Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Test multimédia: l’iPhone Xs Max tient ses promesses, bien que perfectible

L’iPhone Xs Max dans son écrin de cuir.

L’iPhone Xs Max dans son écrin de cuir.

Après deux semaines d’utilisation de l’iPhone Xs Max associé à l’Apple Watch series 4, force est de constater qu’Apple assure toujours avec ses produits. Cette deuxième partie du test s’est focalisée sur les performances de l’iPhone Xs Max en matière de photo, vidéo et d’intelligence artificielle. La vedette d’Apple brille, mais peut parfois faire mieux.

L’écran OLED de 6,5 pouces de l’iPhone Xs Max, pour lequel j’ai succombé alors que je visais plutôt l’iPhone Xs, a continué de me convaincre par sa dynamique, son contraste la fidélité de ses couleurs, de même que les haut-parleurs stéréo placés de part et d’autre de ce bel affichage. Certains effets stéréophoniques sont saisissants et immersifs. Fiche technique.

iPhone Xs Max: réactif et endurant

La mise en marche, comme toujours chez Apple, s’est passée sans aucun problème. Comme expliqué dans cette note, j’ai vécu approximativement les mêmes difficultés qu’en passant d’un Samsung Galaxy vers un autre, à savoir la mise en route de certaines applications ou la nécessité de ressaisir certains mots de passe.

Au quotidien, j’ai à nouveau été surpris par l’autonomie du dernier opus de la pomme. Il est ainsi capable de prodiguer ses services pendant environ deux jours d’une utilisation moyenne, voire. Davantage. Cette nouvelle puce A12 bionics est donc non seulement plutôt économe, mais rend Face ID encore plus rapide, alors qu’il constituait déjà la meilleure solution du marché.

iPhone Xs Max taillé pour la photo

Côté photo, je n’ai pas résisté à comparer en basse lumière l’iPhone X avec l’iPhone Xs Max. Le comparatif disponible dans ce premier test montre que les performances des deux appareils sont très proches. On aurait pu attendre une amélioration des performances en basse lumière, même si le smartphone pommé produit toujours de bons résultats.

Evidemment, j’ai comparé l’iPhone Xs Max à la concurrence, comme le montrent les galeries ci-dessous comprenant des appareils de Samsung, Huawei et Sony. Force est de constater que le dernier né d’Apple produit toujours parmi les meilleurs clichés du marché, même si ses concurrents sont redoutables. Dommage que certaines options avancées ou la possibilité d’enregistrer en 16/9 manquent toujours.

Un mode portrait remarquable

Le mode portrait est particulièrement réussi. J’ai apprécié sa remarquable capacité à produire des fonds floutés. Une fois le cliché pris, comme chez un Samsung par exemple, il est possible d’ajuster la profondeur de champ pour atteindre le but recherché. Vraiment très réussi à défaut d’être exclusif.

En situation de contre-jour, l’iPhone Xs Max d’Apple réussit souvent des prodiges grâce à l’intelligence artificielle et la fonctionnalité Smart HDR (à activer dans les paramètres). Là aussi, les photos ci-dessous sont très instructives, même si la concurrence n’est pas en reste, notamment Huawei qui applique visiblement un traitement parfois très artistique…

Test photo: Apple iPhone Xs Max

Test photo: Samsung Galaxy Note 9

Test photo: Huawei P20 Pro

Test photo: Sony Xperia XZ2

Des vidéos 4K, HDR et stéréo

Côté vidéo, Apple brille toujours grâce à son capteur vraiment remarquable capable d’immortaliser des scènes en faisant montrer la fréquence jusqu’à 60 images en 4K HDR. Un domaine où il arrive en partie après d’autres constructeurs comme Sony, qui produit toujours nombre de capteurs pour ses concurrents.

Le mode HDR, de même que l’enregistrement sonore en stéréo peuvent produire de superbes effets pour qui saurait utiliser leurs potentialités. D’autant plus que la stabilisation vidéo désormais encore plus efficace. Enfin, relevons que cet iPhone Xs max produit de beaux ralentis à 240 images par seconde, ce qui est légèrement en retrait désormais par rapport à des Sony ou Samsung.

Homekit un peu complexe

Le nouvel iPhone Xs Max est boosté à l’intelligence artificielle, ce qui se voit non seulement dans les résultats des photos, mais aussi lors de l’utilisation de multiples jeux et logiciels éducatifs utilisant la réalité augmentée, comme le conceptuel elementTao ou l’astronomique Night Sky pour découvrir le système solaire et l’univers en 3D dans son salon. Superbe.

J’ai aussi passé beaucoup de temps à activer différents produits compatibles avec Apple Homekit, comme une enceinte Sonos, un système de lumière Ikea Tradfri, l’Apple TV ou la caméra de surveillance Logi Circle 2, étant donné que la première version n’est malheureusement pas compatible. Dommage.

Siri très utile, mais perfectible

J’avoue avoir beaucoup peiné à activer le produit de Logitech dont le code d’activation était caché sous un cache. Le processus m’a semblé tout de même plus complexe que sur Google Assistant, nous y reviendrons prochainement. En plus, les produits de Devolo ne sont pas compatibles, le constructeur allemand redoutant le côté fermé d’Apple, comme il nous l’avait expliqué il y a quelques mois.

Brillantissime dans Snapchat

Dans la foulée, j’ai passablement utilisé Siri tant sur l’Apple Watch series 4, avec succès et nous y reviendrons prochainement, que sur l’iPhone Xs Max. Je dois avouer que j’ai parfois été surpris par certaines limites du valet connecté de la pomme. Par exemple, impossible de lui faire exécuter correctement «lance l’application Logi Circle», ce que fait sans peine son concurrent vert… Visiblement l’AI d’Apple échoue ici.

En revanche, c’est un réel plaisir d’utiliser les nouveaux Memoji tant l’iPhone anime avec brio ces petits avatars dans iMessage. De même, dans Snapchat, comme l’illustre l’exemple ci-dessous cet iPhone Xs Max se distingue par sa puissance de calcul et la qualité du résultat ainsi produit! Il n’y a pas si longtemps, des effets spéciaux d’une telle qualité étaient réservés aux pros…

Un bilan globalement flatteur…

Au final, au terme de cette deuxième partie du test, je dois avouer que j’ai été positivement séduit par le magnifique écran et l’extrême réactivité de l’iPhone Xs Max. Dommage toutefois que de petits manques en matière de photo ou d’intelligence artificielle viennent légèrement péjorer un bilan excellent.

En effet, Apple continue de briller par la qualité de son interface et de certains aspects comme la puissance générale de son processeur ou l’excellence de Face ID qui fonctionne dans 99,9% des situations de manière parfaite, là où un Samsung peine parfois. L’iPhone Xs Max, comme son nom l’indique fait donc le maximum, ce qui justifie, aux yeux d’Apple son prix de base de 1299 francs pour 64 Go de stockage.

Un test complet de l’Apple Watch series 4 suivra.

Xavier Studer

iPhone Xs Max: la galerie photo

7 commentaires pour “Test multimédia: l’iPhone Xs Max tient ses promesses, bien que perfectible

  1. Dan
    08/10/2018 à 7:55

    Est-ce que vous avez constaté des problèmes de réception réseau ou de performances avec le Wi-Fi. Certains tests disent que c’est pas top. Qu’en pensez-vous? Merci.

    • Sunshine022
      08/10/2018 à 7:31

      Apple a lancé une mise a jour ios 12.01 pour corriger certains problemes dont celui du wifi

      • sunshine022
        08/10/2018 à 7:43

        ce correctif a retabli les choses ,j arrive maintenant en wifi salt fiber a 484mbit/s d / 684 mbit/s (au lieu de 300mbit/s 300mbit/s

  2. Luc
    08/10/2018 à 9:57

    L’iphone semble pas très lunineux!

    • Marc
      08/10/2018 à 6:29

      Oui mais il semble produire les plus beaux clichés dans toutes les autres situations! Le cas des roses, par exemple, ou de la statue, est flagrant!

  3. Henri
    17/10/2018 à 1:44

    Visiblement Huawei copie Face ID. Je me demande s’ils ont les brevets?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :