Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom, Salt et Sunrise aux anges, la SIM ecolo et Suisse numérique!

Moins de plastique pour la carte SIM de Thingsmobile.

Moins de plastique pour la carte SIM de Thingsmobile.

A l’occasion de la publication du test Connect, les trois opérateurs ont communiqué, parfois abondamment, pour souligner leur béatitude….  Dans un autre registre, de nouvelles cartes SIM se veulent plus écolo. Enfin, la Suisse travaille à mieux anticiper son avenir numérique…

C’est avec une certaine surprise que j’ai lu le communiqué de presse de Sunrise diffusé mardi matin portant sur le test de Connect, mais mettant encore une fois en avant son onéreux réseau 5G, qui ne concerne pas grand monde aujourd’hui. Et quand on voit fleurir ces oppositions, on se demande si ce n’est pas encore une fois un peu maladroit…  alors que Sunrise, qui continue de proposer un excellent réseau, a tout de même perdu des plumes sur les réseaux les plus utilisés…

L’attitude d’un Salt, qui a gagné 21 points en une année, m’a semblé plus à propos. «Nous sommes très fiers de l’excellent réseau que nous fournissons à nos clients. L’importante amélioration reflétée dans les résultats du test Connect pour les réseaux mobiles démontre une fois de plus que nos efforts portent leurs fruits. Nous allons poursuivre les investissements dans notre infrastructure pour améliorer encore davantage la qualité du service pour nos clients», selon Pascal Grieder, CEO, cité dans ce texte.

Voici la «carte Eco-SIM»

J’ai aussi été intrigué et amusé de l’arrivée d’une «carte SIM plus écolo». En effet, l’opérateur spécialisé dans l’Internet des Objets (IoT) Things Mobile a lancé le même jour la «carte Eco-SIM», soit selon lui la première carte SIM écodurable qui ne gaspille pas le plastique. Un produit qui permet, par exemple, de connecter des machines à laver, des installations de potabilisation de l’eau ou des systèmes de surveillance.

«Maintenant que les appareils IoT et M2M utilisent généralement une carte SIM nano ou micro, ce gaspillage du plastique absurde n’a plus aucun sens. Avec la nouvelle carte Eco-SIM, nous parvenons ainsi à économiser 80 % de plastique, 13 tonnes en 3 ans, et à obtenir une baisse de CO2 égale à 8000 kg, c’est-à-dire autant que les émissions d’une voiture qui ferait le tour du monde. Il s’agit là d’une quantité incroyable», selon Manuel Zanella, fondateur et PDG de la société. A méditer. Tous les efforts comptent.

Suisse numérique: stratégie revisitée

Enfin, l’Office fédérale de la communication (OFCOM) revisite actuellement la stratégie Suisse numérique. Il s’est en effet fixé pour objectif de la revoir tous les deux ans afin de rester en phase avec la constante dynamique de la numérisation, qui est déjà une vieille histoire. Il invite donc certaines parties prenantes à s’exprimer sur ce dossier ô combien important pour notre pays.

Le sondage porte concrètement sur les 29 objectifs de la stratégie actuelle. Les mesures concrètes pour chaque objectif sont définies dans le plan d’action associé. L’OFCOM propose aussi d’intégrer de nouveaux objectifs concrets ou de nouvelles mesures dans la prochaine édition de la stratégie… A suivre

Xavier Studer

10 commentaires pour “Swisscom, Salt et Sunrise aux anges, la SIM ecolo et Suisse numérique!

  1. Tricoline
    04/12/2019 à 06:17

    Une suisse numérique, cela me fait doucement rigoler !

    Le canton de Neuchâtel vient de procéder comme celui du Jura, toute modification sur une antenne de téléphonie mobile, même minime, devra faire l’objet d’une mise à l’enquête conforme, avec donc la possibilité de faire opposition.

    Cela ne sera plus possible de changer les arrays d’émissions (les antennes rectangulaires posées sur les mats) sans passer par une enquête, ce qui se fait couramment actuellement.

    Nous allons assister à des vagues d’oppositions massives, comme celle contre la construction d’éolienne dans ce pays, les opérateurs ont beaucoup de soucis à se faire.

    Je vois hélas un grand blocage anti téléphonie mobile se concrétiser dans ce pays.

    Les opérateurs porteront une lourde responsabilité, ils ont toujours été peu enclin à communiquer, l’Ofcom ce n’est pas mieux, si on regarde ce qui est disponible sur le site web des émetteurs, les infos proposées sont insuffisantes.

    Tous ces gens sont en train de couler eux même le béton sur leur pieds.

    La cerise sur le gâteau, ce serait une acceptation par le peuple de l’initiative « anti téléphonie mobile » ( c’est le petit nom que je lui donne) proposée par le groupement extrémiste Fréquencia. https://www.24heures.ch/suisse/initiative-populaire-lancee-5g/story/10612769

    Attention : qui aurait misé sur l’initiative anti minaret en 2009 ?

    Si vraiment nos autorités veulent une Suisse numérique performante et moderne, il est temps que ces gens sorte de leur autisme et prennent les choses en mains efficacement, sinon nous courons à notre perte.

    • 04/12/2019 à 08:40

      +1

      Où est la démocratie quand une petite minorité s’octroie le droit de nous imposer par la force, par des méthodes de dictature, leur façon de voir les choses, leurs idées, basées sur leurs peurs, leurs angoisses ?

      • Pedro
        04/12/2019 à 20:01

        Et où est la démocratie quand on impose quelque chose à tout le monde y compris ceux qui n’en veulent pas ?

        Les deux parties ont raison dans ce combat pour la même raison, il n’y a pas d’études sur le sujet et personne ne veut en faire.

        Les pour disent que ce n’est pas nocif, les contre disent que c’est nocif. Les deux ont raison car il n’y a rien qui prouve l’un ou l’autre.

        Ce que l’on sait, c’est que ça produit de la chaleur en étant arrêté par notre corps pareil qu’une météorite rentrant dans l’atmosphère et certaines ondes nous traversent totalement. On ne connaît pas leur effet et une grande partie de notre corps marche avec des impulsions électriques sont le cerveau. On ne sait pas non plus comment fonctionne exactement le cerveau.

        Il faut arrêter vous débats stériles et vous battre pour que quelqu’un fasse une étude sérieuse et regarde s’il y a des effets au niveau de l’activité électrique du corps, si cela pourrait être une cause de la baisse de fertilité chez l’homme, si d’autres maladies sont en augmentation, etc etc

        Tout comme ses battre pour les autres choses comme la nourriture, la pollution, la pollution sonore, les produits illégaux en Europe mais toujours accepté en Suisse, etc

        • 04/12/2019 à 20:25

          Toutes les inquiétudes sont dans le mental…

          • Pedro
            04/12/2019 à 21:13

            En Suisse, on préconise la précaution ce qui est très bien.

            Les faits sont que la fertilité est en baisse, les cancers sont toujours bien présents sans savoir pourquoi, il y a de plus en plus d’ intolérance comme le gluten probablement lié aux graines modernes sélectionnées, mais qui fait quelque chose pour régler tout ça, étudier et régler le problème ?

            La téléphonie rapporte de l’argent, les médicaments aussi donc on cherche un remède mais pas les causes 😀
            Pourquoi chacun ne mettait pas son antenne 5g chez lui à la maison comme pour le Wi-Fi ?
            Ça porte bientôt pas plus loin qu’un Wi-Fi tout façon 😀

  2. Gérard Donzé
    04/12/2019 à 07:30

    La carte e- sim n’est-elle pas encore plus écolo? Mais que devient-elle?

  3. Marc
    04/12/2019 à 07:36

    Carte Eco-SIM, ça me fait doucement sourire. Swisscom est capable d’imprimer un QR code sur un morceau de plastique (format carte de crédit) pour ses E-SIM. Chez Salt ça semble être un morceau de carton (mais facturé 59.-) , et Sunrise la procédure passe par un QR Code sur le compte en ligne (là y’a du progres).

    • Pedro
      04/12/2019 à 20:03

      A vous consommateurs de ne pas accepter une esim sur carton ou plastique.
      Si plus personne n’achète pour cette raison, ils vont modifier leur système !

  4. Kerim
    04/12/2019 à 08:21

    Encenser Salt dont le ceo est fier d’être le dernier malgré son retard sur la 5g est assez comique.

  5. Filipe
    05/12/2019 à 11:38

    Fier de la SIM écolo alors qu’on pourrait faire beaucoup mieux et beaucoup plus simple en passant à l’e-sim. Mais les opérateurs n’en veulent pas, parce que l’écologie ils s’en foutent, mais perte d’argent ça non!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :