Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Test de l’Apple Watch series 4: la meilleure montre jamais construite?

L’Apple Watch series 4 cellulaire (à gauche) à côté de la series 3.

L’Apple Watch series 4 cellulaire (à gauche) à côté de la series 3.

Je teste très intensément l’Apple Watch series 4 depuis environ trois semaines. Encore une fois, je dois avouer avoir été réellement impressionné par les immenses potentialités de l’excellent garde-temps connecté de la pomme, malgré certains points perfectibles. Test multimédia complet.

Comme je l’ai déjà dit dans cette colonne, l’Apple Watch series 4 apporte des améliorations substantielles par rapport à l’Apple Watch series 3, à commencer par la taille de son écran vraiment plus imposant, même si la montre, plus grande de seulement 2 mm, est probablement légèrement plus élégante que la version 2017. Fiche technique.

Mise en marche admirable de l’Apple Watch series 4

Comme souvent chez Apple, notamment avec l’iPhone Xs Max (test multimédia complet), la récupération des données de l’ancien modèle s’est passée sans encombre. L’activation de la carte SIM a été plus complexe. En effet, il faut désactiver le forfait cellulaire sur son ancienne tocante branchée pour le réassocier ensuite dans le nouveau en passant par l’application Apple Watch sur son iPhone. Il faut juste savoir…

Au quotidien, la lecture des notifications est réellement beaucoup plus agréable que sur la series 3. Un très bon point. De même, la lecture de cadrans évolués, comme Infograph, tire parti de ce bel affichage en produisant pas moins de huit séries de données ou services en plus de l’heure. De quoi ridiculiser définitivement les poussives complications, si bien nommées, de l’horlogerie poussiéreuse à grand-papa.

L’art consommé de la simplification horlogère!

Avec l’Apple Watch series 4, on entre dans le monde des simplifications! Quel régal, par exemple d’utiliser Siri pour appeler un de ses contacts. Une expérience d’autant plus intéressante que la qualité de l’appel a été améliorée: le son du haut-parleur incorporé est meilleur et plus clair. Le microphone est excellent, à en croire l’avis de ses interlocuteurs.

Globalement, les données du cardiofréquencemètre sont précises (mais les enregistrements parfois incomplets), si la montre est bien plaquée contre son poignet. Dommage que la fonctionnalité électrocardiogramme ne soit pas encore active… Elle devrait bientôt arriver aux Etats-Unis d’ici la fin de l’année et devrait suivre ensuite dans les pays dont les autorités médicales l’auront validée.

Des cadrans sportifs perfectibles

A l’usage, j’ai constaté que l’enregistrement automatique de l’activité est capricieux. L’Apple Watch series 4 ne propose pas toujours systématiquement à son propriétaire la possibilité d’enregistrer une période de dix minutes de marche, par exemple. Dommage aussi que cela ne fonctionne pas à vélo.

A l’usage, justement à bicyclette, il vaut mieux prendre garde de verrouiller sa montre pour ne pas risquer d’interrompre accidentellement son enregistrement. En mode randonnée, la montre se met automatiquement sur pause après quelques minutes d’arrêt, mais ne reprend pas automatiquement l’enregistrement. Après une longue pause, il faut même intervenir pour reprendre en continu la sauvegarde de ses données. Les indications fournies ne sont parfois pas claires ou adaptées comme en randonnée, puisqu’il manque l’altitude, par exemple.

Apple Watch: un bracelet pour chaque activité

Je n’ai pas résisté non plus à tester l’Apple Watch à la piscine. Toujours aussi efficace une fois que l’on a saisi la longueur du bassin. Évidemment, il faut utiliser un bracelet adapté. J’ai été séduit par la dernière version textile bleue, en photo dans ci-dessous et qui sèche remarquablement bien. Une réussite.

Pour en rester au bracelet, j’ai eu la chance de pouvoir essayer la version milanaise métallique or. Un look vraiment réussi avec le boîtier dans la même teinte en acier. Attention toutefois à ne pas oublier à passer une déclinaison en plastique ou en textile avant de faire du sport, d’une part pour le préserver et d’autre parce qu’il a tendance à légèrement se desserrer avec les vibrations.

L'Apple Watch series 4 avec un choix de bracelets.

L’Apple Watch series 4 avec un choix de bracelets.

Test de Siri: des limites certes, mais si utile!

Même si Siri montre parfois ses limites et se déclenche par exemple inopinément, ou ne comprend pas ce qu’on lui demande, je dois concéder que j’ai eu un réel plaisir à l’utiliser et trouvé une vraie utilité à lui demander de composer un numéro de téléphone dans certaines situations difficiles. Essayez d’en faire autant avec un tas d’engrenages, juste pour rire!

Les nouveaux cadrans proposés par la pomme m’ont aussi semblé être une véritable amélioration dans la vie de tous les jours. Grâce à la taille de l’écran, ils permettent de transformer son Apple Watch en une sorte de petit tableau de bord de son activité. Décidément, aucune complication ne peut rivaliser avec l’ingénierie logicielle de la pomme!

Un bilan remarquable et un bémol

Au final, je confirme avoir été une nouvelle fois séduit par le magnifique écran et la rapidité de cette ultime Apple Watch series 4. Je constate que cette tocante est boostée par de très nombreuses améliorations qui placent la pomme sur orbite en matière d’horlogerie logicielle! Et on ne parle même pas d’Apple Pay, toujours redoutable (si l’émetteur de votre carde de crédit le permet…). Un dernier point reste toutefois à améliorer: l’autonomie…

En effet, si vous voulez utiliser l’Apple Watch series 4 pour remplacer votre iPhone pendant des séances de sport, vous constaterez que l’autonomie fond alors comme neige au soleil… Si l’Apple Watch series 4 peut être pratiquement utilisée deux jours couplée avec l’iPhone, impossible de terminer sa journée avec une longue séance de plusieurs heures…

Évidemment, il existe une parade: couper les données cellulaires pour préserver la batterie, notamment à la montagne. On ne bénéficie alors plus de la possibilité de recevoir ses appels en permanence. On l’aura compris: Apple réalise un magnifique opus avec cet Apple Watch series 4, peut-être le plus beau garde-temps connecté jamais construit par l’homme! Reste l’épineuse question de sa consommation électrique sur le réseau cellulaire pour un modèle disponible dès 549 francs (449 francs pour le modèle GPS).

Xavier Studer

12 commentaires pour “Test de l’Apple Watch series 4: la meilleure montre jamais construite?

  1. Ted
    15/10/2018 à 9:06

    Est-ce que pour le prix et les limites que vous mentionnez, on n’a pas intérêt à prendre le modèle GPS seul? Que conseillez-vous? Merci!

  2. 15/10/2018 à 1:17

    Pour moi, une montre qui n’a pas au moins une semaine d’autonomie n’est pas une montre! Déjà qu’il faut mettre charger tout les jours son natel! C’est assez.

  3. chrisge
    15/10/2018 à 2:02

    effectivement pour 549 Frs (prix d’un smartphone correct ) on a droit à une révolution:

    « … Si l’Apple Watch series 4 peut être pratiquement utilisée deux jours couplée avec l’iPhone, impossible de terminer sa journée avec une longue séance de plusieurs heures…  »

    je continue à rire de la bêtise de cet objet inopérant sans prise électrique !!… (et de leurs utilisateurs qui croient être au top de la modernité)…

    Même une swatch à 40 frs fait mieux…

    • Original Mike
      15/10/2018 à 3:20

      Meme si je suis entièrement d’accord avec vous, la Swatch à 40frs et une smartwatch sont deux objets différents. 😉

      • Domlesgaz
        15/10/2018 à 6:41

        C’est l’auteur du blog qui compare constamment l’Apple Watch, alors que c’est un ordinateur de poignet, avec « les vieilles barbes, les tas d’engrenages, les complications ». Ma Breitling que j’ai payé beaucoup plus cher n’a qu’une seule fonction : montrer l’heure. Mais elle le fait incroyablement bien, et indéfiniment tant que je bouge. Depuis 2007, date à laquelle je l’ai achetée, il n’y a pas eu de mise à jour du tas d’engrenages. Et je n’ai pas besoin de changer mon bracelet avant de plonger. Une révolution ! C’est Apple, qui en décidant de nommer sa merveille de technologie logicielle « Watch », a lui-même tenté de s’abaisser au niveau de la vulgaire horlogerie quartz ou mécanique et ses basiques aiguilles (qu’il singe d’ailleurs très bien sur ses écrans), alors que ce n’est pas le même objet. Effectivement, jamais ma montre ne pourra réponde à un « OK Breitling », même pour rire !

        • Original Mike
          15/10/2018 à 7:22

          On est bien d’accord 👍🏼

  4. L'horloger
    15/10/2018 à 5:51

    « De quoi ridiculiser définitivement les poussives complications, si bien nommées, de l’horlogerie poussiéreuse à grand-papa. »

    Bravo pour comparaison pourrie. Tu peux pas comparer une Renault Zoe avec Bugatti Veyron ou un Monet avec le poster que tu as sur le mur derrière l’écran de ton ordi.

    Eteins l’écran et sors retrouver une âme dans les produits que tu achètes.

    Cela dit, le reste de l’article est intéressant.

    • chrisge
      15/10/2018 à 6:25

      + 1 !!!

  5. 15/10/2018 à 8:45

    Le jour on Apple fera une montre RONDE j’achèterai, pour moi une montre rectangulaire je trouve ça super moche.

  6. Quejeris
    16/10/2018 à 7:47

    Utiliser des termes qui font référence à de vraies montres pour ce jouet c’est ridicule! Ici on parle de smartwatch, rien de plus, un mini-ordi de poignet qui en rien n’est comparable à une réelle tocante.
    Même Swatch mérite le terme de montre comparé aux iToys.

  7. Marobaset
    17/10/2018 à 3:48

    L’AppleWatch est enfin une montre qui sait donner l’heure juste avec une très grande précision sans se dérégler comme un mouvement quartz ou mécanique classique.

    En ne retenant que les grandes lignes de ses capacités, on peut citer sa fonction de paiement bien plus pratique et rapide qu’une carte de crédit, ses suivis sportif et médical qui ont déjà sauvés des vies, son dispositif d’appel d’urgences qui rassure bien des femmes…on comprends vite que l’horlogerie Suisse à vécu et l’avenir proche nous le prouvera.

    Cette petite merveille qui amorti sur 2 ans ne revient qu’à un prix d’environ 50 centimes par jour, moi je dis bravo Apple.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :