Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Google attaque sur tous les fronts avec Android P, Google Assistant, News, Maps…

Le nouveau système Android P, présenté par Google.

Le nouveau système Android P, présenté par Google.

Avec une déferlante de nouveautés, Google a frappé fort mardi soir lors de sa conférence annuelle Google I/0 organisée à Mountain View! Il propose une première bêta publique d’Android P, de nouvelles versions de Google News et Google Maps, tout en boostant ses services d’intelligence artificielle!

Commençons par Android P qui devrait débarquer cet automne, selon cette note. Boosté à l’intelligence artificielle pour davantage de personnalisation et mieux utiliser le potentiel de la batterie, cette version se distinguera aussi par une interface entièrement revue, comme l’illustre l’animation ci-dessus, présentée lors de Google I/0.

Plus personnel

Dans la foulée, le premier moteur de recherche mondial propose aussi une nouvelle version de son assistant personnel, désormais disponible en Suisse, comme annoncé ici en exclusivité. De nouvelles voix ainsi qu’une capacité de reconnaissance améliorée du langage naturel sont annoncées ici.

Google poursuit ses efforts pour mieux coller aux besoins de ses utilisateurs. Google Maps proposera bientôt des recommandations davantage personnalisées aux mobinautes qui se verront proposer des activités en principe plus en phase avec leurs centres d’intérêt, à en croire la filiale d’Alphabet.

Intelligence artificielle

En passant, Google poursuit ses grands efforts pour soutenir la presse qui peine souvent à prendre le virage numérique. Il propose donc non seulement une version renouvelée de Google News, si utile pour prendre connaissance des dernières infos, mais il affirme aussi donner la possibilité aux éditeurs de mettre en valeur leurs formules payantes, selon ce texte.

Toutes ces différentes nouveautés sont évidemment gonflées avec des algorithmes raffinés aussi appelés un peu abusivement «intelligence artificielle». Mais Google ne s’arrête pas là et compte aussi améliorer ses services comme Google Photo ou Gmail avec la même technologie, comme évoqué ici.

Xavier Studer

Google News: les nouveautés

10 commentaires pour “Google attaque sur tous les fronts avec Android P, Google Assistant, News, Maps…

  1. Danou
    09/05/2018 à 07:40

    « algorithmes raffinés aussi appelés un peu abusivement «intelligence artificielle» »… Excellent résumé de ce qu’est l' »intelligence artificielle » aujourd’hui, à savoir que, quoi qu’on en dise (surtout les départements marketing des entreprises), l’intelligence artificielle n’existe tout simplement pas à ce jour…

    • 09/05/2018 à 07:52

      Absolument. C’est de l’intelligente artificielle « faible »: https://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence_artificielle

      • Danou
        09/05/2018 à 08:01

        Depuis que la fameuse voiture « autonome » d’Uber bourrée « d’intelligence artificielle » a tué une femme qui marchait à côté de son vélo en la considérant comme un simple sac en plastique (voir les derniers éléments de l’enquête à ce sujet…), la simple utilisation du terme « intelligence artificielle » devrait tout simplement être interdite et considérée comme une escroquerie pure et simple!

        • Ludo
          09/05/2018 à 13:09

          Voiture « intelligente », cela reste à prouver. Quant on pense que les voitures ne sont même pas capables d’allumer les feux de croisement automatiquement en cas de pluie. Si la lumière de jour est trop importante pour que la caméra la détecte et allume les feux de croisement, il me semble cependant pas compliqué pour les développeurs de programmer l’allumage des feux de croisement lorsque les essuies-glaces sont enclenchés.

          Cette exemple montre plusieurs choses :

          – L’exagération marketing de l’intelligence artificielle : on parle de voiture 100% autonome alors qu’un use case extrêmement simple ne fonctionne pas.

          – Ne pas sous-estimer la place des humains dans le processus de programmation. Dans cette exemple, il s’agit d’une erreur humaine (personne n’a pensé à ce use-case avec les essuies-glaces).

          – Contrairement à un humain, un ordinateur n’aura jamais de capacité d’interprétation, ni d’émotions. Cela reste des algorithmes, donc des notions mathématiques / statistiques.

          • pdi61
            09/05/2018 à 14:20

            oups ! ça existe déjà ! (l’allumage des feux de croisement lorsque les essuies-glaces sont enclenchés) en toute amitié.

          • Ludo
            09/05/2018 à 16:42

            C’est une très bonne nouvelle pour la sécurité routière si certains constructeurs implémente ce use case.

            Toutefois, c’est malheureusement une petite minorité de modèle. Par temps de pluie, il y a bien la moitié des gens sans phare, probablement en ayant le commodo des phares sur « auto ». Même le TCS recommande d’allumer les phares manuellement par temps de pluie, car les capteurs auto des phares ne fonctionnent généralement pas dans ces conditions.

            Quel voiture avez-vous qui allume les feux lorsque les essuies-glaces sont enclenchés ? Avez-vous essayé aujourd’hui en plein soleil pour être sûr que c’est bien les essuies-glaces qui enclenchent les feux de croisement ?

          • Domlesgaz
            09/05/2018 à 17:42

            Citroën C4 dans les années 2009, ça marchait assez bien, et maintenant Skoda Superb de 2013, mais il faut que les essuies-glace fonctionnent sans discontinuer pendant un bon moment, environ 60 secondes, et les phares s’allument enfin. Par contre, ils ne s’allument pas en cas de brouillard, même à couper au couteau.

          • Jack
            10/05/2018 à 10:02

            Certains voitures sont déjà équipées de détecteurs de pluie. D’après un ami mécano, ça marche super bien! Mais je suis plutôt d’accord avec vous lpour le reste, c’est beaucoup de la pub déguisée tout ça!

  2. Balista
    09/05/2018 à 08:40

    On a jamais condamné l’humanité pour des dégâts collatéraux, donc si c’est regrettable d’avoir eu une mort, ce n’est ni la première, ni la dernière. Ce que l’on peut dire, c’est que des algorithmes sont améliorables, alors que la race humaine l’est beaucoup moins. J’attendrai de Google un plus grand engagement de respecter la sphère privée et être moins intrusif dans ses relations avec ses clients.

  3. Id
    09/05/2018 à 14:52

    Toujours pas la possibilité de faire sonner le mobile en cas de dépassement de vitesse avec Maps par contre… Dommage, la plupart des autres GPS le font.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :