plus pour un chiffre d’affaire de 10 milliards c’est quand même 0,1 pour mille et il faudrait avoir peur des couts pour les clients ..
    10 millions c’est 1 pour mille…

    Je souris, mais si par contre si cela permet d’avoir plus de gens compétents alors tant mieux ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.