Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

UPC contraint de se chercher un avenir avec un nouveau CEO…

Quel avenir pour UPC en Suisse?

Quel avenir pour UPC en Suisse?

Après avoir échappé à sa digestion par Sunrise, UPC se cherche un avenir. Son actionnaire Liberty Global remplacera donc le 1er février Severina Pascu par Baptiest Coopmans au poste de CEO. La première deviendra responsable des finances de Virgin Media et adjointe du CEO de la plus grande filiale de l’entreprise américaine.

En Suisse, Baptiest Coopmans devra stimuler la croissance de l’entreprise lors de la deuxième phase de ce plan mis en place par Severina Pascu. Celui qui est présenté comme un leader chevronné disposant d’une vaste expérience en matière de simplification, d’augmentation de l’efficacité et de stimulation de la croissance a du pain sur la planche…

Pays-Bas, Suisse, Pologne, Slovaquie…

Dans le communiqué d’UPC, il est indiqué qu’il a rejoint Liberty Global en 2013 en tant que CEO et Managing Director de UPC Netherlands, où il a dirigé la fusion de UPC et Ziggo, permettant à l’entreprise de devenir l’opérateur de réseau câblé et médias le plus important du pays tout en générant des synergies. Un signe?

Il supervise actuellement la technologie, le réseau et les opérations de Liberty Global dans toute l’Europe ainsi que les services fournis aux autres opérateurs. Comme Severina Pascu dans le passé, qui a fait un passage météorique en Suisse, il aura également sous sa responsabilité les opérations de Liberty Global en Pologne et en Slovaquie.

Un défi pour Coopmans et UPC…

«Le marché suisse représente un défi et est très compétitif, mais il est le leader en Europe en termes d’innovation et de numérisation. Je suis ravi de pouvoir travailler avec une équipe suisse si expérimentée et de diriger UPC durant cette seconde phase de son plan de croissance», s’enthousiasme le nouveau CEO…

Bref, de l’extérieur, tout ça donne une impression de désordre et d’optimisation financière qui risque bien de se répercuter sur le service… Par ailleurs, tout comme Sunrise, UPC continue de dépendre fortement de Swisscom, mais pour son réseau mobile… Quel sera donc l’avenir du premier câblo-opérateur du pays passablement chahuté ces dernières années?

Xavier Studer

7 commentaires pour “UPC contraint de se chercher un avenir avec un nouveau CEO…

  1. rudolf
    16/01/2020 à 08:00

    Ils perdent toujours beaucoup de clients?

  2. Yannick
    16/01/2020 à 08:38

    Comprendrai jamais pourquoi ils ne sont pas en docsis 3.x et avoir dès début symétriques histoire de concurrencer un poil la fibre…

    • jfrobs
      16/01/2020 à 11:47

      @Yannick je suis en EurDOCSIS 3.1 depuis mon passage en gigabits avec leur dernier modem.

      Mais pas en débit symétrique. Ils ont migrés une partie de leur équipements sur cette norme peut etre conjointement avec les cablo-operateurs de certaine régions ( je suis sur le Sealand Bernois).

      Perso j’utilise leur dernier modem en mode bridge sur mon propre routeur et infra wifi et j’ai 0 soucis.
      C’est stable, les débits sont correct. Je deplore juste de pas avoir une App Apple TV et le debit symétrique.

      • 16/01/2020 à 15:00

        Pareil pour moi. Ça se passe plutôt bien avec un débit stable d’environ 940/110.

        Pour pouvoir proposer des débits symétriques, il me semble qu’ils sont obligés d’éliminer le broadcast télé et de passer en IPTV pour récupérer la bande passante occupée par les chaînes.

        • Jo l'arsouille
          16/01/2020 à 19:33

          Surtout de passer la voie de retour à 200mhz donc changer les prises TV existante qui sont à 65/85mhz

  3. Flo H
    19/01/2020 à 14:26

    Ce que je retiens c’est que dès qu’il y a un article avec mention « UPC », il y a toujours un tacle de M. Studer. J’aime certains de vos articles mais je ne vous trouve pas toujours impartial…

    • 19/01/2020 à 15:36

      Ce blog est libre, indépendant et n’a aucune participation dans une quelconque société. Non, je ne pense pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :