Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Téléphonie mobile: un milliard et trois gagnants?

Sunrise a payé beaucoup plus qu'Orange.

Sunrise a payé beaucoup plus qu’Orange.

J’ai éclaté de rire hier en apprenant le résultat des enchères portant sur le renouvellement de toutes les concessions de téléphonie mobile. Tout le monde est heureux! La Confédération a gagné presque un milliard, selon ce texte, et les trois opérateurs crient victoire! Etonnant, non?

Alors j’ai voulu en savoir plus et je me suis mis à éplucher toute la documentation disponible et j’ai fini par passer quelques coups de fils. Pour justifier une grande différence de prix, un observateur du marché a comparé cette mise à l’encan à une partie de poker…

Le tableau ci-dessus est en effet très révélateur. Il montre les blocs de fréquences obtenues par les opérateurs et le prix payé. On constate qu’Orange a payé le moins et étonnamment, Sunrise le plus. Swisscom, qui dispose tout de même du plus large spectre, se classe au milieu… Visiblement certains ont moins bien joué… Et compte tenu des différences il y en a un qui semble avoir payé trop cher!

Dans son communiqué, Sunrise explique qu’il est parvenu à décrocher de grands blocs de basses fréquences, ce qui est vrai et très stratégique, car elles permettent de mieux couvrir les zones habitées, tout en nécessitant moins d’antennes. Il confirme aussi sa volonté et sa capacité à proposer un réseau d’excellente qualité.

«L’acquisition de ces fréquences marque le début d’une nouvelle ère dans laquelle Sunrise va se consolider en tant que leader technologique parmi les opérateurs privés, grâce à une offre de services de données rapides avec un débit de 84 Mbits/sec dans toute la Suisse», augure l’opérateur dans son texte de presse.

Bandes de fréquences: le résultat global.

Bandes de fréquences: le résultat global.

Swisscom obtient 42% des fréquences

Du côté de Swisscom, on se félicite aussi. On précise même que «Swisscom est ainsi parvenue à acquérir 42% des bandes de fréquences disponibles pour la téléphonie mobile.» Mais là, j’ai un petit doute tout de même. Est-ce que 42% des fréquences sont suffisantes pour l’opérateur numéro un? Pour comparaison, Sunrise estime dans son communiqué avoir acquis près de 40% des fréquences… (Voir ci-contre: tiens, des données contradictoires…)

Enfin, chez Orange aussi, on est content: «Nous sommes contents du résultat des enchères et convaincus d’avoir posé les bonnes bases qui permettront d’offrir à nos clients un réseau de données efficace à l’avenir», a commenté Thomas Sieber, CEO d’Orange Suisse. Il est vrai que cet opérateur a peut-être réalisé la meilleure affaire!

Concurrence faussée?

Que penser de tout cela…  Et bien, cette mise à l’enchère pourrait peut-être fausser la concurrence puisque, comme l’explique Sunrise dans son communiqué, il a acquis des blocs peut-être plus stratégiques: «Sunrise a pu largement se démarquer de l’opérateur Orange, qui n’a acheté que quelques blocs dans les si précieuses bandes de basses fréquences.» Intox?

Le détail par fréquences.

Le détail par fréquences.

Une chose est certaine, ces différentes sociétés ne pourront pas tout à fait rivaliser à armes égales puisqu’elles ne pourront pas construire des réseaux équivalents! Orange a été pénalisé pendant des années avec ses 1800 Mhz et continuera de l’être! En schématisant un peu, certaines auront de gros tuyaux en plomb et d’autres des canalisations en cuivre… Mais cette différence sera-t-elle significative?

Le dernier problème est celui de la répartition complète des blocs. Les opérateurs ont en effet du simuler assez finement leurs besoins pour les années à venir, c’est-à-dire jusqu’en 2028, ce qui est très difficile! En fonction de leur développement, ils seront à l’aise ou un peu serrés… Bref, je me pose beaucoup de questions sur ces enchères… Reste désormais à savoir qui lancera le premier réseau LTE!

Xavier Studer

Lire aussi: les détails de la Conférence de presse

Ultime précision: les opérateurs pourront utiliser ces fréquences avec les technologies qu’ils souhaitent: GSM, UMTS ou LTE. Ils pourront, par exemple, faire de l’UMTS sur du 900 Mhz.

10 commentaires pour “Téléphonie mobile: un milliard et trois gagnants?

  1. Romuald
    24/02/2012 à 7:27

    Sunrise risque de faire très mal!

  2. Exoy
    24/02/2012 à 7:30

    Téléphonie mobile: un milliard et trois gagnants?

    Et qui sont les perdants ? hein ?

    Bonne journée à tous

    • jean-Luc
      24/02/2012 à 1:34

      Nous pardi, puis on paye ces sommes dans nos abonnements…

  3. Laurent31
    24/02/2012 à 8:33

    Swisscom ne pouvait pas être celui qui paye le + ni celui qui paye le moins, étant donné que la confédération détient pas loin de 55% de Swisscom.. ça aurait été politiquement incorrect même si on se pose quand même des questions.

    En tout cas ça fait cher le Mhz et on se demande quel est le mérite de l’OFCOM si ce n’est vendre de l’air (Mhz) pour des millions.. c’est bien payer pour réglementer les fréquences.

    On constate effectivement que Sunrise ne lâche pas l’affaire et colle Swisscom de près.

    L’avenir nous dira si ce coup de poker était bien calculé, difficile de savoir la tendance des fabricants à conserver des technologies comme le GSM et surtout de savoir quelles technologies viendront s’ajouter au joli tableau de l’OFCOM 😉

  4. Plouc
    24/02/2012 à 8:33

    On ne me fera jamais croire que Swisscom n’a pas été un peu éclairé…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :