Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Transports et mégadonnées: lorsque Google se prend pour les CFF…

Les transports publics les plus encombrés à Paris en France.

Les transports publics les plus encombrés à Paris en France.

Google a annoncé jeudi proposer dans quelque 200 villes du monde entier de nouveaux services pour connaître non seulement les retards de certains services de transports publics, mais aussi pour se faire une idée de l’affluence, le tout en se basant sur des données de Maps. Pour une fois, la Suisse numérique peut hausser les épaules, car les CFF le font déjà…

En effet, l’application mobile des CFF, probablement comme d’autres dans le monde, permet de connaître l’affluence prévue dans les trains que l’on projette d’emprunter. Parallèlement, ce même programme donne des informations en temps réel sur le trafic ferroviaire…

Quel retard pour son autobus?

Il est vrai que Google semble proposer une solution encore plus globale se basant sur des données plus ou moins en temps réel pour différents types de transports, à en croire la lecture de cette note notamment. Le géant d’internet propose notamment des données en direct sur la position d’autobus situés dans le monde entier…

Google s’est aussi amusé à produire un classement par ville des moyens de transport les plus saturés. Ces données d’affluence proviennent d’indications fournies volontairement par les utilisateurs de Google Maps. «En fait, il se peut que vous ayez reçu des avis vous demandant dans quelle mesure votre trajet en métro, en train ou en autobus était bondé après avoir navigué en mode transport», explique le numéro un mondial de la recherche.

Les classements de Google

«Pour en savoir plus sur la façon dont les niveaux d’affluence varient à travers le monde, nous avons analysé les rapports agrégés et anonymisés des utilisateurs de Google Maps d’octobre 2018 à juin 2019 pendant les heures de pointe (de 6 h à 10 h), et identifié les lignes ayant le plus grand nombre de rapports sur l’affluence». Le géant du net en propose une synthèse sur cette page.

Ces nouveautés illustrent parfaitement la quantité gigantesque de données auxquelles Google a accès, souvent avec l’accord des personnes les ayant générées. Pour être honnête, il faut bien avouer que peu de mobinautes lisent les conditions générales. Et encore moins sont en mesure de se faire une idée de ce qu’il est possible de faire avec toutes ces informations….

Xavier Studer

4 commentaires pour “Transports et mégadonnées: lorsque Google se prend pour les CFF…

  1. Toine
    28/06/2019 à 07:57

    Et bientôt ils vendront aussi les billets?

  2. torxxl
    28/06/2019 à 09:23

    L’appli des CFF est tout sauf en temps réelle et ne correspond souvent pas à la réalité…..

  3. Philippe
    28/06/2019 à 12:52

    Quand vous regardez par exemple les prévisions météo de Yahoo pour la Suisse, vous vous dites que leur service est rigolo mais trop loin de la qualité de services locaux tel suisse-météo…

    Je doute très franchement que Google fasse mieux… à mes yeux c’est du grand n’importe quoi !!!

  4. Pedro
    29/06/2019 à 14:38

    @torxxl car les CFF n’espionnent pas toute la planète peut-être et sont basés uniquement sur des statistiques en fonction des heures et de ce que remontent les contrôleurs et leur statistiques bi-annuel 😉

    @Xavier C’est bien de souligner cela mais vous voyez la réaction de la population => aucune réaction
    Aucun mouton qui habite ce pays ne se sent surveiller 24/24h par une entreprise américaine et ce que cela implique. Google connait tout sur vous, vos habitudes, les trajets empruntés quotidiennement, vos contacts, leur nom, leur date de naissance, leur tête probablement, leur amis, leur voix, … voilà tout ce que vous donnez gratuitement à Google en échange d’un OS, d’une adresse email, d’une recherche sur Internet, ..

    Le mieux pour s’en rendre compte et d’aller sur google maps puis prendre une route de montagne. Et là vous verrez que virage après virage, il devient rouge car deux/trois conducteurs envoient leur données en temps réel à Google et si la personne ne prend pas son virage assez vite et que plusieurs véhicules roulent lentement cela va virer au rouge. S’il y a plus de X utilisateurs au même endroit, c’est un bus, un train ou n’importe quel transport public.
    Et imaginez les conséquences de cela pour vous probablement aucune mais seriez-vous heureux de recevoir une amende pour excès de vitesse car Google/Apple a calculé votre vitesse et envoyé cela à la police ? Ou parce que vous avez dépassez une voiture sur une ligne blanche ? Vous êtes garé à un endroit non prévu pour ? Ou car vous n’êtes pas aller payer la place de parking ?
    Cela pourrait être déjà une réalité aujourd’hui avec tout ce qu’ils ont sur vous.

    Les gens devraient se préoccuper de leur vie privée et des données de leur proche en ne synchronisant pas leur contact avec nom/date de naissance/lieu/numéro dans le cloud sans que la donnée soit illisible pour l’hébergeur. Avec ça, ils peuvent récupérer votre adresse email si vous envoyez votre numéro/nom/.. puis récupérer votre IP et ensuite suivre toutes vos recherches, vous suivre physiquement en récupérant l’ID de votre smartphone Android,… et je pense que je suis encore à des années lumières de tout ce qu’ils font du croisement de toutes les données récoltées jour après jour sur tout le monde. Apple n’est pas en reste si jamais mais, par contre, des entreprises comme Purism ou Protonmail veulent vous redonner votre vie privée.

    La solution la plus simple étant de couper Internet qui tourne 24/24h sur votre smartphone. Cela enverra déjà bien moins de données à la GAFAM. Et mettre un firewall pour que les applications n’ayant pas besoin d’accéder au net reste réellement hors ligne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :