Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Mobilezone pèse 700 millions pour 900 collaborateurs

Mobilezone a publié cette semaine ses résultats financiers pour les six premiers mois de l’année. L’occasion de mettre en évidences quelques chiffres du plus grand revendeur indépendant de smartphones en Suisse. Un groupe qui propose aussi des services de réparation et de téléphonie.

Le chiffre d’affaires prend l’ascenseur quelques mois après l’acquisition de l’allemand Einsamobile dont les résultats ont été intégrés à partir du 1er avril 2015. A terme, les ventes de Mobilezone devraient exploser à plus de 700 millions annuel puisque Einsamobile vend pour 400 millions par an…

Mobilezone dispose désormais d’un réseau de vente de près de 130 succursales en Suisse et de 40 à l’étranger. Il propose aussi des services de réparation au travers de ses filiales Mobiletouch présentent en Suisse et en Autriche. Enfin, il poursuit la vente d’abonnements de télécoms au travers de Talk Talk.

Mobilezone: quelques chiffres clefs (parfois sur six mois)

Mobilezone: quelques chiffres clefs (parfois sur six mois)

Une action qui brille en bourse

Au cours du premier semestre 2015, grâce à cette acquisition, Mobilezone, a donc augmenté son chiffre d’affaires de 72,3% à 305.2 millions de francs. Le bénéfice d’exploitation est passé à 14.3 millions de francs, ce qui correspond à une augmentation de 27,1%, selon un communiqué de presse publié en fin de semaine.

Le monde des finances semble avoir réalisé tout le potentiel de Mobilezone, qui vient par ailleurs d’étendre son partenariat avec Swisscom. L’évolution de l’action du Groupe basé à Regensdorf a été très positive au cours du premier semestre, selon son communiqué. Le cours est passé entre fin décembre 2014 et le 18 août 2015 de 10,55 à 16,80 francs.

Services à la traîne

Mobilezone ne brille toutefois pas dans tous les secteurs. Le chiffre d’affaires des services (Mobiletouch et Talk Talk) a diminué de 46,9 millions de francs à 36,8 millions de francs soit 21,5%. L‘EBIT des services a chuté de 1,2 million de francs à 3,5 millions de francs, selon le même texte. En Suisse, le repositionnement de Talk Talk sur le mobile explique en partie ces résultats.

Quoi qu’il en soit, Mobilezone reste confiant pour l’année 2015. Le Groupe attend avec impatience le lucratif lancement d’un nouveau modèle d’iPhone pour le second semestre. Il explique que, par expérience, cela devrait relancer les conclusions de contrats. Par ailleurs, comme suggéré ci-dessus, Einsamobile va avoir un impact positif supplémentaire sur les affaires….

Xavier Studer

Pour aller plus loin:

Les rapports financiers de Mobilezone
Les communication de Einsamobile
mobilezone rachète einsAmobile

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :