Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Fibre optique: les mauvais signaux de Swisscom…

Fribourg parie sur une technologie moderne.

Fribourg parie sur une technologie moderne.

Swisscom ne collaborera plus avec Fribourg pour fibrer le canton jusqu’au Moléson, comme il l’annonçait il y a quelques années lors d’une conférence de presse commune avec le Groupe E. Fidèle à une certaine réputation, l’ogre bleu privilégie une politique de gros profits à court terme. Dans un véritable esprit de service public, Fribourg parie lui sur le long terme…

«Nous misons sur un mix technologique (fibre jusque dans la rue et jusqu’aux immeubles) qui nous permet de développer le réseau deux fois plus vite et trois fois moins cher que ne le permet la fibre jusque dans le salon», souligne une porte-parole du puissant opérateur qui indique que plus d’informations ont été publiées dans ce communiqué. La messe est dite du côté de l’ogre bleu, qui délaisse de plus en plus la fibre pour le G.fast.

Après quatre ans de coopération pour déployer la fibre optique dans le canton de Fribourg, le consortium FTTH FR a décidé de continuer à déployer la fibre à son rythme. Son but? Connecter tout le canton au réseau le plus moderne et le plus prometteur sur le long terme.

La fibre clairement supérieure

Groupe E, Gruyère Energie, IB-Murten et le canton de Fribourg soulignent que la fibre optique permet des vitesses de transmission des milliers de fois supérieures aux vieillots fils de cuivre. En considérant les besoins en bande passante, qui doublent tous les 18 mois, cette société reste persuadée que le passage à un réseau tout fibre optique sera tôt ou tard inévitable, selon un communiqué de presse.

Selon les premières prévisions, l’enveloppe de financement consentie par les actionnaires et l’Etat de Fribourg restera inchangée. Le déploiement complet du réseau nécessitera en revanche plus de temps qu’initialement prévu. En 2017 et 2018, FTTH FR va se concentrer sur le raccordement des régions où le besoin est le plus fort, en raison d’une mauvaise couverture télécoms.

Fribourg regarde vers l’avenir, Swisscom vers le passé

Que penser? Avec l’avènement de la 4K, de service de type 3D et l’accroissement généralisé de bande passante, se passer aujourd’hui de fibre optique revient à bricoler un réseau de cuivre suranné. C’est la logique du court-terme qui prévaut et qui est souvent caractéristique des opérateurs télécoms tournés vers l’argent facile.

A contrario, le canton de Fribourg se positionne avec courage sur des investissements à long terme qui finiront par être payants. Mais en aura-t-il les moyens? Pour conclure, relevons que ce partenariat entre Swisscom et les Fribourgeois était mal né puisque la Commission fédérale de la concurrence (Comco) y avait rapidement vu les germes d’un «cartel dur»…

Xavier Studer

31 commentaires pour “Fibre optique: les mauvais signaux de Swisscom…

  1. Tricoline
    02/02/2017 à 6:52

    La messe est dite; Swisscom ne fera plus de collaboration pour du FTTH.

    Qu’en est-il de collaboration en cours dans le Haut Valais (suisse allemand) et ailleurs (Gland, Yverdon, …)

    Le FTTH ne va donc plus progresser en Suisse, car ce n’est pas avec les constructions neuves de plus de 50 logements d’un tenant qui vont y arriver.

    Les anglais qui en 2015 avaient surnommés le g.fast « the FTTH killer » ne s’étaient pas trompés !

    • Nath
      02/02/2017 à 11:06

      …A Yverdon, selon les adresses, et même en plein centre ville dans les rues principales pourtant déjà déployées (par exemple dans des propriétés enclavées derrière une première rangée de bâtiments), on peut écrire un vrai roman Tricoline! Même concernant des constructions très récentes! Je ne vais pas m’étaler car ce serait trop long. Mais en lisant ces articles concernant Fribourg et aussi le g.fast, je suis prête à parier cher que Swisscom va essayer de se débiner et de pas fournir le FTTH à certaines adresses (car les travaux sont coûteux) et fournir uniquement le FTTS, donc le g.fast si j’aai bien compris. Mais c’est pourtant le FTTH qui a été promis à tout les ménages!!! Petite note technique tout-de-même: dans les rues de la vieille ville ou le FTTH a été installé, sur les quelques adresses problématiques où cela n’a pas encore été fait, le débit du cuivre (même s’il est misérable) s’est amélioré du fait que le réseaux est moins chargé (il est passé de 10 Mbps à 25 Mbps… LOL). En ce qui nous concerne on a fait venir le FTTH avec un autre fournisseur que Swisscom, il y environ 3 ans de cela, et en venant par une autre rue que notre adresse (…), mais ceci à nos frais!!! Et ce n’est pas à la portée de tout le monde. Mais c’est justement ce genre de frais que Swisscom cherche à éviter… Des promesses, encore des promesses, que des promesses. Mais bon suivons quand même ce dossier g.fast, ce n’est peut-être pas si mal ou scandaleux sur le court à moyen terme.

  2. Anjoco
    02/02/2017 à 8:12

    FFTH FR a le grand mérite d’être transparent dans son information sur le déploiement de la fibre http://www.ftth-fr.ch/fr/le-reseau-carte-du-reseau.html tandis que Swisscom reste complètement muet depuis son annonce fracassante du 18 octobre 2016 sur https://www.swisscom.ch/fr/about/medien/press-releases/2016/10/20161018-MM-Gfast.html à propos du G.Fast.

    Se passe-t-il véritablement quelque chose du côté du G.Fast ou est-ce un miroir aux alouettes ?

    • Tricoline
      02/02/2017 à 9:05

      Fait la demande chez Swisscom pour avoir des infos sur le déploiement du gfast avec la planification et important, qu’elles sont les critères pour les zones avec ou sans.
      Je me réjouis de lire leur réponse …

  3. Domlesgaz
    02/02/2017 à 9:39

    La fibre est certainement la meilleure solution au niveau technologique, mais malheureusement son déploiement prend beaucoup de temps. Et en a-t-on les moyens financier ? Voyez comment un de nos voisins réagit :

    http://www.01net.com/actualites/tres-haut-debit-la-france-a-t-elle-eu-tort-de-tout-miser-sur-la-fibre-1093746.html

    Et aussi :

    http://www.01net.com/actualites/le-plan-de-free-pour-accelerer-le-tres-haut-debit-fixe-en-france-1094502.html

  4. Jim1926
    02/02/2017 à 11:55

    En utilisant le « G.Fast » comme argument, Swisscom se lave les mains des belles paroles du passé. Cependant l’installation du G.Fast requiert de la fibre au moins jusqu’à la route (FTTS) ou jusqu’à l’immeuble (FTTB). Donc le fibrage sera fait a 80-95% du FTTH.
    Cela leur permet de ne pas payer la ou ça fait mal (dans les immeubles).

    Je ne cautionne pas, mais relativise un peu le déploiment de la fibre même si pour moi la fibre est clairement LA solution du très haut débit sans discussion.

    • Vivi
      06/02/2017 à 1:49

      A savoir que la FTTS permet effectivement de préparer la base physique (qui se passe dans la rue) qui pourrait être repris aisément ensuite pour développé de la FTTH, si besoin…
      Au final je ne crois pas que la partie la plus cher soit dans les immeubles ou maisons, mais c’est souvent compliqué , vu le nombre d’acteurs impliqués.

      • 16/05/2018 à 12:10

        Bonjour,

        Hé bien justement non figurez-vous que je pensais exactement de la même façon que vous, et faisant actuellement construire dans un quartier d’une commune de Genève qui se densifie, j’ai contacté les SIG – Services Industriels de Genève pour obtenir la Fibre Optique et ces derniers demandent la bagatelle de CHF 100’000.- ! Swisscom nous a averti de travaux qui auront lieu sur la route à 20 mètres maximum des futures maisons, pour actualiser le réseau en FTTS, et j’ai profité de demander un raccordement, à mes frais, entre la « borne » et ma maison pour être en FO sur les 100% de la ligne, et ces derniers m’ont dit que ce n’était pas possible, qu’il fallait voir avec les SIG…

        Donc il faudra encore attendre bien longtemps avant d’avoir du 1Gbits…. Scandaleux en 2018 selon moi et pour une ville comme Genève !

        • Henry Dunant
          16/05/2018 à 12:48

          Je confirme, j’ai eu la même réponse officielle et par écrit de Swisscom qu’un cablage FTTS/FTTB ne permet pas à ceux qui le souhaitent et à leurs frais de se raccorder en FTTH, Soit disant pour des raisons techniques car les câbles tirés ne contiennent pas suffisamment de fibres pour amener les 4 fibres requises par terminaisons.Les questions anti-conccurentielles et économiques sont certainement aussi importantes.

  5. Networld
    02/02/2017 à 1:11

    J’habitais Fribourg ville et ai pu profiter d’un raccordement FTTH, génials les débits. J’ai acheté un appartement en début d’année, à Avry-sur-Matran (appartement neuf), pas de fibre, que du cuivre. Je passe de 300/300 à moins de 40/10… Pas de fibre prévue avant 2021… Une idée de solution pour faire tirer la fibre chez moi bien plus tôt ?

  6. Pedro
    02/02/2017 à 6:26

    Je suis vraiment pas d’accord avec la fibre désolé. Ce n’est vraiment pas l’idéal dans les appartements. Il y’a potentiellement des travaux, des changements, les prises bougent et la fibre ne se laisse pas déplacer, ni plier, ni couper, ni percer. Pour moi la vraie solution c’est du RJ45 qui est d’ailleurs utilisé partout.. 10gb/sec et ça évolue tout le temps. Il peut se faire écraser, couper, prolonger, raccourcir, c’est facile…

    • Foxband
      02/02/2017 à 9:44

      Si on peut tirer une fibre optique dans le mur dans un sens, on peut bien le faire dans l’autre sens en cas de travaux.
      Un câble Ethernet devra être changé de nombreuses fois sur le long terme pour suivre la montée en débit, ce n’est pas gratuit.
      Il faut de l’équipement actif dans l’immeuble pour gérer l’Ethernet, cela peut être source de problème et en tous les cas la connexion sera vulnérable en cas de coupure de courant, le FTTH est passif dans l’immeuble, mise à part le modem.
      Un câble Ethernet bien blindé, c’est gros, et ce n’est pas forcément aussi flexible que l’on pourrait croire, trop de torsion abîme le blindage, et un bon gros blindage est nécessaire dans un immeuble, avec des dizaines de clients, sans parler de la multiplication continuelle de tout ce qui tourne autour du wifi, de la prochaine 5G et tous les autres trucs sans fil ; les câbles Ethernet sont en cuivre, et le cuivre en immeuble, on a déjà fait.
      De toute façon, la fibre et l’Ethernet peuvent être compatible : c’est du FTTB, et cela est toujours considéré comme de la « fibre »…
      Sinon, le potentiel de la fibre optique va bien au-delà de ce que peuvent les câbles Ethernet en cuivre actuellement, le débit potentiel d’une connexion FTTH en « point-to-point » – et les autres – est vraiment, vraiment élevé.

      • Pedro
        03/02/2017 à 5:46

        Le même câblage cuivre en 5e est passé de 10mb à 1gb voir même 10gb sans changer le câble. Heureusement que les entreprise ne doivent pas recabler tous leur bâtiment chaque deux ans.. Il faut aussi de l équipement actif pour la fibre et de tout façon sans modem ou convertisseur cela nous fait une belle jambe s’il y’a une lumière dans la fibre. Le cuivre sera toujours plus flexible et moins fragile que du verre ou plastique très fin qui casse a la moindre contrainte. La plupart des bâtiments sont en 5e, tous en 1gb avec wifi, 4g,.. Une fiche en plastique donc sans mise a terre et il y’a 0 problème sur des milliers de PC. Il y’a au final très peu de différence de débit et si on compare le coût des équipements en 40gb fibre ou cuivre, ce sont deux mondes à part. D’ailleurs je n’ai jamais vu d’entreprise avec des PC connectées en fibre donc il y’a certainement une raison… On tire principalement de la fibre sur les grandes distances mais pour des appartements.. Le jour où le peintre enlève la fiche murale et que la fibre se casse et qu’il faut retirer toute la fibre depuis le bas du bâtiment en refaisant des épissures qui nécessite un équipement plutôt cher pour le moment…

        • Zorglub74
          04/02/2017 à 9:41

          Très bel expression de vos connaissances; mais à la fin c’est quoi la conclusion ? Ce qui coute le plus cher et prend du temps dans le FTTH c’est le raccordement de la prise d’abonné, et ce indépendamment de la technologie utilisée cable ethernet, fibre, coax, etc… Donc les calculs de la machine à sous Swisscom ont conduit les financiers à dire qu’il s’arrêteraient au mieux au pied de l’immeuble ou dans la rue. Au final les abonnés seront bridés au mieux à 100-200 Mb/s descendant et plus probablement à 50-100 Mb/s. Ce qui dans les 5 ans à venir sera insuffisant eu égard aux usages de l’internet et la pression énorme de Swisscom pour imposer la télévision sur IP. D’ailleurs vous avez vu la qualité offerte par la RTS sur la TNT… n’y aurait-il pas un peu de lobbying la dessous ? Mais c’est un autre débat.

        • Foxband
          04/02/2017 à 9:57

          Je n’essaye pas de nier ce qui se fait aujourd’hui, mon message portait sur un long terme appartenant à une échelle de temps comparable à celle du réseau téléphonique.
          Le réseau de fibre optique a vocation à remplacer le réseau cuivré téléphonique, et d’avoir la même durée de vie exemplaire, il faut prévoir tout ce que l’on ne connaît pas encore… le réseau internet n’était pas dans le cahier des charges des lignes téléphoniques à l’époque.
          Disons que maintenant avec la fibre optique, nous en sommes à l’étape du téléphone qui sonne si l’on compare avec l’évolution de l’exploitation du réseau téléphonique, et si l’on se contente de comparer les débits, la fibre grand public en est au niveau du 56k.
          Il serait dommage qu’après avoir fait tous ces travaux pour amener la fibre jusqu’à l’immeuble, il faille se priver de faire la partie la plus facile, et rajouter une inconnue dans le réseau ; réseau qui aura peut-être des exigences incompatibles avec l’Ethernet cuivré.

          • Pedro
            07/02/2017 à 6:01

            La fibre est fragile, c’est un cheveu de verre. Je ne pense pas que ce soit quelque chose de durable dans le temps surtout sans protection plastique et blindage tressé. Si vous devez retirer du câblage dans ce tube, faire des travaux votre fibre sera très probablement morte et vous devrez la retirer… Un câble cuivre se répare sans outil cher et complexe mais il est aussi beaucoup plus résistant et il y’a encore une bonne marge niveau débit sur courte distance. Le cuivre, c’est une ou deux paires contre quatre paires pour du rj45 donc il y’a plutôt du potentiel. Regarder le hdbaset pour voir tout ce que l’on peut faire en cuivre. Et ce ne doit pas être pour rien que Swisscom revient en arrière. Le coaxial aussi est un câblage génial pour la TV/radio mais pas très bon pour internet. D’ailleurs j’avais lu une étude qui disait que le coax serait mieux qu’une fibre moyennant quelques recherches pour optimiser la chose car il est très simple de diffuser plusieurs fréquences sur le même câble alors qu’il faut jouer avec les longueurs d onde sur la fibre qui nécessite plusieurs diodes ou laser avec une fréquence très rapide ce qui est onéreux surtout pour faire 50m dans un bâtiment.

          • Foxband
            07/02/2017 à 9:36

            Vous m’expliquez qu’en modifiant le moteur d’une voiture on pourra toujours aller un peu plus vite, alors que je vous parle d’avions supersoniques…

            Encore une fois, je ne suis pas spécialiste, mais de ce que j’ai compris, la fibre optique est moins sujette aux pannes et vieillit beaucoup mieux.
            Et la fibre optique n’est de toute façon pas à nu.

            Sinon, la fibre optique n’a pas de problème avec les interférences électromagnétiques et n’en génèrent pas ; le piratage d’une ligne FO est beaucoup plus compliqué que n’importe quelle ligne en cuivre ; elle ne peut pas prendre feu ; le diamètre est beaucoup plus fin ; elle ne craint pas les changements de température ; et supporte une plus grande pression d’écrasement que le cuivre.

            Une fibre optique se répare, le prix du matériel n’est pas un problème, Swisscom doit en avoir, les autres responsables des lignes aussi, et pas besoin d’en avoir des milliers non plus, franchement je ne comprends pas cet argument. Et quelques milliers de francs pour une machine d’épissure à fusion, je pense que c’est une dépense anecdotique, même s’il en faut plusieurs ; quand mon évier est bouché, je m’en fiche de savoir combien coûte la machine à déboucher du plombier…

            Je ne dénigre pas les autres technologies, mais ce n’est pas comparable, regardez, vous me parlez du HDBaseT : pour l’instant, il semble que la connexion internet ne va que jusqu’à 100 Mbit/s, et le débit total est de 10 Gbit/s.
            Le potentiel d’une simple fibre est de plusieurs téraoctets par seconde au minimum.
            Mais si vous avez un lien pour cette étude…

  7. Carlo
    02/02/2017 à 10:03

    Avec l’avènement de la 4K, de service de type 3D

    La 3D c’est mort et je pense pas que des oculus ou consort soient des gros consommateurs de bande passante.

    Perso je me demande si la 5G ne va pas porter un coup fatal à la fibre.

    En France la fibre devrait être déployée partout pour 2020 à coup de subventions étatiques. En Suisse la Confédération ne dépense pas un sous, elle laisse faire le marché. Peut-être pas plus mal, car dans tous les cas c’est toujours comme ça qu’un standard s’impose.

  8. YaYa
    02/02/2017 à 11:23

    Cherchons les responsabilités du côté de la confédération et des concurrents de Swisscom.
    Quelle entreprise investirait des millions, pour demain, devoir mettre son infrastructure à disposition de tout le monde, à un prix fixé par un fonctionnaire ?
    Le flou juridique qui entoure l’avenir du réseau fibre et la pingrerie des Salt, Sunrise et consorts, a poussé le géant bleu à stopper les frais.
    Nous en sommes tous victimes.

    • Nath
      03/02/2017 à 1:05

      Oui et non, je ne suis pas une spécialiste, mais c’est un peu plus compliqué que ça il me semble. En un sens vous avez raison Ya Ya, mais je vous rappelle qu’en principe (à ma connaissance) Swisscom détient toujours le « last mile » en Suisse (comment cela a-t-il été prévu dans le cas de la fibre, je ne le sais pas…, mais surtout il ne faut pas faire de promesses que l’on n’assume pas par la suite.

      Quand un projet et un budget de plusieurs millions sont votés et acceptés, comme à Yverdon, c’est tout-de-même basé sur des « promesses » de Swisscom et certains partenaires locaux selon les villes ou régions.

      Mais c’est vrai qu’il serait temps de faire participer Sunrise et Salt aux solutions actuelles (que ce soit fibre ou même encore cuivre) jusqu’aux bâtiments. Car avec les nouveaux modems de Swisscom et la téléphonie Voip (IPvoice = Voice over IP = téléphone utilisant une adresse IP par internet comme un PC), expérience faite chez mon père, la DECT station intégrée au modem ne fonctionne parfaitement qu’avec les téléphones de Swisscom, sinon on n’a pas accès à toutes les options, il faut connecter vos vieux téléphones avec le RJ11 au modem et il y a parfois des étranges « temps de décalage » dans les transmissions téléphoniques (et je précise qu’il s’agit d’un petit immeuble ultra-neuf au centre de Payerne, tous les équipements sont modernes et le débit est bon, mais c’est encore le dsl, donc le cuivre).

      Là je ne parle pas particulièrement de la fibre ou du cuivre, mais de l’équipement final modem+phone. Car avec la disparition de la téléphonie analogique (fin 2017 il n’y aura plus que le Voip… préparez-vous à virer vos très vieux appareils et à en acheter des Swisscom pour ceux qui utilisent l’internet de Swisscom!!!), Swisscom est entrain de se refaire un monopole, ABE 😉
      A part évidement UPC qui a son propre réseau câblé et/ou fibre (fort heureusement!)

      • Anjoco
        03/02/2017 à 1:19

        Vous dites « fort heureusement » ?

        C’est l’hôpital qui se moque de la charité quand on sait qu’UPC détient un réseau câblé qu’il garde jalousement pour lui et ne partage avec aucun autre opérateur ce qui n’est pas le cas pour Swisscom ou FFTH FR

        • Nath
          03/02/2017 à 1:44

          UPC fait partie de Suissedigital (anciennemant Swisscable), ains que de nombreux autres petits fournisseurs de câbles, et ils collaborent entre eux dans ce contexte. Le câble, c’est une autre galaxie que Swisscom, Salt et Sunrise, comme vous le savez certainement.

          Et heureusement qu’il y a cette concurrence faite à Swisscom, sinon ils se croiraient encore plus tout permis comme des rois. Mais par exemple à Yverdon, l’autre fournisseur qui fait partie du projet fibre FTTH est un membre de Suissedigital, car à la base c’est le câble comme UPC qu’il fournit dans la région Yverdon-Orbes (VOénergies). Donc dans le cadre de tous ces projets fibre, la répartition des budgets votés par les communes doit être bien plus complexe qu’on peut se l’imaginer.

          Mais perso, j’ai un excellent souvenir des 15 ans de cliente chez UPC et parfois ses partenaires. Je les regrette à fond. Avec Swisscom pleins de complications (par exemple avec les connections VPN qu’ils brident volontairement) et des débits souvent déplorables. Expérience faite à plusieurs adresses avec UPC ou Swisscom. Mais bon, certes il y a des gens qui ont fait l’expérience inverse, qui détestent UPC et ne jurent que par Swisscom.

          • Anjoco
            03/02/2017 à 6:54

            Pour info, Swisscom n’a jamais bridé de VPN et je l’emploie tous les jours à mon domicile et dans une salle de cours.

            De plus les Internet-Box actuelles (IB Plus et IB 2) vous permettent de mener en parallèle plusieurs VPN, soit dans mon cas :

            – 1 VPN-Serveur directement sur l’Internet-Box
            – 1 VPN-Serveur sur mon NAS QNap

            Après ça, si vous n’avez aucun problème de vous connecter sur votre VPN à partir d’un Mac, d’un iPhone ou d’un iPad, pas tous les smartphones et tablettes Android sont compatibles, particulièrement les Samsung.

            Le pire est Windows où vous êtes amené à modifier la base de registre pour réaliser une connexion VPN avec succès :
            https://www.reddit.com/r/techsupport/comments/3sot24/trying_to_conect_windows_10_to_l2tp_vpn/

  9. Nath
    04/02/2017 à 12:13

    @Anjoco: heu merci Anjoco, mais je sais tout-de-même ce que j’ai vécu!! Et d’ailleurs ce n’est pas un scoop, il y a de nombreux articles sur le web à ce sujet. Toutefois depuis 1-2 ans il y a un règlement qui interdit aux FAI suisses de brider les VPN.

    Mais pour votre info j’ai utilisé environ 10 ans une application cisco VPN (fichier .pcf fourni par l’employeur au Danemark), d’abord sur Windows XP et ensuit 7. Ceci depuis plusieurs adresses et avec plusieurs PC, et plusieurs FAI (UPC, Swisscom et autres), depuis des hôtels, etc.

    Et soudain, avec Swisscom, le premier jour de la transmission du Mondial de foot à la TV, le débit en utilisant le VPN est descendu à moins de 2 Mbps, voire 0,5 Mbps le soir. Malheureusement cela ne s’est pas arrangé à la fin du Mondial (je pensais qu’il avait juste brider pour assurer le surplus de l’utilisation du réseau pendant le Mondial). Je devais aller travailler depuis chez mes parents ou des amis! Nombreux courriers à Swisscom, print screens du rooting, etc, mais ils faisaient ceux qui ne comprennent pas… Depuis Yverdon, dans un quartier où le débit est toujours très bas, on nous faisaient soudain passer par un serveur pourri dans la région de Bâle, c’est là que ça coinçait. Par exemple une collègue travaillant depuis Sion avec Swisscom avait un autre rooting et pas de problème.

    Mais comme Swisscom n’avait toujours rien fait après 2-3 mois, la seule solution pour moi a été de faire venir la fibre optique qui est disponible pour les entreprises à Yverdon depuis longtemps, ceci a été très couteux (il ne s’agissait pas de solutions pour particuliers, un grand merci à Swisscom de m’avoir mise dans cette situation!!!!). Et j’ai quand même dû garder Swisscom pour la TV.

    Par curiosité, j’ai refait un essai 1-2 ans après en utilisant Swisscom, et maintenant le problème a l’air résolu, mais je ne souhaite plus utiliser Swisscom pour Internet, le débit de la fibre étant 10 fois supérieur, avec ou sans VPN. Et j’ai vraiment cette histoire en travers du cou 😉

    • Anjoco
      04/02/2017 à 1:49

      @Nath :

      Très intéressante histoire que vous relatez là … malgré vos déboires.

      Personnellement j’utilise mon VPN à l’étranger ou hors de domicile en Suisse surtout pour Swisscom TV Live et ma téléphonie fixe illimitée sur tous les réseaux fixes et mobiles de Suisse. Sachons que la vision des enregistrements TV est possible sans VPN.

      Je tiens a spécifié que je n’ai jamais eu de problèmes de débit Swisscom TV par VPN où que ce soit avec iPad et iPhone qui procurent une fluidité parfaite. J’ai abandonné totalement smartphones et tablettes Samsung (Huawei, LG et Sony n’ont pas de problèmes) et mon PC Windows 10 pour ce genre de streaming.

      Chez moi à la maison dans un petit village fribourgeois (merci FFTH FR), j’ai la fibre FFTH actuellement à 1 Gb/s avec Vivo M et mes tests avec les Apps Speedtest et OpenSignal ne montrent pas de différence avec ou sans VPN que ce soit avec l’Internet-Box Plus ou 2.

      Voilà, à chacun son vécu 😉

  10. Nath
    04/02/2017 à 3:34

    @Anjoco, merci pour votre réponse, et oui chacun son vécu.

    Moi le VPN c’est uniquement pour le travail (destination finale Danemark, et je l’ai également beaucoup utilisé à l’étranger, France, Allemagne, Italie, etc), et comme vous le dites ma collègue du Valais qui a une excellente connection Swisscom n’a eu aucun problèmes. Ce qui est tout-de-même étrange c’est que les jours précédents l’arrivée de ce problème j’avais transféré d’énormes volumes de données. Donc on pourrait penser que Swisscom m’avait « repérée » et voulait me brider avant la diffusion du Mondial, car à mon adresse le réseaux Swisscom est à environ 12 Mbps*. Mais cette hypothèse relève de la parano je crois, car j’ai aussi un petit modem 4G (aussi Swisscom…) et c’était la même chose à 50 km à la ronde. Mais depuis Zürich ou Valais pas de problèmes.

    Par contre ils n’ont pas été à mon écoute quand je leur ai montré le serveur où ça coinçait à Bâle.

    A cette occasion, je voudrais féliciter et remercier le Service des énergies de la ville d’Yverdon, car c’est eux qui ont constaté que j’étais à moins de 100m d’un de ces connecteurs FTTS « point-to-point » (désolée je connaît pas les termes technique exacts) en venant par une autre rue que mon adresse officielle, et qu’une canalisation où on pouvait souffler la fibre de cette solution pour entreprise existait jusqu’à ma maison, laquelle est enclavée entre deux rues (n.b. Swisscom est censé venir par l’autre côté avec la fibre, mais c’est plus compliqué et ils font traîner).

    Tout cela s’est passé avant que le budget pour la fibre ait été voté à Yverdon, et donc tout a été à mes propres frais. Mais je ne regrette rien, cette solution m’a sauvée. Je vais néanmoins insister pour que Swisscom tiennent leur promesses et fassent du FTTH chez moi en temps voulu, ceci juste par principe!!! Mais je reste ouverte au g.fast je crois….

    Bon week-e 😉

    *le FTTH est en cours d’installation, mais comme le sujet de cet article le dit, je les soupçonne de vouloir installer le g.fast à certaines adresses.

  11. Borglub
    06/02/2017 à 8:46

    Et que dire de Salt et sa future offre a 10G en FTTH ?

    • Tricoline
      06/02/2017 à 10:20

      Salt ne propose pas d’offre Internet en FTTH, ni aujourd’hui pas plus que prochainement.

      Salt n’a pas d’infrastructure pur cela

  12. Nath
    06/02/2017 à 10:39

    C’est ce que je pressens Tricoline, Salt ne fait que louer le réseau de Swisscom…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :