Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Fibre optique au Tessin: Swisscom signe un nouvel accord

Fibre optique: Swisscom un habile négociateur. Photo: VTX.

Fibre optique: Swisscom un puissant et habile négociateur. Photo: VTX.

Swisscom a signé un nouvel accord de coopération au Tessin avec les entreprises industrielles de Bellinzone (AMB) pour déployer de la fibre optique rapidement. Ces prochaines années, les deux entités raccorderont plus de 14’000 foyers et commerces. Swisscom se chargera de 10’000 prises urbaines et l’AMB déploiera le réseau dans les communes limitrophes.

Le projet d’extension de la fibre optique dans la région de Bellinzone se monte à 47 millions de francs. Swisscom assume 60% de la facture et l’AMB prend en charge les 40% restants selon un communiqué. Ce développement semble toutefois poser quelques questions.

 

J’avais d’abord décidé ne pas traiter ce texte. Et puis je me suis souvenu du communiqué de presse vieux de deux mois à peine. Il y était écrit: «Swisscom développe seule le réseau à fibre optique. A ce jour, les discussions menées avec l’Aziende Municipalizzate Bellinzona (AMB) en vue de mettre en place un accord de construction n’ont pas abouti.»

Visiblement un important changement de dynamique est intervenu depuis la publication de ce texte le 13 octobre. D’ailleurs, dans le texte diffusé hier, Swisscom évoque d’intenses négociations… Etonnant tout de même ce revirement alors que les AMB avaient commencé le chantier près d’une année avant. Peut-être que la fin des tables rondes sur le sujet a donné un signal positif…

Quoi qu’il en soit, il est intéressant de préciser qu’en l’état actuel, Swisscom est parvenu à mener à terme des négociations de coopération dans onze villes avec les distributeurs d’électricité de Bâle, Berne, Lucerne, Genève, St-Gall et Zurich notamment. Reste à tous les intéressés à mettre le turbo pour qu’on puisse enfin profiter de vraies autoroutes de l’information!

Xavier Studer

6 commentaires pour “Fibre optique au Tessin: Swisscom signe un nouvel accord

  1. Eloi
    31/01/2012 à 7:33

    Et Swisscom se profile comme le seul réseau national!

  2. Tricoline
    31/01/2012 à 9:22

    Swisscom se dépêche car les téléréseaux piquent des clients à Swisscom pour le triple play et ce n’est pas avec une infrastructure constituée de vieilles paires de cuivre que Swisscom va résister longtemps, donc tous les moyens sont bon pour poser des fibres surtout dans les zones urbaines, les campagnes resteront en rade, sauf là où il a un téléréseau et que le marché est rentable.

    • 31/01/2012 à 12:54

      Ah? Moi aux derniers chiffres annoncés, j’avais plutôt l’impression que c’était l’abandon des téléréseaux qui faisait paniquer les cablo-opérateurs? Tu es sûre de ce que tu avances?

      • Tricoline
        31/01/2012 à 6:04

        Rien que dans ma région, le cablos opérateur local a installé près de 1000 installations triple play en 2011, c’est autant de clients perdus pour Swisscom ou Sunrise.
        Sur un bassin d’environs 12’000 habitants, ce n’est pas rien.

        Il y a des clients qui passent au tout Swisscom et d’autres au tout téléréseau, donc cela motive tous les acteurs du domaines.

        Avant pour téléphoner avec du fixe, il fallait obligatoirement passer par Swisscom, maintenant ce n’est plus nécessaire.

  3. 31/01/2012 à 9:27

    Je rejoins la remarque d’Eloi… les autres opérateurs ont la possibilité d’investir dans la fibre également, ils sont où ???
    C’est l’opérateur historique (donc ses clients) et les collectivités publiques qui payent une infrastructure qu’Orange et les autres rapaces voudront utiliser à vil prix dans quelques années : la stratégie du coucou dans toute sa spendleur !!!
    Il serait temps que la Comco oblige tous les acteurs à investir à part égal dans les réseaux du futur, c’est beaucoup trop facile de laisser porter le risque à certaines entreprises et de leur demander par la suite de partage leur infrastructure à des prix calqué sur ce qui se fait en France ou en Allemagne.

    • Oreille
      31/01/2012 à 8:04

      Ou alors, le réseau de fibre pourrait être nationalisé. Ce qui revient au même, Yaya.

      Effectivement, dans 5 à 10 ans, on va se retrouver à nouveau avec 2 (ou presque) interlocuteur pour les voies numériques jusqu’au particulier. Au mieux deux alternatives : Swisscom pour les voie téléphoniques cuivre et fibre, et les câblo-opérateurs. Le câble étant par essence local, l’opérateur finance son propre réseau et le loue le cas échéant.
      Tu parles d’une concurrence: c’est la même chose que ce que fait Swisscom.

      Donc, c’est à nouveau la même situation qu’actuellement avec le cuivre; la ComCo ne parvient pas à gérer/s’imposer faute de moyens. Et là c’est la même rengaine : les lobbyistes font un superbe boulot !

      Parions que dans 20 à 30 ans, l’innovation aidant, Swisscom lancera ses propres satellites de communication, laissant derrière eux de nouveau tout le monde, faute de concurrence ou d’investisseurs intéressés par le marché d’un si petit pays.

      … reste plus qu’à prier qu’un jour un gros opérateur étranger accepte de venir en Suisse y perdre des plumes comme le fait SC en Italie via Fastweb. Ça pourrait faire mal et la concurrence en serait bien relancée …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :