ChatGPT: suite du test et perspectives commerciales

  • Post last modified:12/01/2023
  • Post comments:7 commentaires
Combien coûtera l'utilisation de ChatGPT, pris d'assaut...
Combien coûtera l’utilisation de ChatGPT, pris d’assaut…

J’ai poursuivi ces derniers jours différents tests avec ChatGPT, le tas d’algorithmes d’OpenAI qui converse avec vous en formulant des phrases qui s’enchainent et donnent l’illusion d’une conversation avec une réelle intelligence. J’ai mis le doigt sur certaines contradictions, en attendant un déploiement massif par Microsoft…

En effet le géant du logiciel a investi pas loin d’un milliard de dollars dans ChatGPT et souhaiterait le déployer non seulement dans Bing, mais aussi dans la suite Microsoft 365, notamment Word… Si cette perspective donne des cheveux blancs aux enseignants, l’équipe dOpenAI songerait déjà à commercialiser ChatGPT…

Module commercialisé?

En effet, quoi de plus naturel que d’imaginer interfacer ChatGPT avec un site internet et de l’utiliser comme «robot de recherche et de chat»: on aurait peut-être enfin quelque chose d’utile… Sans parler de l’utilisation de ChatGPT avec reconnaissance vocale pour enfin faire mieux que Google Assistant, Celia de Huawei ou Alexa d’Amazon, sans parler de Siri d’Apple…

Le modèle commercial semble tout trouvé. A l’image des Amazon Web Services, on pourrait imaginer que Microsoft (ou directement OpenAI) propose des modules à interfacer avec des sites internet ou différents services. Une interface de programmation pourrait permettre un déploiement simple par des développeurs pour de multiples usages…

Des limites à dépasser…

Mais il y a plusieurs hics. En effet, ChatGPT est un sophiste et vous caresse dans le sens du poil lorsqu’il raconte des sottises. Non seulement il admet ses erreurs, mais il prend note des suggestions qu’on lui fait pour les intégrer de suite dans une version améliorée. Pour faire simple, c’est un peu un «faux-cul»… Au moins, il reconnait ses erreurs…

Et puis, il y a la question de l’interfaçage avec internet. Si ChatGPT déclare parfois qu’il n’a pas accès à internet, j’ai pu constater le contraire. Je l’ai même vu pomper des données provenant de liens que je lui ai soumis, ce qui lui a permis d’extrapoler un discours cohérent, mais inexact sur un thème. A suivre de très près…

Xavier Studer

PS
Le test le plus intéressant a été la rédaction d’un texte (tout à fait censé et descriptif) sur la base de données simplement tirées d’un tableau Excel qui comportait un titre et les légendes…

Cet article a 7 commentaires

  1. Phil

    J’ai lu que Micro$oft allait investir 10 milliards dans OpenAI!!!!

  2. NoFuob

    Il est peut-être préférable de se relire avant de publier un article, ça en devient navrant. Ensuite, il est important de noter que, comme indiqué sur la première page de ce chat, sa connaissance des événements mondiaux est limitée à fin 2021. C’est pourquoi il peut parfois dire qu’il n’a pas accès à internet, mais cela ne signifie pas nécessairement que c’était le cas AVANT.
    Enfin, il est important de noter que l’idée de proposer des modules pour interfacer avec des sites internet ou différents services, comme c’est le cas avec les Amazon Web Services, est déjà disponible sous forme d’API sur OpenAI, il suffit pour les développeur de l’utiliser.
    PS: Cette intelligence artificielle s’appelle ChatGPT (pas GPD), encore une fois relisez-vous bon sang !

    1. Pierre Schwaller

      J’appuie les remarques émises par NoFuob. Vous avez probablement découvert ChatGPT il y a seulement quelques semaines. Mais on a eu accès à GPT-3 il y a près de 10 mois. Comme lors du Covid 19 dès février 2020, on voit surgir plein de nouveaux “auto-proclamés” experts. Ca se dispute au portillon.
      Puisque vous êtes un influenceur sur diverses “new technologies”, cela implique une expérience et une grande rigueur scientifique. Idem d’ailleurs sur les tests de votre équipe en laboratoire sur les smartphones.
      Continuez de nous informer !

      1. Comme toujours, j’effectue mes tests en toute indépendance. Non, je n’ai pas manqué GPT-3, que j’ai évoqué à plusieurs reprises. «on voit surgir plein de nouveaux “auto-proclamés” experts. Ca se dispute au portillon». Quant à ce passage, je vous laisse à vos extrapolations et vous répondrais en citant Socrate, via Platon: «tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien».

  3. Philippe

    ChatGPT est clairement impressionnant. Je n’aurai pas pensé qu’on puisse arriver un jour à un tel niveau. Le programme de conversion répond vraiment à n’importe quelle question. Je pense qu’il pourrait sans problèmes passer le test de Turing si on l’adaptait pour ça. Par contre il faut évidemment prendre avec des pincettes ses réponses. J’ai essayé ces derniers jours de lui demander de me faire des fonctions en langage python dans le domaine de la géomatique. Les trois quarts du temps les réponses ne sont pas corrects et le code ne fonctionne pas. Ceci dit cela peut quand même donner des pistes intéressantes.

  4. vieuxfous

    Je sens que 2023 sera l’année de ChatGPT. Il est partout ce machin. Bon, s’il peut remplacer mon concierge un peu débile, c’est avec plaisir..lol

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.