L’IA est-elle une révolution? Un point de vue scientifique!

  • Dernière modification de la publication :29/10/2023
  • Commentaires de la publication :3 commentaires
IA: une révolution. Image DALL-E 3 + Photoshop AI.
IA: une révolution. Image DALL-E 3 + Photoshop AI.

L’intelligence artificielle (IA) est une discipline née dans les années 1950, presque simultanément avec l’informatique. Son histoire a été marquée par des vagues d’enthousiasme et des périodes de repli, parfois victime de ses propres prédictions triomphalistes. Aujourd’hui, nous assistons à l’émergence des IA génératives, qui pourraient potentiellement révolutionner de nombreux domaines, selon l’AFIS.

Les IA génératives sont des systèmes qui apprennent à partir de grandes quantités de données et sont capables de générer de nouvelles informations basées sur ce qu’ils ont appris. Les domaines d’application potentiels sont nombreux et la plupart des fonctions dites tertiaires pourraient être impactées. Cependant, il est important de noter que ces systèmes présentent des limites (notamment les hallucinations), selon cet article conséquent de L’Association française pour l’information scientifique (AFIS).

Les défis de l’IA générative

Les systèmes d’IA génératives (potentiellement bogués jusqu’au trognon selon le soussigné) sont formés sur des ensembles de données qui reflètent par nature une vision partielle du monde. Par exemple, dans le cas de ChatGPT4, une partie d’internet, figée en 2021, a été utilisée dans un premier temps. Les IA génératives ne font, d’une certaine manière, que prolonger le contenu existant. Même si des filtres sont ajoutés pour contrôler certaines interactions, des biais de toutes natures vont affecter les textes générés.

Il est également important de noter que de nombreuses questions soulevées ne sont pas propres aux IA génératives, ni même parfois aux systèmes d’intelligence artificielle. On retrouve avec le numérique en général des thèmes déjà connus relatifs à la désinformation ou à la protection des données privées. Des thématiques aussi vieille que notre société de l’information. Et alors, que penser de ce fatras d’algorithmes?

Vers une nouvelle révolution technologique?

Il se peut que nous vivions les prémices d’une nouvelle révolution technologique, selon le même article. Difficile toutefois de prédire les formes qu’elle prendra précisément, son ampleur future et ses répercussions sur la société en général. Cependant, il est également possible que les difficultés rencontrées entraînent un nouveau repli médiatique, comme la discipline nous y a habitués, relève l’auteur.

En conclusion, l’IA générative est un domaine en pleine expansion qui pourrait potentiellement révolutionner de nombreux secteurs. Cependant, il est important de rester critique et conscient des défis et des risques associés à cette technologie. Comme pour toute révolution technologique, il est essentiel de trouver un équilibre entre l’exploitation des opportunités et la gestion des risques.

Xavier Studer avec Perplexity.ai

PS
Ces IA étant toujours aussi limitées (et totalement bêtes), j’ai corrigé l’image générée par Dall-E3 avec Photoshop AI en lui demandant de me créer une main avec 5 doigts… Eh oui… Bon du coup, le «?» après révolution est passé à la trappe…

PS 2
Voici la réponse de Perplexity.ai à la question: «L’Association française pour l’information scientifique (AFIS) est-elle objective ou est-elle à la solde de certains lobbys?»

L’Association française pour l’information scientifique (AFIS) est une organisation qui se donne pour mission de promouvoir la science et de défendre son intégrité [1]. Elle est animée par des bénévoles et tire ses ressources des cotisations de ses adhérents et de la vente de sa revue sans publicité [1] [2] [3].

Cependant, il existe des débats sur l’objectivité de l’AFIS. Un article de l’Université de Lille souligne que l’AFIS semble avoir un intérêt démesuré pour le «lobby vert» et semble minimiser l’importance des lobbys industriels [4]. L’article suggère que l’AFIS pourrait être biaisée en faveur des intérêts industriels, bien que l’AFIS elle-même affirme qu’elle dénonce les manipulations de la science, qu’elles soient le fait d’écologistes ou d’industriels [4].

D’autre part, l’AFIS est également critiquée dans un ouvrage intitulé «Les Gardiens de la raison: Enquête sur la désinformation scientifique», où les auteurs affirment que l’AFIS est un relais des «éléments de langage» de grands groupes industriels [5]. En réponse à ces critiques, l’AFIS a réfuté ces allégations et a invité le public à lire ses propres textes et articles [5].

En conclusion, bien que l’AFIS se présente comme une organisation dédiée à la promotion de la science et à la lutte contre la désinformation, certaines critiques suggèrent qu’elle pourrait être influencée par certains lobbys. Cependant, ces allégations sont contestées par l’AFIS elle-même. Il est donc important de lire les publications de l’AFIS avec un esprit critique et de prendre en compte diverses sources d’information lors de l’évaluation de questions scientifiques et sociétales.

Citations:
[1] https://www.afis.org
[2]
https://www.afis.org/+-Alcool-+
[3]
https://www.afis.org/+-Derives-sectaires-+
[4]
https://www.fil.univ-lille.fr/~salson/zetetique/afis-lobbying.html
[5]
https://fr.wikipedia.org/wiki/Association_fran%C3%A7aise_pour_l%27information_scientifique
[6]
https://booksandideas.net/One-Lab-Coat-Does-Not-a-Scientist-Make
[7]
https://en.wikipedia.org/wiki/Association_fran%C3%A7aise_pour_l%27information_scientifique
[8] https://www.ecso.org/organization/association-francaise-pour-linformation-scientifique/
[9] https://youtube.com/watch?v=514xp5pzFFE
[10]
https://sciencescitoyennes.org/lassociation-francaise-pour-linformation-scientifique-afis-leve-le-voile/
[11]
https://youtube.com/watch?v=br9-BYGdCNo
[12]
https://melenchon2022.fr/association-francaise-pour-linformation-scientifique-afis/
[13]
https://cqfd-lamap.org/afis-science/

PS3
Le PS2 a été généré en utilisant GPT-4 par Perplexity en mode Focus. Avec le même tas d’algorithmes, une requête en mode Academic donne un résultat différent. En utilisant les modèles Perplexity ou Claude 2, on obtient encore des résultats légèrement différents. Enfin, en refaisant la requête initiale avec GPT-4, on obtient là aussi encore une autre conclusion… L’IA va-t-elle marquer la fin de l’ère scientifique et de la reproductibilité des résultats? Va-t-on replonger dans l’empirisme médiéval? Autrement dit, tout cela ne serait-il pas bogué jusqu’au trognon?

Cet article a 3 commentaires

  1. PhilM

    C’esta assez incroyable ces différences de versions! Est-ce dû aux convictions politiques ou idéologiques de ces IA?

  2. Sen

    Pour ce qui est de l’IA générative de texte, oui c’est bien bogué jusqu’au trognon. Mais c’est un peu comme demandé à un jeune élève qui passe un examen. On a pas tous fait 10 sur 10 non ? Nous, humains, générant aussi des hallucinations: la terre est plate, personne n’a été sur la Lune, Swisscom couvre 99% de la population avec la 5G, le vaccin covid est efficace…. Bref, finalement ces IA génératives ne sont qu’à l’image de ce que nous sommes, des êtres convaincus de savoir ce qu’ils ne savent pas.

  3. Ludo

    Ces IA pompent le contenu d’internet. Sur internet, il y a surtout de la bêtise. Forcément, cette bêtise se retrouvent dans le contenu généré par les IA. Un ordinateur n’a pas d’esprit critique et n’est pas capable de réfléchir.

    Ensuite, il y a la question des droits d’auteurs. Tout le contenu pompé n’est pas cité. Pire, les propriétaires d’IA gagnent bcp d’argent avec leurs IA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.