Numérique: ce fossé qui illustre les inégalités face à internet…

  • Dernière modification de la publication :16/12/2023
  • Commentaires de la publication :3 commentaires
Le fossé numérique, selon DALL-E3.
Le fossé numérique, selon DALL-E3.

Même si en 2023 97 % de la population surfe sur internet, tous les résidents de la Suisse ne sont pas égaux. La proportion de personnes régulièrement connectées, ou internautes assidus, varie très fortement en fonction de l’âge, du niveau de formation, de la situation financière subjective de leur ménage ou encore du degré d’urbanisation de leur commune.

Comparée aux 48 % d’internautes assidus dans l’ensemble de la population, cette proportion atteint 70 % des personnes de 15 à 29 ans et 59 % des personnes de formation de niveau tertiaire, selon des résultats publiés par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Tous les détails sont disponibles à cette adresse.

Âge et situation financière

L’âge est un facteur déterminant dans l’utilisation d’Internet. Alors que 100 % des jeunes de 15 à 29 ans utilisent Internet, ce taux chute à 85 % pour les personnes de 70 ans et plus. Cette disparité peut être attribuée à plusieurs facteurs, notamment la familiarité avec la technologie, l’apprentissage, et la perception de la pertinence d’Internet dans la vie quotidienne.

Le revenu influence également de manière significative l’accès à Internet. Le graphique ci-contre montre que les personnes n’ayant pas de problème à payer leurs factures sont 60 % à être des internautes assidus. Cette part chute à 33 % pour les personnes ayant beaucoup de difficultés à payer leurs factures, selon les mêmes résultats statistiques de l’OFS, qui précise que l’intervalle de confiance est plus grand dans ce cas.

Internautes et internautes assidus en 2023 Graphique: OFS.
Internautes et internautes assidus en 2023 Graphique: OFS.


Niveau de formation et lieu de résidence

Le niveau de formation a aussi une forte influence sur les comportements de la population. Quelque 59 % des personnes interrogées de niveau tertiaire sont des surfeurs assidus. Cette proportion fond à 26 % pour les habitants sans formation post-obligatoire alors que les représentants du niveau secondaire II ne sont que 35 % à être des internautes confirmés.

Enfin, le degré d’urbanisation des personnes interrogées joue un rôle décisif sur la manière d’utiliser le réseau des réseaux. En zone densément peuplée, les habitants de la Suisse sont quelque 53 % à se comporter comme des internautes assidus alors que cette proportion se contracte à 40 % dans les zones faiblement peuplées, parfois moins bien connectées à la toile.

Xavier Studer

Cet article a 3 commentaires

  1. Gail

    Votre site est toujours intéressant mais… Désolé M Studer, mais ici en Suisse, on n’exprime pas les chiffres comme vous le faites (quatre-vingt-dix-sept) mais bien nonante-sept… à corriger svp.

    1. Désolé. C’est mon avatar… Pas d’option Suisse romande dans HeyGen…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.