Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Fin de la TNT le 3 juin: les tarifs internet et TV des opérateurs à suivre de près…

Le réseau de la TNT en Suisse romande avec ses émetteurs.

Le réseau de la TNT en Suisse romande avec ses émetteurs.

La fin de la télévision numérique terrestre (TNT) programmée le 3 juin de cette année devrait mettre davantage en lumière le prix de l’accès à internet des opérateurs ainsi que leurs offres de télévision. Soudain, puisque le réseau des réseaux devient nécessaire pour accéder à l’offre obligatoire de la SSR, le prix de certains tarifs télécoms devrait faire débat!

En effet, si jusqu’ici une simple antenne râteau posée sur le toit, voire un petit dispositif amplifié posé près d’une fenêtre suffisaient à recevoir la TNT, il faudra désormais pour nombre de citadins ne pouvant utiliser le satellite ou recourir aux bouquets TV des opérateurs ou utiliser des offres en streaming payantes (elles aussi) disponibles sur internet, comme expliqué par la SSR…

Pour quelques francs de moins…

Pour quelques francs gagnés sur la redevance radio-TV dès le 1er janvier 2020, on peut imaginer que d’aucuns devront mettre la main au porte monnaie ou se retrouveront coupés de l’offre d’information de la toute puissante SSR, active aussi bien en matière de TV, mais aussi de radio et d’internet… Un groupe de presse qui abandonne le broadcasting TV au bon moment puisque la consommation de services à la demande comme Netflix explose…

Dans ces conditions, internet, déjà incontournable aujourd’hui, devient toujours plus comparable à des services de base comme l’eau courante ou surtout l’électricité… La question des tarifs semble plus essentielle que jamais alors que les signaux donnés par le marché télécoms sont assez négatifs comme l’absorption d’UPC par un Sunrise qui a les dents de plus en plus longues…

Quelle concurrence sur le mobile?

Parallèlement, la concurrence est toujours insuffisante sur la téléphonie mobile, ce qui permet des promotions sur des marges indécentes, probable fruit d’une certaine entente entre les intéressés…. Plus surprenants encore, ces «prix cassés» sont aussi proposés par des opérateurs qui à première vue semblent peu taillés pour concurrencer des sociétés où les moindres processus sont optimisés en permanence et au maximum… Il faudrait au minimum un acteur de plus en Suisse ou un Full MVNO pour faire évoluer les choses…

Enfin, se pose la question du service universel qui garantit aujourd’hui un accès à internet à 3/0,3 Mbits/sec, ce qui est un peu juste pour regarder la RTS en HD! Et outre, la question du débit repose la question du prix du même service… La 5G devrait parfois permettre de débloquer certaines situations pour autant des autorités n’interviennent pas impulsivement sous le coup de la panique pour contrer cette nouvelle technologie…

Xavier Studer

15 commentaires pour “Fin de la TNT le 3 juin: les tarifs internet et TV des opérateurs à suivre de près…

  1. Tarent
    13/04/2019 à 07:48

    Point de la situation post-votation: on est forcés par la loi de financer des chaînes de télévision dites « publiques » qu’on ne pourra recevoir qu’en payant mensuellement une entreprise privée.
    Bravo à tous ceux qui nous ont cuisiné ce nouveau cartel. Pensez à obliger tout le monde à acheter un abonnement CFF pendant que vous y êtes.

  2. 0line
    13/04/2019 à 08:45

    Je me suis rendu compte hier, par pur hasard, en lisant un article que je ne recevrai plus les chaînes de la SSR par la TNT et qu’un message était à cet effet diffusé depuis janvier sur ces chaînes pour m’en avertir… J’ai été vérifié, et en effet c’est bien le cas… Tout ca pour dire à quel point je me sens concerné par la RTS et sa diffusion…

  3. 13/04/2019 à 09:37

    Bon, vous avez voté oui au maintien de la redevance, ne venez pas vous plaindre après de devoir payer.

    Ceci dit, je me demande si les personnes n’ayant pas accès à internet (en débit suffisant) ni au câble ne seraient pas fondées à attaquer la SSR pour violation de son mandat de service public universel…

    • Ted
      13/04/2019 à 09:47

      Excellente analyse!

    • Fred Fournier
      15/04/2019 à 16:51

      C’est pas la SSR mais le conseil fédéral qui a ordonner la fin de la TNT pour la fin 2019. La raison, redistribuer les fréquences aux opérateurs pour la 5G.

  4. Marc
    13/04/2019 à 09:55

    Est-ce qu’il y a beaucoup de pays qui n’ont pas de service TV par les ondes? Merci!

  5. Claudi
    13/04/2019 à 14:03

    Je suis extrêmement faché contre cette décision hyper technocratique et qui n’a rien à voir avec le bon sens, surtout après la votation sur la redevance. Ces décideurs là n’ont jamais entendu parler de GILETS JAUNES ! Une HONTE. D’autant plus que l’on attaque frontalement les personnes avec des
    revenus modestes …
    Une nullité certaine de nos politiques !

  6. Syv
    13/04/2019 à 15:49

    Je me répète, mais je trouve que c’est ce foutre de la gueule du monde de nous avoir fait tous passer à acheter des boîtiers TNT, puis des nouvelles TV avec décodeur intégré pour nous supprimer maintenant la TNT !!!!! Je trouve inadmissible de devoir payer une redevance et en plus un abonnement payant pour regarder les chaines suisse !!!!

  7. Jacounet
    13/04/2019 à 17:09

    Sur les forums et à l’heure du p’tit noir (sans le matin) nous sommes tous remontés contre la manière dont les téléspéctateurs ne sont que des spectateurs du sort qui leur est réservé.
    Mais combien de personnes seraient prêtes à enfiler le gilet jaune et faire un pic-nic à Bern?
    C’est ça notre problème, on subit, on rouspète et tous finit par s’arranger (pas pour les consommateurs) parce que on la ferme…

  8. Pedro
    13/04/2019 à 21:39

    J’ai un peu de mal à vous suivre. On a eu le CHOIX, il suffisait de voter en réfléchissant un peu. La TV actuelle est en train de mourir et qu’il n’y a pas que des gens agés de plus de 60ans qui ne veulent pas changer leur habitude en Suisse.

    La TV est à la demande, disponible quand la personne veut bien regarder, il faut que la TV évolue ou meurt. Netflix était un vendeur de DvD et il a réussi à évoluer en devenant leader de la TV de d’aujourd’hui et de demain. Mais en Suisse, on sponsorise une technologie sur le point de disparaître. Pourquoi n’a t’on pas sponsorié le matin pour garder la version papier ?

    A tous ceux qui ont voté pour la redevance, vous faites un nouveau référendum en disant que vous avez voté faux ?

    Les entreprises n’évoluent pas si on paye pour faire toujours la même chose et ils n’arriveront jamais à s’en rendre compte que sans changement, ils vont disparaître. Il faut qu’ils soient indépendant pour perdre des consommateurs et de l’argent afin d’évoluer et de regagner consommateur et argent.

  9. merinos
    14/04/2019 à 13:05

    en passant, je rappelle que les TV de la SRG SSR sont disponibles gratuitement sur le Web… par exemple: http://www.rts.ch/play/tv/direct

    • 14/04/2019 à 13:21

      Il faut un abonnement pour avoir Internet, donc des frais supplementaires pour ceux qui n’en avaient ni besoin ou envie, jusque là.

    • Elzo
      14/04/2019 à 13:29

      Gratuitement pour seulement 365 francs par an, payables à l’avance au risque de vous prendre une poursuite. Sans compter abonnement internet évidement.

      C’est dingue, on en est finalement arrivé à la conclusion prévisible: pour avoir la tv, il faut de toute façon un fournisseur. La redevance est une aberration aujourd’hui, qu’ils facturent directement l’opérateur et l’opérateur le client. Simple, juste et transparent.

  10. Michel
    15/04/2019 à 09:58

    il reste toujours par le satellite. Achat unique de la carte SSR à 60.-.

    • Cédric Maillard
      18/04/2019 à 23:22

      Le satellite reste la meilleure solution, et de loin!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :