Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Test: le bilan de deux semaines avec l’Apple Watch series 3

Les nouvelles Apple Watch series 3 : encore plus rapides!

Les nouvelles Apple Watch series 3: encore plus rapides!

La pomme a relancé cet automne sa fameuse Apple Watch. Cette series 3 possède désormais un altimètre en plus du GPS et peut notamment être utilisée en eau libre. Nous avons testé intensément ce produit qui semble désormais être la montre la plus vendue au monde!

J’ai concentré mes efforts sur le modèle Apple Watch series 3 GPS en aluminium rehaussé d’un bracelet en nylon avec un système de scratch très pratique. Après avoir rechargé la montre avec le système sans fil désormais tout en plastique, certes plus léger, mais qui fait aussi davantage bon marché, j’ai mis la montre en fonction.

Grâce à un système de scan de code depuis son iPhone 8, il est possible en quelques minutes de récupérer les données de son ancienne Apple Watch. Presque parfait. En effet, il faut réactiver manuellement certains réglages, comme celui qui permet de déverrouiller son Apple Watch depuis son iPhone, sans avoir à saisir de code.

Autre difficulté: j’ai toujours trouvé très pratique de pouvoir déverrouiller son MacBook en laissant son Apple Watch le faire à ma place. Après plusieurs tentatives et après avoir supprimé mon ancienne Apple Watch, mon MacBook m’indique que cela n’est pas possible et que je dois le mettre à jour, alors qu’il l’est. Dommage. Visiblement, le MacBook doit être sur macOS High Sierra, une mise à jour qui ne m’a pas encore été proposée sur mon MacBook 2016, car il faut passer par cette page.

Premiers essais à vélo

Ensuite, pour ma première expérimentation, j’ai fait un tour d’une quarantaine de kilomètres à vélo, partiellement sous la pluie, puisque cette Apple Watch est étanche. J’ai pu apprécier la précision des données du cardiofréquencemètre, qui donne des résultats très proches de ma Polar V800, couplée à une ceinture H7. Malheureusement, j’ai interrompu la mesure après 34 kilomètres pour une raison inconnue. Grâce au baromètre intégré, j’ai appris que j’avais parcouru un dénivelé de 163 mètres. Des données comparables à cette de la Polar.

J’ai donc refait un petit tour d’une petite trentaine de kilomètres en prenant le soin de «verrouiller» la montre. Et cette fois je n’ai pas rencontré de problème d’interruption. A nouveau, j’ai été surpris par la proximité des valeurs mesurées par l’Apple Watch et par la Polar V800, tant en matière de distance que de fréquence cardiaque. Cette fois, je n’ai toutefois pas récolté de donnée sur la dénivellation parcourue.

Le test à la mer et en piscine

A la mer et dans une piscine en extérieur à Fuerteventura, j’ai effectué des dizaines d’essais et parcouru plusieurs kilomètres pour mesurer mes modestes exploits en nage libre. J’ai trouvé cette fonctionnalité fantastique et stimulante, mais ai constaté de nombreux problèmes au fil de mes tests. Parallèlement, j’ai par ailleurs été très surpris par le bracelet en nylon très agréable et séchant très rapidement. Une réussite.

Concrètement, pour ce qui est des données, les distances mesurées ne l’ont pas été avec précision. Pour un même parcours, j’ai mesuré de très importantes différences, c’est-à-dire d’un facteur deux, trois, voire davantage. Dans un sens la montre m’a indiqué par exemple environ 250 mètres, pour ne m’accorder que quelques dizaines de mètres pour le trajet retour…

Visiblement, les algorithmes utilisés par Apple pour la nage libre ne sont pas encore tout à fait finalisés. Alors que je n’ai fait que de la brasse à mon modeste niveau, la montre m’a par exemple indiqué que j’avais fait une certaine distance sur le dos en crawl…

La nouvelle Apple Watch series 3.

La nouvelle Apple Watch series 3.

Des tracés manquants

J’ai ensuite voulu pouvoir en savoir davantage sur mes parcours. Et j’ai été étonné de voir que dans l’application Activité disponible sur l’iPhone 8 d’Apple, l’itinéraire, c’est-à-dire le tracé sur une carte, n’est pas toujours disponible, essentiellement pour les modes vélo ou marche à pied. Je recherche toujours la cause de cette particularité…*(voir ci-dessous)

Pour le reste, je me suis amusé à synchroniser différents morceaux de musique sur les 8 Go de la montre d’Apple. Elle doit impérativement être en train de se recharger pour que la synchronisation nécessaire se produise. Le jumelage en Bluetooth avec des AirPods se fait ensuite sans aucun problème. Pratique.

Un bilan tout en nuances

Au final, je reste évidemment des plus enthousiastes sur cette montre qui possède des potentialités infinies grâce à un nombre d’applications très important et la possibilité d’utiliser le si pratique Apple Pay. En passant, il existe une déclinaison de l’application Polar Beat à coupler avec une ceinture thoracique du type H7, pour les irréductibles voulant bénéficier des services et applications de l’Apple Watch sous watchOS4.

Restent tout de même certains petits problèmes incompréhensibles. Pourquoi ne puis-je plus déverrouiller mon MacBook avec cette nouvelle Apple Watch sous macOS Sierra, alors que cela était possible avec le modèle précédent? Pourquoi les itinéraires ne sont-ils pas toujours disponibles? Je vais poursuivre mes tests et proposerai des informations additionnelles dès que je les aurai trouvées*(voir ci-dessous). Enfin, l’autonomie de deux jours reste appréciable.

Xavier Studer

*Mise à jour du 21.10.2017. Après avoir pris contact avec Apple, on m’a conseillé de dé-jumeler l’Apple Watch de l’iPhone et de la reconnecter. Cela semble avoir résolu le problème. J’attire d’ailleurs l’attention sur un écran de configuration au début du processus qui permet de choisir entre l’enregistrement des parcours ou non avec Exercices.

Lire aussi:

Le test de l’Apple Watch series 2

Le test de l’Apple Watch sous watchOS 2

Le test de la première Apple Watch

Le manuel de l’Apple Watch

12 commentaires pour “Test: le bilan de deux semaines avec l’Apple Watch series 3

  1. Enzo
    16/10/2017 à 7:29

    Pour moi, une montre doit avoir au moins un mois d’autonomie. déjà que recharger son phone tous les jours est un peu limite, alors en plus la montre. Bref, j’attends encore.

    • Ludo
      16/10/2017 à 8:31

      les fonctionnalités d’une montre connectée valent bien ce petit inconvénient. cela permet de consulter moeux et moins longtemps son smartphone. toujours difficile de revenir au quartz et encore plus au monde mécanique. vous devriez essayer. il existe des modèles qui tiennent plussieurs jours. mje ne me rappelle plus de la marque, mais xavier en avait parlé ici.

      • Cedric68
        16/10/2017 à 9:09

        En quoi une montre connectée me permet de consulter MIEUX et MOINS LONGTEMPS mon smartphone ??

        (désolé pour les majuscule, mais je ne sais pas souligner ce que je veux évidencer)

        • rio
          16/10/2017 à 1:00

          Moins longtemps, certainement… Mais mieux, j’ai des doutes

  2. Samuel
    21/10/2017 à 9:11

    J’ai acheté une AW 3 (modèle GPS) et je suis déçu de la précision du GPS. Je suis allé la changer 3 fois et tout le temps le même problème. J’ai couru un semi-marathon et ma montre afficha à peine 19km au lieu de 21km250. Lors des entrainements sur piste (400 m), ma montre affiche entre 300 et 350 le tour… 3 montres AW 3 et toutes le même problème.

    Et de vôtre côté, la précision GPS de AW 3 (modèle GPS)?

    • 21/10/2017 à 9:16

      Très proche de ma Polar. Sur 25km, une petite différence liée au fait que la Polar était en mode d’arrêt automatique, pas l’Apple Watch. Me semble OK.

      • Samuel
        21/10/2017 à 9:53

        Très proche, c’est à dire? Sur 25 km, une différence +/- 200 mètres?

        • 21/10/2017 à 9:57

          200m de plus pour l’Apple Watch qui a tout mesuré. Autant dire que la distance entre les deux est négligeable.

  3. David
    25/10/2017 à 9:54

    Bonjour,

    avez-vous résolu le problème d’affichage du dénivelé?

    • 25/10/2017 à 9:57

      Oui. C’est OK. C’était le même problème. J’attendais toutefois davantage d’informations dans l’application.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :