Internet: Salt pulvérise le baromètre 2022 de nPerf!

  • Post last modified:19/01/2023
  • Post comments:14 commentaires
Salt, roi 2022 de la fibre optique, selon nPerf.
Salt, roi 2022 de la fibre optique, selon nPerf.

Les classements télécoms se suivent et parfois surprennent, comme ce dernier coup de sonde nPerf. Selon ces mesures, les abonnés de Salt ont bénéficié des meilleures performances de l’Internet fixe en Suisse en 2022. Et de loin !

Evidemment, ces résultats sont à mettre en perspective. En 2022, les utilisateurs suisses de nPerf ont effectué 52 830 tests de connexion sur les quatre réseaux fixes des plus grands fournisseurs d’accès à internet (FAI) du pays. Eh oui, ces mesures ont été effectuées par les utilisateurs eux-mêmes…

Suisses chanceux et clients de Salt aux anges!

En moyenne, les habitants d’Helvétie ont bénéficié d’un débit de téléchargement moyen de 247 Mbits/sec, et de 151 Mbits/sec en téléversement. Avec de telles vitessses internet, les foyers suisses sont aujourd’hui parmi les mieux connectés d’Europe, selon cette étude de nPerf.

Toujours selon le même institut, Salt a dominé le marché en termes de performance internet sur les réseaux fixes grâce à sa première place en termes de débits descendants (+ 600 Mbits/sec!) et montants (+ 470 Mbits/sec !), ainsi qu’une excellente latence sur son réseau (10 ms).

De la fibre, encore et toujours de la fibre….

Les débits pharaoniques de plusieurs centaines de Mbits/sec sont le résultat d’un réseau majoritairement en fibre, mais aussi d’un très bon choix technologique d’équiper son réseau d’équipements compatibles avec le 10 Giga. Pendant ce temps, avec plusieurs années de retard, d’autres continuent de bricoler leur coaxial avec des bouts de ficelles….

Parallèlement, les concurrents de Salt sont désavantagés par la segmentation de leurs offres commerciales, ce que Salt n’a pas décidé de faire en offrant une seule bande passante symétrique de 10 Gb/s à tous ses abonnés fibre. Salt a clairement été visionnaire en rompant avec les nauséabonds calculs d’apothicaires des histories !

Les autres loin derrière

Selon le même classement, à prendre tout de même avec le recul nécessaire, Swisscom occupe toujours la deuxième place. Grâce à de bons débits et à une bonne latence, le géant bleu revêt toujours le rôle du challenger du classement général, toutes technologies confondues, mais il devra faire attention à Sunrise, qui s’est amélioré en 2022.

Mon commentaire ? Evidemment, pour bénéficier de la meilleure offre du marché (Salt), il faut pouvoir compter sur la fibre optique. A se demander d’ailleurs comment il est possible en 2023 de devoir vérifier si le brin de verre est disponible à domicile. Avec une mention spéciale à Neuchâtel, ville Cro-Magnon du numérique, où le pigeon voyageur reste le roi!

Tic-tac, tic-tac….

Xavier Studer

Cet article a 14 commentaires

  1. Torxxl

    C’est bien plus fréquent que vous le pensez les appartements où les propriétaires refuse la fibre

  2. MM

    C’est facile d’être performant. Surtout lorsqu’on n’offre ses prestations uniquement sur la fibre. Et de plus, sur la fibre des autres.

  3. Domlesgaz

    Deux remarques :
    – dans le canton de Neuchâtel, Salt ne commercialise toujours pas son produit, même si la fibre est disponible,
    – le coaxial et ses bouts de ficelles fournit tout de même plus de 600 Mbit/s, ce qui est plus que suffisant pour un usage “domestique normal”.

    1. Pagros

      En effet, Salt n’est pas disponible sur tout le canton de Neuchâtel. Mais le câble coaxial, qui n’est pas fait de bouts de ficelle, permet toutefois d’atteindre un débit allant jusqu’à 1 Gbit/s. Ce débit est pleinement disponible dès qu’on a une prise câble. Pour ma part, j’arrive en moyenne à 950 Mbit/s à n’importe quel moment de la journée.

      Après 1 Gbit/s ou 10 Gbit/s, quelle différence quand on sait que la plupart des gens n’ont pas de matériel capable de dépasser le Gbit/s et qu’au-delà de la capacité matérielle, un tel débit n’est pas utile pour des usage du quotidien. Du surf, du streaming en passant par du jeu en ligne, un débit de 200 Mbit/s, par exemple, suffira déjà pour un ménage de 2-3 personnes utilisant de tels services simultanément. Un débit supérieur ne contentera que ceux qui souhaitent obtenir rapidement des gros fichiers à disposition. Par exemple des jeux-vidéos qui demandent à télécharger plusieurs dizaines de Go. Au lieu de prendre 2h (j’exagère), cela prendra 10 minutes et pour autant que le serveur distant soit en mesure d’envoyer un tel débit.

      De fait, je ne vois pas en quoi le canton de Neuchâtel serait le Cro-Magnon du numérique. On a accès aux mêmes informations et finalement à la même vitesse que tout le monde. Fibre ou non.

      Quant aux résultats de Salt pour nPerf, ce sont en effet des résultats obtenus exclusivement via de la fibre optique. Swisscom et Sunrise ont des tests via le cuivre et le coaxial outre la fibre et la vitesse maximum peut être limitée par l’abonnement de l’utilisateur ainsi que le matériel côté client. Du coup ces tests ne sont pas vraiment représentatifs. Cela montre une tendance mais rien de plus.

      Cette course à vouloir à tout prix un débit élevé comme peut le permettre le FTTH n’est que marketing tout au plus. La fibre est indispensable pour les lignes extérieures aux bâtiments, c’est une certitude et là il y en a déjà partout ! Il serait temps que le consommateur ouvre les yeux et ne se fasse pas aveugler par les promesses du FTTH… Une chaîne TV ne sera pas plus nette parce qu’elle vient par FTTH plutôt que cuivre ou coaxial. 1 Gib/s en coaxial ou FTTH, la différence résidera dans le ping qui sera meilleur en FTTH. Mais à même pas 10 ms de gagnées, sur un ping moyen de 15 ms (qui est très bas déjà), quel est intérêt ?

      Et même dans le cas où il y a plusieurs objets connectés dans un ménage, quelques centaines de Mbit/s suffisent bien. Ce qui compte surtout, c’est aussi la qualité du Wi-Fi qui pourra ou non gérer parfois plusieurs dizaines d’appareils, mais là… 10 Gbit/s ou 500 Mbit/s, ce sera la même chose.

      CQFD

    2. Daniel L

      Le problème du coaxiale n’étant pas le download mais bien l’upload.
      En Veveyse avec bli bla blo, impossible d’uploader à plus de 20Mbit/s ce qui est effectivement « Cromanien » alors que je suis passé maintenant avec Wingo en cuivre à 150Mbits. C’est pas encore top mais c’est déjà ça…

    3. Jo Jo

      Sur Neuchatel il y a la possibilité de se connecter avec leur produit Gigabox a plusieurs adresse, je suis à 600mb en décendant c’est pas autant puissant que la fibre mais c’est moin chers que chez les autres et marche tout autant bien

  4. Anatole M.

    J’ai bien beau avoir la fibre optique 10 Giga, elle est dispo avec tout le monde, sauf… SALT, impossible de savoir pourquoi à Bussigny nous n’y avons pas droit ! (le support ne sait pas pourquoi, et faut oublier le chat sur leur site ce sont des personnes de la communauté de Salt qui répondent).

    Enfin j’ai ma petite idée qui s’appelle XGS-PON, car un technicien de Cablex m’a expliqué que Swisscom nous a posé de la fibre au rabais, nous avons bien 4 fibres dans l’appartement, mais seul la 2 est connectée, tout arrive dans les locaux technique au sous-sol et cette fibre arrive dans un splitter qui est connecté à une fibre plus petite (multiplex) arrivant du central, nos 4 fibres s’arrête donc à la cave et que vu que Salt veut avoir accès au Layer 1, il doit poser un splitter dans mon bâtiment, bref c’est pas prêt d’arriver… Mais ils vont se mettre une balle dans le pied avec cette stratégie, car les nouvelles constructions poussent comme des champignons ici…

  5. Nycko

    Ça ne tient pas la route…
    Faire un sondage dans chaque canton, en rural et en ville et nous donner les résultats.
    Là je dirais ok, Salt sont bon…
    Mais choisir les villes, c’est rien comme teste.

  6. solidays

    ben voila Salt niveau performanche est premier et loin devant
    et ça vient de tomber en France Free est arrivé Premier sur le Fixe toutes categorie confondu 2022 selon Nperf

  7. Piratedunord

    “La société nPerf, société par actions simplifiée au capital de 71.300 €, immatriculée au RCS de Lyon sous le n° B 450 208 244, dont le siège social est sis 87, rue de Sèze, 69006 LYON, France (ci-après « NPERF »)”

    Salt en Suisse, Free en France (malgré toutes les critiques à son encontre), résultats par une Société française….. je dis ça, je dis rien hein…
    Connaissant leur objectivité légendaire.

    1. solidays

      Beaucoup critiquent, mais ça les arrange, ils ne disent rien.
      Quand Orange est premier sur les Mobiles, ils sont contents, ils le publient sur leur site pour dire, on est encore premier.
      Et quand sont les autres forcément les critiques sont là à tout-va.

  8. vieuxfous

    Moi j’ai la boîte du fibre dans l’immeuble connecté, mais inutilisable toujours suite aux déboires de Swisscom je pense. Raz de bol de ce cuivre qui date avant la guerre. Je me demande bien quand j’aurai accès à ce fibre optique…

  9. Zape76

    Salut à tous. Il faut arrêter un peu avec Salt. Ils se contentent de louer des fibres là où le XGS-pon est disponible, c’est tout, rien de plus, tout en laissant de côté les autres utilisateurs, rien de très visionnaire. Donc forcément, tous leurs clients ont une bonne passante. Ils pourraient même faire mieux si leurs clients faisaient des test en filaire. La seule chose que j’accorde à Salt, c’est d’avoir démocratisé la fibre à 39. Frs.

  10. Tricoline

    Tant que les politiques maintiennent le système libéral et n’imposent pas la fibre partout, la situation actuelle perdurera.
    C’est le résultat de la gouvernance qui est en déclin dans ce pays.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.