Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Surf sur internet: la Suisse la plus rapide d’Europe!

Surf sur internet: la Suisse largement plus rapide que la France, selon Akamai.

Surf sur internet: la Suisse largement plus rapide que la France, selon Akamai.

Les publicités pour de l’internet ultra-rapide foisonnent sur les chaînes de télévision hexagonales. On a l’impression que la France est en avance sur la Suisse, ce qui est totalement faux. Encore une raison de ne jamais croire la propagande diffusée à la télévision et pour la zapper au plus vite grâce aux fonctions Replay de Swisscom ou ComeBack de Sunrise!

Selon la dernière enquête d’Akamai, une société spécialisée dans l’accélération de l’internet, la connexion moyenne en Suisse est de 12,7 Mbits/sec, en hausse de 5,8% en un trimestre! L’Helvétie se classe au 4e rang mondial. Les Pays-Bas et la Suède la talonnent. La France apparaît au 39e rang mondial avec une vitesse moyenne de 6,6 Mbits/sec, en léger recul! Pas terrible!

Visiblement, les offres des câblo-opérateurs, très accessibles financièrement, ainsi que le déploiement de l’onéreuse fibre optique de Swisscom ont un effet très important sur le classement d’Akamai. Il y a fort à parier que la Suisse gagne encore rapidement des places compte tenu des investissements consentis et des offres proposées.

Une concurrence effective

Même si j’épingle parfois Swisscom dans cette colonne et que je décrie son rôle de frein à la concurrence, il faut relever que cette situation permet aux opérateurs de faire de l’argent et de construire des réseaux performants. La concurrence est donc salutaire tant qu’elle permet ce type d’évolution.

On peut d’ailleurs non seulement constater que les opérateurs français commencent actuellement à licencier, mais que les performances des réseaux sont discutables puisque la vitesse moyenne de surf est en baisse. A méditer avant de réclamer des baisses de prix massives qui se répercuteraient également sur l’emploi…

Xavier Studer

Le surf nomade continue d’exploser

Surf nomade: l'explosion se poursuit selon des données d'Ericsson relayées par Akamai.

Surf nomade: l’explosion se poursuit selon des données d’Ericsson relayées par Akamai.

 

32 commentaires pour “Surf sur internet: la Suisse la plus rapide d’Europe!

  1. Laurent V
    28/06/2014 à 8:44

    Tout est dit. Merci
    Je me réjouis de lire ici les râleurs qui trouvent qu’en Suisse, nous sommes tondu comme des moutons pas Swisscom.
    Personne n’investit plus que Swisscom afin de moderniser son réseau.
    Peut-on en dire autant des concurents? Quelle part de leur profit est reversé aux actionnaires?

    • 28/06/2014 à 8:54

      J’insiste sur le côté social. La guerre des prix réclamée par certaines associations est totalement irresponsable. L’ampleur du bénéfice de Swisscom reste toutefois discutable… Pour les autres sociétés, il faut comprendre qu’elles n’ont pas les coffres-forts du puissant opérateur: http://www.xavierstuder.com/2013/10/28/infographie-swisscom-ecrase-marche/

      • rolgui
        28/06/2014 à 10:09

        Concernant l’ampleur des bénéfices qui sont (peit-être en partie) réinvestis dans le développement, les services, la communication, Il y a d’autres entreprises qui en font bien plus, avec des bonus indécents pour leurs managers ou leurs traders, qui ne produisent rien.

        • 28/06/2014 à 11:57

          Le bénéfice indécent de Swisscom est réalisé après des investissements pharaoniques… Ce qui en dit long!

      • marco
        30/06/2014 à 9:51

        « Pour les autres sociétés, il faut comprendre qu’elles n’ont pas les coffres-forts de Swisscom » vous vouliez dire ….

  2. Bruno B.
    28/06/2014 à 9:18

    Et pas un mot sur Cablecom ?

  3. Pedro Domingues
    28/06/2014 à 9:52

    Bonne nouvelle et c’est un fait qui montre la dynamique de manière générale.
    Dommage que des opérateurs soient cités par rapport à la replay avec leurs noms.
    Mon point de vue: soit on se cantonne à mentionner la replay en tant que telle (sans citer d’opérateur) ou alors pas très correct de n’en citer que deux qui sont sur le xdsl

    Bonne continuation

    • 28/06/2014 à 11:01

      Swisscom et Sunrise ont beaucoup fait dans ce domaine.

  4. Nathalie Raemy
    28/06/2014 à 11:47

    Bonjour à tous,
    C’est difficile de juger de ces moyennes de débit par pays. Comment sont elles obtenues exactement? Quoi qu’il en soit, le plus frustrant dans un si petit pays que la Suisse c’est la disparité entre les différentes localités et adresses. Pour avoir passé de 75 Mbps (150 étaient même disponibles) à 13 à 5 Mbps (selon les heures) suite à un déménagement, et ayant impérativement besoin d’un haut débit pour mon emploi à domicile (…), je sais ce que l’on ressent dans un pareil contexte. En ce moment on entend beaucoup parler des nouvelles connexions à 500 Mbps voir plus, par câble ou fibre optique. C’est super, oui la Suisse est à la pointe! Toutefois il faudrait aussi pensr à trouver des solutions pour toutes ces rues et localités qui sont encore à max. quelques mégas comme au siècle passé. Ok, la 4G se développe, mais elle est déjà presque saturée en download: actuellement depuis le mondial, le upload est deux fois plus élevé en soirée (…). Et puis le problème avec la 4G, c’est toujours plus d’ondes qui circulent autour de nous; encore et encore. Peut-être qu’un jour on viendra nous dire que c’est nocif d’une certaine manière… Donc assurer à toute la population un réseaux fixe, de manière égalitaire pour tous, serait vraiment plus humainement et techniquement correct que se qui se passe en ce moment 🙂

    • 28/06/2014 à 11:55

      En balade avec mon fils aîné, je vous écris depuis une terrasse à Cully. Sur mon abo Infinity M bridé, je mesure 16 par près de 2Mbits sec en 4G. Pas mal pour une zone viticole…

      • Nathalie Raemy
        28/06/2014 à 12:36

        Le pire parfois, c’est encore certaines rues dans le centre des vieilles villes, et pas forcément les villages en a campagne 😉 C’est génial de pouvoir attendre 100 Mbps voir plus, cela aurait été impensable il y a seulement quelques années. Mais un minimum d’environ 20 Mbps (stables) pour tous, concernant le réseaux fixe, me semblerait devoir être une priorité pour les opérateurs. Après, si certaines zones peuvent bénéficier de plus de 100 Mbps et bien tant mieux pour eux. Mais il y a des laissés pour compte, même parfois dans des quartiers de villas récentes. Mais bon, en un sens ça me fait aussi penser à la disparité des impôts en Suisse, selon les cantons…. Oui, je suis frustrée de ne plus avoir ma connexion à 75 Mbps et je dois dépenser une fortune pour faire venir la fibre optique à mon adresse, où seules des solutions onéreuses pour entreprises sont disponibles actuellement. Tout le monde n’est donc pas sur le même pied d’égalité selon où on habite. La mention « Internet à haut débit » est d’ailleurs maintenant un critère très important pour la vente d’in bien immobilier… Bon, je vais tâcher de prendre mon mal en patience 😉

        • Tricoline
          28/06/2014 à 11:14

          Avant de déménager ou d’acheter un bien immobilier il faut parfois bien réfléchir pour choisir la nouvelle adresse, surtout si on a besoin d’un haut débit à son domicile pour raison professionnel, c’est comme déménager à 4 heures de route du 1er aéroport alors que 3 fois par semaine vous devez prendre l’avion.
          Il fallait y penser avant, ou alors vous êtes assez riche pour vous faire poser une fibre rien que pour vous.
          Le haut débit pour toutes les maisons de ce pays, ce n’est pas pour tout de suite, vous risquez bien de devoir attendre entre 5 et 10 ans, ou déménagez à nouveau !

          • Nathalie Raemy
            29/06/2014 à 7:12

            Oui, vous avez bien résumé la situation Tricoline, merci. Pour votre info j’ai racheté ce bien immobilier à mes parents dans une situation d’urgence. Mon père de 70 ans étant informaticien à l’époque, je n’ai pas pensé à vérifier 😉

  5. Eric
    28/06/2014 à 12:39

    Client chez Swisscom (mobile, SwisscomTV, etc) depuis des années, je constate que le rapport qualité-prix a toujours été excellent.

  6. Christian Montano
    28/06/2014 à 12:50

    Heu, surface de la France ~ 640’679km2, surface de la Suisse ~41’285km2, ça laisse un peu songeur non?
    J’aime me faire l’avocat du diable 😉

    • YaYa
      28/06/2014 à 1:56

      Suisse 7,9 mio d’habitants, France 65 mio. Si chacun payait le prix juste pour ses services, ils pourraient aussi développer un réseau de meilleure qualité.
      A vouloir tout pas cher, on a rien.

      • Christian Montano
        28/06/2014 à 2:32

        D’un autre côté, nous, on est riche!!! ;P

        • 28/06/2014 à 6:01

          Pas tout le monde… Mais le niveau de vie est globalement élevé.

          • Christian Montano
            28/06/2014 à 6:36

            Mon commentaire était évidemment sarcastique M. Studer.
            Je pense justement à toutes ces gens qui n’ont pas forcément les moyens de payer autant pour jouir de ces services…

          • 28/06/2014 à 6:39

            Oups.

  7. jojozuf
    28/06/2014 à 1:27

    Je suis pas toujours d’accord avec Xavier, mais sur ce coup je lui dit merci de remettre l’église au milieu du village !
    Pour ma part je suis très content de mon net fibre à 92 frs par mois .
    Internet 40 Mbits symétrique, 140 chaînes de Tv ( environs mais déjà trop pour moi )
    Enregistreur 10 heures et téléphone gratuit pour les fixes Suisses ( encore trop pour moi mais j’ai une femme 🙂 )
    Comme quoi les petits peuvent être concurrentiels .
    Envoyé depuis cala Bassa, Île d’Ibiza .
    Merci Europasim de me fournir 500 mo, 25 min entrantes + 25 sortantes+ 50
    SMS pour 3 € .

  8. Markol
    28/06/2014 à 10:56

    Enfin que des choses positives sur les prix et la vitesse du surf en Suisse et pas seulement que des râleurs jamais content de ce qu’ils ont et qui pensent que chez les voisins c’est toujours mieux.
    Je reviens de chez mon beau-frère qui habite à 10min de St. Jacques de Compostelle et bien je peux vous dire qu’il est content quand il a en permanence 3Mb/s. Lundi soir il y a eu un orage et plus d’internet jusqu’au jeudi. Jeudi cela a refonctionné de 10h jusqu’à 17h et des vitesses allant de 300Kb/s à 2,5Mb/s.
    Pour le moment cela ne fonctionne toujours pas à la perfection. Il y a plus souvent des temps de coupures que des temps de connections et jamais les débits de 3Mb/s alors qu’il a un abo lui permettant un max de 10Mb/s.
    Allez voir l’état des poteaux, des câbles et des épissures (pas toujours étanches).
    On paie plus en Suisse mais pour avoir quelques choses qui fonctionne. Vouloir payer moins c’est le risque de se trouver dans l’état de l’Espagne. Plus d’argent pour investir dans les infrastructures ou les entretenir.
    Je ne vous parle même pas du réseau mobile.
    A bon entendeur.

    • P.Bozzini
      28/06/2014 à 11:01

      Oui, sauf que c’est toute la population qui paie pour quelques privilégiés (fibre).

      • Nathalie Raemy
        29/06/2014 à 6:50

        Bonjour,
        @Markol: ça existe aussi en Suisse:
        http://www.24heures.ch/vaud-regions/la-cote/Tout-un-village-se-rebiffe-contre-le-reseau-Swisscom/story/16981518

        @P.Bozzoni: je suis d’accord avec vous, mais moi en ce qui me concerne je dois me la payer moi-même l’arrivée et installation de la fibre jusqu’à ma maison; et ceci auprès d’un fournisseur spécialisé dans les solutions pour entreprises. Cet été, pas de vacances ;-)) Car je ne peut pas attendre sur Swisscom pour des raisons professionnelles et l’alternative Cablecom n’est pas disponible à mon adresse (et Sunrise utilise le last mile en cuivre de Swisscom, c’est donc les mêmes débits..).

        @tous: comme je le disais dans mes commentaires précédents, ce que je trouve frustrant en Suisse c’est qu’on peut autant avoir à certaines adresses des débits à vous couper le souffle, et à la pointe de la technologie que avoir la malchance d’être à une de ces adresses de « laissés pour compte » en dessous de 10 Mbps, voir 5 à certaines heures. Et c’est vrai qu’on paye la plupart du temps le même prix que ceux qui arrivent par exemple à 20-30 Mbps. Car du fait qu’on arrive de temps en temps à 13 Mbps on prend l’abonnement qui va max jusqu’à 30 et pas l’abonnement qui va max jusqu’à 10. En fin de compte, à l’heure où on parle du 500 Mbps, voir le 1 Gb, il y en a qui se battent encore pour arriver péniblement aux environs de 10 Mbps!!! Et en ce qui me concerne je suis pourtant en centre ville (Yverdon), dans une construction récente (…). Vérifier bien les possibilité de connexion internet avant d’acheter un bien immobilier, à bon entendeur 😉
        Mais dans l’ensemble, c’est clair qu’on doit probablement être bien mieux lotis que la plupart des très vastes pays. Comme le dit Christian Montano, couvrir 640’679km2 (France), ce n’est pas la même chose que de couvrir 41’285km2 (Suisse). Et si on enlève les alpes c’est encore moins.
        Mais la plupart des pubs des fournisseurs d’accès internet devraient tout-de-même ajouter un petit: « veuillez tout-de-même penser à vérifier le débit disponible à votre adresse »

        • Tricoline
          29/06/2014 à 10:55

          A Yverdon, étrange Swisscom et la commune ont fait tout un «  »ramdam » pour la fibre optique par Swisscom partout en ville ! … cela serait-il du « bidon » …
          Et à Yverdon UPC Cablecom est présent dans toute la ville il me semble, ou alors vos parents ont fait comme certains, ils ont envoyés sur les roses le téléréseau d’Yverdon, qui à débuté dans les année 1974 il me semble.
          J’ai connu pareil situation, pas familiale, mais de gens qui disaient que cela ne servait à rien, qu’avec leur antenne de toit cela allait bien comme cela …
          Bref il y a bientôt un siècle certain refusait l’électrification, comme quoi la « bêtise » humaine elle a de l’avenir …

          • Nathalie Raemy
            01/07/2014 à 1:09

            Bonjour Tricoline, je vois que vous êtes bien renseignée. Oui en effet, Swisscom est censé installer la fibre optique à Yverdon, mais en pratique c’est un peu plus compliqué que ça. Comme vous l’avez si bien dit dans un précédent message, le temps que quasiment tous les foyers soient connectés ça peut prendre 5-10 ans! On est pourtant pas loin d’une station et ligne FO de Swisscom, le « tube » existe déjà de notre maison à la rue. On leur a signalé notre intérêt, mais rien ne se passe alors que d’autres adresses commencent à être connectées (mais c’est vraiment le début, et il y a un quartier pilote en ce moment). Mais sans vouloir décevoir les futurs usagers, même avec la fibre optique ça va faire la même chose qu’avec le dsl… si on est en bout de ligne… Uuuupsss, ça va pas être plus de 50 Mbps… Maintenant concernant les centres des vieilles villes, même avec des constructions récentes, c’est plus compliqué qu’on pourrait l’imaginer: par exemple, Cablecom est disponible dans la rue d’à côté, à environ 30-40 mètre de chez nous, mais il faut passer par dessous un vieil immeuble et faire des fouilles archéologiques sur notre terrain, car on est très près du château et c’est une zone protégée. Bref, il y en a pour des milliers de francs. Ce sont des choses qui auraient dues être pensées à la construction… (=probablement des fausses économies de la part de mes parents, je vous le concède). En plus, pour la petite histoire, j’ai une amie qui habite le quartier d’immeubles rue des Moulins, construction d’env. 10 ans, et chez elle c’est Swisscom dsl qui n’est pas disponible, par contre elle a une connexion cablecom a couper le souffle (mais à la base elle aurait voulu Swisscom avec qui elle était heureuse à sa précédente adresse. Lesquels lui ont d’ailleurs fait un abonnement et envoyé un modem-router sans vérifier que ce n’était pas possible à son nouveau domicile. LOL, l’erreur est humaine). Bref, tout ça n’est pas simple.
            Par contre j’ai enfin ma fibre optique, c’est absolument génial et décoiffant (VO énergie), merci à eux, ils sauvent mon emploi. Et cette société devrait bientôt lancer des packs tout publics avec TV, etc. Vive le marché concurrentiel en fait! Je vais donc me serrer un peu la ceinture jusque là. Quand on pense que dans les pays industrialisés, sur 3-4 produits alimentaires achetés il y en un qui va à la poubelle sans avoir été entamé, il y a de quoi faire 😉 !!!

  9. Eric
    30/06/2014 à 1:30

    […]la connexion moyenne en Suisse est de 12,7 Mbits/sec, en hausse de 5,8% en une année! […] La France apparaît au 39e rang mondial avec une vitesse moyenne de 6,6 Mbits/sec, en léger recul![…]

    La hausse pour la Suisse est de 26% en une année (YoY = Year on Year), 5.8% c’est sur le dernier trimestre (QoQ = Quarter on Quarter). En France elle est de 31% en une année, soit une progression relative supérieure à la Suisse (mais une progression absolue inférieure). Petite erreur, mais qui ne change pas le fond de l’article.

    A noter que les progressions sont très variables par pays, donc probablement influencées par les opérateurs (p.ex. variations de prix ou d’offres) ou le lancement de nouvelles technologies (p.ex. déploiement de la 4G). Par conséquent, il y aura encore de fortes variations annuelles en fonction de l’introduction des mêmes offres ou technologies dans différents pays. A voir si le classement de la Suisse est fondamentalement juste (une meilleure infrastructure) ou reflète seulement un investissement un peu anticipé (la même infrastructure déployée un peu plus tôt).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :