Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Telecoms: faut-il avoir peur des Chinois?

avec 12 commentaires

Le Huawei Ascend D Quad, le plus rapide du monde?

Le Huawei Ascend D Quad: un des cellulaires les plus rapides du monde…

Depuis de longs mois, le monde politique planétaire s’émeut de voir de grandes sociétés chinoises comme Huawei décrocher d’importants contrats. Une fatalité après le désinvestissement massif dans la recherche télécom européenne.

Alors que Nokia et Alcatel-Lucent agonisent, certains politiques suisses, français et américains essaient de montrer que ces firmes constituent une menace pour la sécurité de l’information. Il faut dire que les enjeux, notamment en matière de confidentialité industrielle, sont énormes. Voici quelques repères, alors qu’un rapport de la Maison-Blanche remet l’église au milieu du village.

Montée en puissance

Tout a commencé il y  une dizaine d’années maintenant avec la montée en puissance des Chinois dans les différents salons télécoms, comme à Genève en 2003. A l’époque, les produits et les solutions de l’Empire du Milieu n’avaient pas forcément bonne réputation, notamment pour des questions de finition ou de fiabilité. Aujourd’hui Swisscom propose des appareils estampillés ZTE. Et Huawei propose des smartphones remarquables.

Publicité


Les Chinois ont travaillé dur et ont fini par décrocher de nombreux contrats, notamment en Europe. Swisscom, pour son réseau fixe, est d’ailleurs un gros client de Huawei depuis des années. Plus récemment, Sunrise a confié la gestion et le développement de son réseau fibre et mobile à la même société. Orange serait prête à en faire de même, selon certaines rumeurs.

Des failles si dérangeantes…

Tout irait bien si différentes attaques n’avaient pas mi en lumières certains manques en matière de sécurité. Un chercheur allemand, dont les propos ont été repris par de nombreux médias notamment Cnet, a mis en lumière de troublantes failles de sécurité sur des modems Huawei…

Un rapport dévoilé mercredi par Reuters et destiné à la Maison Blanche arrive aux mêmes conclusions, tout en écartant les soupçons d’espionnage qui pèse sur la firme si proche du gouvernement chinois.  Les experts américains recommandent toutefois d’éviter certains constructeurs pour les équipements du cœur de réseau…

Le nouvel Echelon chinois?

Publicité


Visiblement, le futur du réseau internet d’espionnage américain Echelon risque bien d’être asiatique! Pierre après pierre ce nouvel Empire fait ses preuves technologiquement. Comme les Japonais à une certaine époque, il cesse de copier et innove. Mieux il maîtrise aujourd’hui certaines technologies cruciales.

Les Occidentaux ne feront que payer le désintérêt qu’ils ont progressivement montré pour l’industrie des télécoms. Il y a maintenant fort longtemps, Nokia a coupé son programme de recherche. Le résultat est aujourd’hui sans appel.

Enfin, quelques lignes pour les paranos. L’industrie du mobile est en passe d’être monopolisée par trois systèmes d’exploitation 100% américains détenus par Google, Apple et Microsoft… J’oubliais, en matière d’informatique traditionnelle, la NSA a parfois recours à des distributions spéciales de Linux… L’Europe regrettera-t-elle un jour Symbian?

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

20/10/2012 à 11:00

12 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Faut-il avoir peur des chinois ou des américains? il n’y a que l’innovation pour nous protéger.

    Plouc

    20/10/2012 à 12:22

  2. Des chinois non, mais des nems oui ! #humour

    grogeek

    20/10/2012 à 12:50

  3. Des chinois non, mais des nems oui ! Hihi

    grogeek

    20/10/2012 à 12:50

  4. Les méchants Chinois envahisseurs! Le jour où l’Occident ehtnocentriste arrivera à se débarrasser de ces jugements débiles. Ah non, ça permet de garder ses moutons près du berger.

    Pis Apple, Facebook,… Ils n’ont aucun lien avec la CIA etc? ^^

    Bref!

    Khaled

    20/10/2012 à 20:38

    • Vous remarquerez que je pose la question. En fait, je ne fais que de relayer les interrogations de nombreux parlementaires et politiques. Et je vous prierai de rester poli. Merci.

      Xavier Studer

      20/10/2012 à 20:44

      • Mais où voyez-vous que je vous manque de politesse? « Jugements débiles » est relié au fait que l’Occident en général garde encore et toujours une mauvaise image de la Chine. Voyez-vous, si j’étais Chinois, je trouverais aussi que ce serait un manque de politesse d’aborder mon peuple souvent sous cet angle. Et loin de moi l’idée de vous manquer de respect.

        Khaled

        21/10/2012 à 13:43

        • Les intérêts des gouvernements ne sont pas forcément les mêmes que ceux des peuples…

          Xavier Studer

          21/10/2012 à 13:56

  5. N est’ce pas juste une manière comme une autre d essayer de couper l herbe sous les pied de ces devices qui vont débarquer tantôt ? De bons modèles vendus nus moins de 400.- ne pouvant pas se vendre à 99.- 199.- comme certains avec un abonnement à 60 francs mais à 1.- dès le lancement avec les abonnements basics ? …. Il faut quand même y réfléchir je vous dis……

    Nycko

    20/10/2012 à 22:06

  6. le pire c’est apple maps sur iphone 5. on en rigole tous encore

    Plouc

    21/10/2012 à 10:53

  7. C’est pour ça qu’il est important de démocratiser le chiffrage.
    Les Chinois pourront toujours écouter mais si le flux est chiffrer ils auront trop de peine à déchiffrer.

    Cédric

    21/10/2012 à 11:36

  8. Jusqu’à aujourd’hui, ce sont bien les américains qui nous imposent de devoir sans aucune raison montrer le contenu de tous nos appareils informatiques à la douane. Ils ont le droit (!) de confisquer tout appareil et de le rendre plus tard. Si les données sont cryptées, ils exigent d’avoir les accès. Toujours peur des chinois?

    jowoje

    25/10/2012 à 17:51

  9. Depuis bien longtemps, de grands éditeurs américains ont laissé des « backdoors » (parfois tellement béant que beaucoup de « vilains hackeurs » en profitent). D’ailleurs, ces même éditeurs ne le démentent plus. Le traçage incessant (#DoNotTrack..) , l’espionnage aigu sous prétexte de sécurité mondiale (échelon) sont utilisés massivement depuis les US. L’Europe, dans sa grande sagesse résiste de toute ses forces. Ou pas.
    Tout cela est de notoriété publique, et même accepté par la plupart d’entre nous. Quoi qu’il en soit, les chinois ne sont pas stupides. Non vraiment pas. Ils savent parfaitement apprendre, comprendre, et évoluer. Ils feront (font) la même chose que les autres. La question finale, celle qui devrait déjà être posé depuis bien longtemps, puisque la guerre du numérique, de l’information binaire à commencé, à quand en Europe ?

    Rémy

    06/11/2012 à 17:19


Laisser un commentaire