Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La 5G va débarquer dans les fermes grâce à Sunrise et Huawei!

Un exemple de vache connectée, signé Fujitsu...

Un exemple de vache connectée, signé Fujitsu…

Nouvel épisode dans l’offensive 5G en Suisse! Sunrise et Huawei, le couple le plus avancé en la matière, ainsi que l’Agroscope ont signé une déclaration d’intention pour créer une ferme 5G. Les trois parties veulent propager l’ultime technologie mobile dans les campagnes. Déjà en route, l’agriculture connectée va encore se développer!

«La 5G a un rôle capital à jouer dans la gestion des ressources naturelles et la protection de l’environnement: dans le cadre de l’agriculture intelligente, nous sommes heureux de pouvoir apporter notre soutien à l’Agroscope et à la Swiss Future Farm de Tänikon grâce à notre réseau de 5G de pointe et à nos services», s’enflamme Olaf Swantee, CEO de Sunrise en pleine tentative de rachat d’UPC.

Une multitude de projets agricoles

Fondamentalement, la question de l’agriculture connectée n’est pas nouvelle, comme l’illustre cette page de l’Agroscope. Depuis des années, différents équipementiers comme Nokia, Ericsson ou Huawei ainsi que des fournisseurs de solutions adaptées nous présentent dans des salons spécialisés comme le MWC de Barcelone des troupeaux connectés, des appareils capables de gérer la maturité des fruits ou la gestion des engrais ou autres…

Visiblement, les trois partenaires peuvent aller encore plus loin.  «La Swiss Future Farm vise à concrétiser dans les champs et dans les étables les applications de l’agriculture intelligente et constitue au niveau européen une plateforme unique pour promouvoir les nouvelles technologies dans les secteurs agricole et agroalimentaire», est-il indiqué dans un communiqué de presse.

Une communication au bon moment

Le champ d’applications semble prometteur sur le papier, mais risque de se heurter à la dureté de l’environnement agricole et à de nombreuses contraintes technico-économiques.  «Les études de l’Agroscope à la Swiss Future Farm serviront à identifier les nouvelles technologies qui pourront être utiles à l’agriculture suisse», explique Nadja El Benni de ldu centre de compétence de la Confédération pour la recherche agricole.

Cet exemple montre que la 5G n’est pas qu’une simple évolution des technologies actuelles vers moins de latence et plus de bande passante, selon ses promoteurs. La 5G a été taillée pour l’internet des objets et des innovations que nous peinons encore aujourd’hui a concevoir. Quoi qu’il en soit, cette communication arrive à point nommé alors que certains réactionnaires et conspirationnistes redoublent leur travail, souvent de désinformation…

Xavier Studer

Lire aussi : «Le «smart farming» permet une utilisation plus efficace des ressources», Agroscope, janvier 2017.

7 commentaires pour “La 5G va débarquer dans les fermes grâce à Sunrise et Huawei!

  1. Foxband
    25/09/2019 à 07:06

    L’agriculture 5G s’inscrit totalement dans l’évolution de l’agriculture intensive et ultra-mécanisée ;
    tous ces communiqués de presse excessivement vagues et abstraits en disent beaucoup…
    C’est amusant lorsqu’on sait que bien des gens contre la 5G sont également des consommateurs de produits bio et provenant de préférence de petits producteurs, qui seront les derniers à s’équiper de robots planteurs et arroseurs de produits phytosanitaires. Je ne parle même pas du bétail… où les éleveurs qui ont une exploitation à taille humaine ont des moyens bien plus naturels et efficaces pour surveiller la santé des animaux que des appareils bourrés d’électronique.
    À n’en pas douter, on entendra bientôt que la 5G est nécessaire pour « nourrir la planète » et capitale pour la « compétitivité » de l’agriculture suisse.
    Tout cela est cohérent ; et c’est bien cette cohérence qui fait que la 5G n’a pas fini d’avoir des adversaires !

    • Roro
      25/09/2019 à 07:53

      La maison connectée, c’est pour tout le monde: ikea fait des lumières et plein d’autres trucs. Les petits paysans ont tout aussi intérêt à se connecter. pas sûr que ce soit que pour l’agriculture extensive.

  2. Carlos
    25/09/2019 à 08:07

    Quelqu’un peut me dire en quoi l’agriculteur sera gagnant avec la 5G? Une application pratique ? Il pourra regarder Netflix pendant qu’il est sur son tracteur? C’est ça ?

    • Danou
      25/09/2019 à 15:21

      Votre exemple n’est pas très bon, car l’agriculteur d’aujourd’hui peut déjà sans problème regarder Netflix sur son tracteur actuellement et sans 5G, voire jouer à Farming Simulator 19 s’il le souhaite 😉

  3. Rom
    25/09/2019 à 09:02

    Une chose est sûr , un pays comme la Suisse, ne pourra pas se passer de la 5G , dans le futur , au risque de voir l’industrie de pointe partir vers des pays limitrophes, attendez encore 2 , 3 ans et va se faire arroser, par nous voisins, et après on va leur dire , que les antennes sont trop puissantes,,,, ils vont tout simplement vous envoyer faire un tour ……. dans certains quartiers de Genève , les opérateurs Fr. Sont plus puissants que les suisses en 4 G , attendez la 5G …..

    • Nycko
      25/09/2019 à 10:31

      C’est vrai, souvent en recherche manuelle de réseau, si le roaming est pas désactivé, les réseaux français sont très bien captés à Genève, alors critiquer la 5g et accepter la puissance des réseau limitrophes à la Suisse en 3g et 4g c’est ridicule pour la santé des résidents suisses.

  4. Philippe
    25/09/2019 à 16:12

    On se demande comment les vaches ont pu vivre durant tous ces millénaires sans être connectée à la 5G ?? Et puis si elle développe un cancer à la patte ce n’est pas grave, de toute manière on ne mange pas cette partie là de la vache, nos animaux de compagnie peut-être mais pas nous. Quand au fait que la 5G fasse cailler le lait, c’est une légende urbaine avérée donc tout va bien (rires).

    Trêve de plaisanteries, à s’imaginer vendre une carte sim à 40.- Frs par animal plus un abonnement de transfert de donnée illimitée et un boitier maison pour gérer le tout, il y en a qui doivent se pré-frotter les mains du côté des fournisseurs téléphoniques, sauf que tout ceci va très certainement se terminer par un gros flop… Personne n’en veux, ni n’en a besoin de cette 5G, à commencer par les agriculteurs qui ont des frais de gestion déjà assez élevés qui bien souvent lorsqu’ils n’y font pas assez attention les mènent à la faillite ;(

    Pauvre monde moderne…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :