Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Partie II – Magique Swatch Bellamy: «vous avez payé comment?»

La suite du test de la Swatch Bellamy NFC.

La suite du test de la Swatch Bellamy NFC.

Après avoir activé ma Swatch Bellamy NFC samedi il y a huit jours, je suis parvenu à l’alimenter en cash et à faire mes premiers paiements samedi dernier. Le processus d’activation a pris une semaine avant de susciter l’émerveillement des commerçants qui ont vu en fonction cet accessoire mode, design et branché! Deuxième partie du test de la Swatch Bellamy NFC.

Pour commencer, après avoir activé ma montre, samedi 2 juillet, j’ai reçu les instructions et un IBAN de Cornèrcar jeudi 7 juillet. Vendredi 8, j’ai alimenté ma Swatch en utilisant le service express de Postfinance, facturé cinq francs. Il a fallu 24 heures à l’argent pour arriver finalement samedi 9 juillet sur ma Swatch Bellamy. Pour 95 francs à disposition, j’ai donc payé 105 francs avec les frais d’activation. Le prix pour pouvoir effectuer le test au plus vite…

Des frais à prendre en considération

Evidemment, un paiement conventionnel n’est pas majoré de cinq francs. Et au prochain rechargement, la taxe prélevée par Cornèrcard ne sera «que» de trois francs. Cela signifie que pour une recharge de trois cents francs, la commission est de l’ordre de 1% pour des achats effectués en Suisse. A l’étranger, il faut encore rajouter 2%, comme expliqué dans ce manuel.

Samedi, j’ai commencé par acheter 2,4 francs de bonbons à mon fils au kiosque du coin sans problème. Le buraliste a introduit le montant sur son lecteur NFC, j’ai passé ma montre et la transaction s’est effectuée sans problème.

L’enthousiasme du glacier pendant le test

Chez le glacier d’à côté, l’excellent Loom, la tenancière s’est étonnée «La Swatch est disponible en Suisse, je croyais qu’elle n’avait été lancée qu’en Asie. Petite déception au moment du paiement. On m’a expliqué qu’après une mise à jour du terminal le paiement sans contact ne marchait plus. J’ai sorti mon porte-monnaie.

Chet Payot, aucun problème pour payer les livres des enfants, pour une valeur de 36 francs. Attention, car dès 40 francs, il faut demander un PIN, une opération rédhibitoire, puisque facturée 2 francs. De toute manière, vu les manipulations à effectuer autant sortir sa carte de crédit.

Swatch Bellamy: l’admiration du gérant

Chez Coop, aucun souci pour acheter quelques cosmétiques au Centre, comme chez Coop Pronto un peu plus loin. Encore une fois, cette montre a suscité l’admiration. «Vous avez payé comment?», s’est exclamé le gérant avant de s’ébahir devant le coté pratique de la Swatch Bellaxy!

Au final, cette Swatch Bellamy est un produit magnifique. Rien ne la distingue d’une Swatch conventionnelle, notamment son agréable bracelet en silicone, par exemple. On porte donc au bras un petit chef-d’œuvre de design agrémenté des ultimes technologies de paiement. Bravo Swatch Group!

Cornèrcard vraiment médiocre

Seul regret, les contre-performances de notre système bancaire, totalement à la ramasse? Est-il normal d’attendre près de quatre jours ouvrables pour obtenir les indications pour rechercher une montre qui sert à payer comme du cash? Est-il normal d’attendre 24 heures pour qu’un paiement express soit crédité sur la Bellamy? Clairement non! Par ailleurs, sur mon compte en ligne, onglet transactions, j’ai constaté que le solde était à jour, mais sans avoir le détail des achats.

Tout cela est dommage, car la facilité de paiement procurée par cette Swatch est simplement fantastique, même s’il est parfois nécessaire de sortir son smartphone pour brandir sa Supercard… Un moindre mal. Espérons que les services peu performants de Cornèrcard ne portent pas préjudice à cet excellent produit du Swatch Group!

Xavier Studer

Lire aussi: Apple Pay, Swatch Bellamy, Twint ou rien du tout? Guide de survie!

14 commentaires pour “Partie II – Magique Swatch Bellamy: «vous avez payé comment?»

  1. 10/07/2016 à 8:45

    Merci pour ce test, qui me confirme son inutilité et ses complications, la carte de crédit normale étant encore la meilleure des solutions. Sans compter qu’il y aura des petits malins qui trouveront une nouvelle combine pour pirater.

  2. Jef
    10/07/2016 à 9:40

    Je vous remercie également pour ce test qui montre qu’au lieu de faire simple on peut faire cher et compliqué 😉 Du grand n’importe quoi …

  3. Ludo
    10/07/2016 à 1:58

    Pour comparer votre transaction bancaire, j’ai récemment effectué un virement en France pour payer mes vacances (IBAN + SWIFT). Le paiement, en mode normal (pas en mode express avec une surtaxe), est arrivé le lendemain et aucune commission n’a été prise ni chez l’expéditeur (moi) ni chez le destinataire.

    Je rejoins également les deux autres avis sur l’inutilité du produit. Comme j’ai toujours mon porte-monnaie sur moi et mes cartes de paiement (débit et crédit), ce n’est pas demain la veille que je vais utiliser une montre ou un smartphone pour payer qqch.

  4. Domlesgaz
    10/07/2016 à 2:10

    Après les complications mécaniques dans les montres, voici venir les complications logicielles ! Pour ma part, j’ai abandonné Twint pour le moment au profit de ma carte de crédit NFC et du liquide. Merci tout de même pour ces tests menés avec rigueur et bonnes vacances !

  5. Foxband
    10/07/2016 à 9:51

    Ne risque-t-on pas de payer sans le vouloir, voire sans le remarquer ?
    L’autre jour, j’ai payé sans le vouloir avec une Visa Cornercard, au moment où je mettais la Postcard dans le terminal, et cela pour la simple et bonne raison que la fonction est désactivée sur ma Postcard.
    Y-a-t-il des émetteurs de cartes Visa qui proposent des cartes sans le RFID ou au moins la possibilité de la désactiver ?
    Payer avec une Visa sans le vouloir, dans un petit commerce qui normalement refuse ce genre de cartes, je n’apprécie pas trop. Et combien de commerçants ont des terminaux mal configurés, qui acceptent le premier truc avec une puce ?

  6. Richard Engel
    11/07/2016 à 2:04

    Voilà encore une bonne combine pour enrichir les banques et plumer le pigeon.

  7. Techno Agnostic
    12/07/2016 à 5:34

    Légèrement hors sujet, mais lié: et Apple Pay ?
    Ce service est maintenant disponible depuis presque une semaine, juste un petit retour d’utilisation.
    J’ai testé Apple Pay sur mon iPhone dans une Coop, ça fonctionne, même si la Coop ne fait pas partie des commerces le supportant officiellement. Apparemment tous les terminaux prenant en charge le NFC devraient pouvoir accepter des transactions Apple Pay. Je pense, par contre, que la limite des 40.- s’applique pour les commerces ne supportant pas officiellement Apple Pay (Pas testé personnellement).
    L’activation des cartes de crédit est extrêmement simple: 30 secondes montre en main. Pas de recharge à faire, vous êtes directement lié à votre compte carte de crédit.
    Je me suis ensuite demandé: pourquoi utiliser mon iPhone au lieu de ma Cornèr Card NFC, ou ma carte Maestro UBS (pas encore NFC !) ?
    Je vois un avantage tout à fait pragmatique: l’authentification via le Touch ID (empreinte digitale) :
    – Pas d’activation non désirée de la puce NFC, il faut valider avec l’empreinte (mais peut-être que d’autres mobiles offrent cette fonctionnalité sur le NFC ?)
    – Pas de code PIN introduit, personne ne peut vous voir le taper
    – Reconnaissance de l’empreinte instantanée, pas de temps perdu
    Alors évidemment, il y a les défauts:
    – La technologie Touch ID n’est pas parfaite, mais un peu de sécurité est, à mon avis, préférable à pas de sécurité.
    – Apple se réserve l’usage de la puce NFC, ce qui est discutable
    – Cornèr card ne communique pas sur cette nouvelle utilisation de leurs cartes, ni sur leur site internet, ni par un courrier personnel. Par contre, j’ai vu quasi immédiatement la transaction sur l’application mobile Cornèr
    Pour moi, les avantages l’emportent sur les défauts.

    PS: je ne suis pas un Fan Boy de quoi que ce soit, c’est juste un témoignage de l’utilisation de mon mobile actuel. Si on pouvait éviter le niveau « mon papa est plus fort que le tien », ça serait bien.

    • Eric
      15/07/2016 à 10:24

      Apple Pay est accepté partout où le payement sans contact NFC est possible. Concernant la limite maximum des transactions, elle correspond à la limite de la carte enregistrée dans le Wallet

  8. Eric
    13/07/2016 à 1:46

    Quant à moi, je teste Apple Pay depuis quelques jours en Suisse (Migros, Coop, Dosenbach, Fust, etc) couplé à ma MasterCard Prepaid de SWISSBANKERS (49.-/an). La mise en service d’Apple Pay est immédiate et les paiements en caisse instantanés. La recherche du compte s’effectue via Internet. Système simple et convivial d’utilisation, comme tout ce qui concerne l’écosystème d’Apple

  9. Nielle
    13/07/2016 à 4:40

    Avec Postfinance il y’aurait également des possibilités.
    Pour ma carte de credit rechargeable, je transferts l’argent, sans frais, en 10 secondes depuis mon compte avec l’application. Cela va complètement dans l’esprit de la Swatch Bellamy.

  10. Eric
    23/07/2016 à 12:11

    Après avoir examiné une Swatch Bellamy et lu le mode d’emploi en ligne, je regrette qu’il soit nécessaire d’envoyer un sms ou se rendre sur le site de la banque pour consulter le solde.

    Ma conclusion : produit intéressant mais pas assez abouti pour rencontrer un succès commercial

  11. 16/08/2016 à 11:56

    J’ai vu qu’il y a une date d’expiration de la carte liée à la montre. Que ce passe-t-il après? La montre devient juste utile pour donner l’heure? (ce qui est déjà pas mal!)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :