Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Tag Heuer lance sa montre connectée et évolutive à 1400 francs suisses!

Tag Heuer franchit le pas de l’horlogerie logicielle! Getty Images for Tag Heuer.

Tag Heuer franchit le pas de l’horlogerie logicielle! Getty Images for Tag Heuer.

Tag Heuer a donc lancé lundi à New York sa montre connectée, développée en partenariat avec Intel et Google. L’horlogerie traditionnelle fait donc un pas remarqué vers l’horlogerie logicielle en y apportant aussi son savoir-faire!

En effet, même si ce garde-temps annoncé est propulsé par Android Wear de Google, comme de multiples produits du marché, l’horloger basé en Suisse propose un boîtier qui a fait ses preuves en titane ainsi que certains programmes, qui sont probablement de belles simplifications!

Une Android classique, mais…

Disposant de 4 Go de mémoire, cette nouvelle tocante branchée permet par ailleurs de faire fonctionner près de 4000 applications spécifiques, comme nombre de ses concurrentes. La montre Tag Heuer Connected, dispose toutefois de cadrans soignés à l’aspect traditionnel, d’une fonction de type alarme et de nombre de compteurs interactifs. Elle bénéficierait d’une autonomie d’une journée et fonctionne aussi bien avec des smartphones Android qu’avec l’iPhone.

Selon le communiqué de presse diffusé lundi soir, la montre peut être échangée contre une montre traditionnelle lorsque ses composants électroniques seront obsolètes (moyennant 1400 francs supplémentaires). Une manière de rendre un garde-temps électronique éternel en le convertissant au mécanique, une technologie moins sujette aux évolutions rapides.

Etanche et taillée pour l’éternité!

«Nous sommes incroyablement fiers de dévoiler la première montre connectée qui élève 150 ans d’histoire vers le futur. La Tag Heuer Connected vous donne non seulement le moyen d’être connecté avec le futur, mais aussi avec l’éternité», a souligné Jean-Claude Biver, patron de la marque. Précisons encore que cette montre est évidemment étanche, ce qui n’est pas le cas de toutes les stars du domaine pourtant parfois très médiatisées!

Tag Heuer démontre que certains horlogers basés en Suisse ne veulent pas manquer le train des montres connectées. En s’alliant à Intel et Google, l’horloger est allé chercher les compétences qui lui manquaient. Même si la réaction du marché est difficile à anticiper, ce positionnement est simplement excellent sur un marché difficile à jauger

Xavier Studer

24 commentaires pour “Tag Heuer lance sa montre connectée et évolutive à 1400 francs suisses!

  1. 10/11/2015 à 8:39

    Xavier: je ne vois pas le terme de « garde temps » dans votre article alors que vous l’utilisiez volontiers pour qualifier l’Apple Watch ? 😉
    En tout cas, hier JC Biver a donné de la voix pour présenter une google watch dans un boitier TAG HEUER.
    Vivement que l’on puisse voir cette montre en Suisse pour l’apprécier et mieux la juger.

  2. chrisge
    10/11/2015 à 8:42

    pas sûr que ce soit une bonne idée pour TAG !!!

    Les bobos accros au marketing se feront plumer en achetant plutôt une iWatch et les amoureux des montres n’achèteront pas une montre à obsolescence programmée…

    Mais la bonne choses c’est que ceux qui auront craqués pour ce nouveau gadget finirons quand même par avoir une vraie montre quand elle ne marchera plus…. Ils auront pas tout perdu contrairement au pommeux….

    • Yannick
      10/11/2015 à 8:57

      Franchement bof… Sympa mais j’aurais aimé le mix aiguilles physiques et écran… La on a un écran lcd et voilà… Rien de spécial sous les tropiques, batterie d’une journée… Autant prendre une moto 360…

    • 10/11/2015 à 9:19

      il en faut pour tous les gouts … J’ai une TAG et aussi une Apple Watch. Et la perspective d’avoir un jour une TAG connectée m’intéresse (même si je ne suis pas séduit par ce premier modèle à priori).

      • 10/11/2015 à 11:24

        Une TAG et une Apple watch, pour être sûr d’être à l’heure au boulot?

        • laurentathome
          10/11/2015 à 11:48

          oui et aussi une swatch system 51 pour avoir le fuseau horaire de la lune

  3. Thierry
    10/11/2015 à 8:56

    Cette phrase veut tout dire : « la montre peut être échangée contre une montre traditionnelle lorsque ses composants électroniques seront obsolètes. Une manière de rendre un garde-temps électronique éternel en le convertissant au mécanique, une technologie moins sujette aux évolutions rapides »
    … c’est la différence entre un gadget électronique et un bel objet fait pour durer. L’obsolescence des composants électroniques, c’est quand la batterie sera HS ???
    Maintenant rendre un peu plus beau ces gadgets électroniques, c’est peut-être une idée porteuse. A suivre…

  4. 10/11/2015 à 11:25

    Précisons encore que cette montre est évidemment étanche, ce qui n’est pas le cas de toutes les stars du domaine pourtant parfois très médiatisées! POM! POM! POM! POM!

    • laurentathome
      10/11/2015 à 11:47

      ooops, étanche ? pas pour se baigner avec je crois mais juste pour se laver les mains

  5. dsp
    10/11/2015 à 11:42

    Elle est IP67, soit une étanchéité garantie jusqu’à… 1 mètre.

    • laurentathome
      10/11/2015 à 12:06

      oui c’est bien une étanchéité … limitée

  6. Titus
    10/11/2015 à 2:00

    Elle claque quand même.

  7. 10/11/2015 à 3:09

    Je ne vois pas beaucoup de différence au coup d’oeil que las watches LG rondes aussi sous Android Wear….
    http://www.wareable.com/lg/lg-watch-urbane-review

  8. tictactourbillon
    10/11/2015 à 4:57

    De ce que j’ai compris faudra repayer une seconde fois la même somme pour pouvoir l’échanger et cela déjà après deux années !
    Et je pense que pour ce prix là on aura droit à du traditionnel quartz, j’ai un sérieux doute sur une mécanique de la marque.

    • 10/11/2015 à 6:18

      Il s’agit bien d’un échange facturé 1400 francs pour une montre mécanique.

  9. 10/11/2015 à 5:24

    alors la bonne affaire ou pas dépendra aussi de cette offre dite « trade in », il nous faut plus d’infos sur cette question.

    • 10/11/2015 à 6:18

      Il s’agit bien d’un échange facturé 1400 francs pour une montre mécanique.

  10. Misterdbma
    10/11/2015 à 9:23

    Je suis vraiment sur les fesses! Un gars comme Bivert qui avait toute mon estime, précurseur avec les alliage de chez hublot, grand bon vivant qui ….. Nous sort un motorola 360 rebrandee TAG !!!

    Je suis encore sur le choc …
    Mais pourquoi avoir sortis cette mer..
    Pourquoi pas avoir fais comme Alpina, Frédérique Constant ou les autres … Une montre avec éguilles et swiss made mais avec une couche de techno connectée !!!

    Nul Archi nul

  11. Engel Richard
    11/11/2015 à 1:40

    Cette montre portant le prestigieux label tag heuer est un attrape couillon, pour ceux qui aiment le Suisse made et bien c’est râpé car elle ne peut prétendre au swiss made étant fabriquée aux usa, combien seront ainsi trompé ??

  12. Sea Shepherd
    11/11/2015 à 9:28

    je pense aussi que Bivert renie le vrai Swiss Made avec sa montre Google…

    Je pense que Yannick a raison….

    L’idée d’une VRAIE montre mécanique à aiguilles combinée avec un fond de cadran en LCD d’une montre connectée serait vraiment une innovation digne de l’Horlogerie suisse…. à méditer !

    • 11/11/2015 à 9:51

      l’innovation viendra peut-être de marques émergentes (si possible en Suisse) comme Hyétis qui a monté son premier modèle Alpha: http://new.hyetis.com/alpha/#40
      Du vrai Swissmade, des aiguilles, un mouvement automatique et de l’électronique sur mesure !

      • Sea Shepherd
        11/11/2015 à 10:43

        effectivement ! ça a l’air très innovant !

  13. chrisge
    09/05/2016 à 4:53

    La Tag Heuer Connected va-t-elle « perdre » son moteur?

    Personne dans le monde horloger ne semble relever le fait que les récentes annonces d’Intel*, qui vient d’annoncer l’arrêt probable de la gamme des processeurs Atom, condamnent de fait la série Z34XX qui est la pièce centrale de la Connected de Tag Heuer. Cela va remettre en question immédiatement toute la stratégie « Android sur architecture Intel » que Jean-Claude Biver (CEO du pôle horloger de LVMH) nous avait livré comme « la » solution, il y a six mois. Le constat est simple: la Tag Heuer Connected a peut être bien « perdu » son moteur!

    Quelques leçons terrifiantes pour les horlogers suisses.

    1/ Celui qui fabrique les processeurs tient tout le monde en joue

    Intel stoppe la production d’Atom et Tag Heuer va devoir rapidement trouver une solution ou un autre partenaire: Qualcomm ou un autre fournisseur. Mais une telle situation va pouvoir se reproduire à l’avenir, souvenez-vous de l’histoire de Nokia et Intel (déjà eux!). Donc les suisses feraient mieux de se bâtir une compétence processeur/moteur à l’avenir.

    2/ Celui qui détient l’intégration processeur/plateforme peut aussi menacer tout le monde

    La durée de vie de la Tag Heuer Connected vient -après une seule annonce- de s’en trouver considérablement raccourcie. Faute de support à moyen terme d’Intel (1 ou 2 ans?) tout les partenaires horlogers de la marque californienne vont devoir cesser leur production de montres. Intel finance en effet le gros du développement soft qui lie son architecture matériel à la plateforme Android et il est peut probable qu’Intel continue dans ces conditions.

    3/ L’enjeu sur l’internet des Object et le « cloud » semblent être aujourd’hui plus important que la montre pour les géants des ICT!

    L’horlogerie traditionnelle (y compris suisse) qui se met au connecté, va connaître de lourdes difficultés. Il faut maîtriser toute la fabrication ou alors acheter ses entreprises ayant des compétences « processeurs ». Le bricolage ne va certainement plus suffire à l’avenir et la montre connectée ne sera qu’un des objets de l’internet des objets…ni plus ni moins…

    4/ Il n’y a pas d’esprit de tradition dans les ICT…et il n’y en aura jamais!

    Après la percée de l’Apple Watch, voilà le recul d’Intel. On peut noter que les géants des ICT font souvent des mouvements stratégiques brusques et laissent tomber des pans entiers de leurs savoirs faires sans crier gare. Nokia, Digital, IBM, Dell, etc. l’ont démontré fréquemment ces dernières décennies.

    ———

    * Une information que l’on trouve chez VIPresse.net … voici un extrait de ce magasine en ligne: « … Intel est-il en train de solder en catimini les erreurs stratégiques du passé ? Divers médias américains ont annoncé ce week-end l’abandon par le numéro un mondial des semi-conducteurs de ses processeurs Atom notamment pour smartphones. Après l’annonce officielle d’un plan de suppression de 12’000 emplois réduisant ses effectifs de 11% afin de déplacer son centre de gravité des PC vers les centres de données et l’Internet des objets, Brian Krzanich, CEO de l’entreprise a pris la plume la semaine dernière pour expliquer la stratégie et le futur d’Intel… Intel va ainsi abandonner avec effet immédiat ses plateformes Atom SoFIA et Broxton pour smartphones et tablettes, afin de consacrer ses ressources à des produits offrant un meilleur retour sur investissement et plus en phase avec la stratégie du groupe, aurait déclaré un porte-parole d’Intel. «

    • 09/05/2016 à 5:33

      Pour les Wearables CURIE va remplacer ATOM chez INTEL.
      Nous attendons la première montre basée sur cette techno … en espérant que le résultat soit meilleur que la Tag Connected.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :