Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La Sony Xperia Tablet S sur le gril

La housse qui fait office de clavier.

La housse qui fait office de clavier.

Dévoilée à l’IFA 2012 de Berlin, l’Xperia Tablet S est une des meilleures ardoises actuelles pour le salon et la maison. Plus fine que le modèle précédent, elle se distingue toujours par un design inhabituel en matière de tablettes, rappelant un bloc de papier. Son autonomie a été augmentée.

Côté matériaux, le dos est désormais en aluminium. Globalement, la finition est aussi légèrement supérieure au modèle précédent. Après quelques problèmes lors du lancement, il faut souligner que les modèles actuels sont résistants aux éclaboussures: pratique pour la cuisine.

Après quelques écrans de démarrage, je constate qu’il faut toujours activer le français et l’allemnad pour avoir un clavier de type QWERTZ. Résultat, le dictionnaire pour le français ne fonctionne pas. A quand un véritable clavier pour la Suisse romande, ce n’est pourtant pas faute d’avoir signalé ce problème à Sony…?

J’essaie alors le clavier externe anglais taillé dans une matière qui ressemble à du cuir. On peut y glisser la tablette qui se fixe sur une plaque. On a l’impression d’avoir entre les mains une sorte d’agenda. Le tout est plutôt pratique et se referme grâce à un élastique. Dommage que ce clavier soit de type QWERTY, sans les accents pour le français…. Passons.

Le mode familial

Une des grandes nouveautés de cette nouvelle mouture est le mode invité. Il est possible de choisir un autre fond d’écran et seulement quelques applications comme des jeux spécifiques ou l’appareil photo pour ne pas donner l’accès à internet ou à ses e-mails par exemple. On retrouve le même principe que sur les Windows Phone 8.

La mise en fonction du mode invité est simplissime. On choisit le nom d’un profil, un code et une question secrète et les applications spécifiques. Il est donc possible de laisser jouer ses enfants sans danger pour eux ou les données. Une innovation bienvenue! Pour repasser en mode complet, il faut saisir son code. Simple, radical et peut-être idéal pour le salon des familles. Toutes les spécifications.

Une longueur d’avance

Globalement, la tablette est ultra-réactive et fonctionne bien. Elle possède tous les avantages d’Android 4.x, le système nomade de Google. La possibilité d’utiliser de nombreux widgets constitue toujours un plus par rapport à certains systèmes d’exploitation qui ne sont capables que d’aligner des icônes. On peut toujours se constituer un véritable tableau de bord de sa vie numérique.

Une station de base avec connectique HDMI.

Une station de base avec connectique HDMI.

Seul bémol, un nombre d’applications spécifiques inférieures à ce qu’on trouve sur l’App Store. Cela dit, utilisateur du modèle précédent, ça ne m’a jamais dérangé. En effet, cette tablette s’utilise essentiellement au salon comme télécommande infrarouge, pour surfer et pour jouer. Et là, de mon point de vue, elle accomplit parfaitement sa mission.

Télécommande universelle

En effet, comme le modèle précédent, cette Xperia Tablet S de Sony est équipée d’un module infrarouge et peut être utilisées comme télécommande universelle. De nombreux appareils sont préenregistrés et s’installent en quelques secondes. Pour les autres, il est possible de mémoriser toutes les touches de la télécommande universelle.

Cette opération prend évidemment un peu plus de temps, mais permet de créer une des meilleures télécommandes universelles du moment à un prix tout à fait convenable (un peu plus de 400.- pour le modèle 16Go). Il est même désormais possible de créer des macros pour automatiser certaines opérations répétitives.

Lecteur de cartes

Pour le reste, même s’il n’est pas possible de changer soi-même l’accu, cette tablette possède un lecteur de carte SD. Pratique non seulement pour augmenter la capacité mémoire, mais aussi en vacances pour visionner les photos de son appareil numérique.

Précisons d’ailleurs que cette tablette possède elle-même un bon capteur photo de huit millions de pixels et pouvant capturer des panoramas. Une fonctionnalité proposée depuis belle lurette par Sony sur ses smartphones.

Un pied pour le salon

Dans le but de pouvoir visionner facilement des vidéos et de la recharger par la même occasion, cette ardoise peut être agrémentée d’un pied en métal équipé d’une sortie HDMI. Avant de pouvoir l’utiliser, il faut enlever la protection pour l’étanchéité sur la tablette.

Ensuite, il faut glisser l’ardoise sur la tige prévue pour sa fixation et rabattre vers le haut le connecteur pour l’alimentation. Même si c’est jouable, on a vu plus pratique. Dommage, car le pied est magnifique est vraiment design.

L’idéal pour la maison et le voyage

Au final, je fois dire que je suis globalement conquis. Dommage que Sony ne parvienne pas à résoudre ces problèmes de clavier. C’est d’autant plus surprenant que ce constructeur produit des téléphones et des ordinateurs pour le monde entier et devrait connaître cette problématique…

Dotée d’un excellent navigateur (Flash a fonctionné sans autre), de la superbe solution de navigation de Google et profitant d’une autonomie de plusieurs jours en veille, cette ardoise montre que Sony est incontournable sur ce marché. En plus, il apporte des innovations essentielles comme le mode invité si important pour les familles….

Xavier Studer

18 commentaires pour “La Sony Xperia Tablet S sur le gril

  1. Gapspard
    03/12/2012 à 7:35

    Me semble pas mal. Mais pourquoi n’a-t-elle pas de stylet? Du coup elle serait idéal pour le travail aussi.

  2. Romain
    03/12/2012 à 8:15

    Le problème de Sony, c’est le service. On les appelle, ils promettent et ca n’arrive pas ou alors des mois après…

  3. Bernard
    03/12/2012 à 8:35

    Est-ce-que cette tablette fonctionne aussi comme télécommande pour la Playstation de Sony? Cela semblerait logique, mais j’ai entendu dire que non…

  4. Mark
    03/12/2012 à 9:34

    Le diable se cache dans les détails…. Un clavier qwerty, pas de dictionnaire français, cela suffit à décourager et déconseiller l’achat de cette tablette Sony.
    Dommage, car le mode invité serait trèèèès apprécié (cela manque sur l’iPad).

    • obiwan
      03/12/2012 à 11:22

      Attention, le dictionnaire français existe en choisissant le clavier français. Le clavier Suisse romand est effectivement un problème récurrent dans Android, il serait bon que Google fasse quelque chose.

    • Rodolphe
      03/12/2012 à 9:03

      Jamais utilisé de tablettes Android. Par contre sur des portables en ICS, j’ai pas souvenir d’avoir eu des problèmes à configurer un clavier en suisse romand. En installant par exemple SwiftKey sur la tablette (4 CHF), c’est toujours pas possible d’obtenir du qwertz ?

      • Xavier Studer
        03/12/2012 à 9:10

        On peut effectivement acheter des claviers alternatifs, avec les risques que ça peut comporter…

  5. Simon
    03/12/2012 à 1:05

    Xavier, merci pour cet article/test très intéressant et consacré uniquement à son sujet (pas de référence direct à d’autres marques, etc.). Très agréable à lire et très informatif! Merci!

  6. Lancelot
    03/12/2012 à 2:35

    Et bien voilà ! un très bel article, sans fausse note ni mépris d’autres marques. Félicitation XS, voyez, quand vous voulez, vous y parvenez à nous pondre un excellent article qu’on lit avec grand intérêt. Continuez comme ça !

  7. MonBug
    03/12/2012 à 4:41

    On ne n’emballe pas. Moi je lui met 9 sur 10. Il a quand même placé le traditionnel « ….un plus par rapport à certains systèmes d’exploitation qui ne sont capables que d’aligner des icônes » 😉 Encore un petit effort Xavier.

    • Xavier Studer
      03/12/2012 à 7:56

      Je me demande de quel système on parle…

  8. Niklaus
    03/12/2012 à 10:50

    Pom Pomme pom Pomme, j’adore Xavier car j’ai plaisir à lire son blog et sa touche personnel quand il parle d’autre marque. Bonne continuation 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :